Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Jeu 24 Oct - 1:46



« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »



PV → Fureur du Lion ♥

Élégance du Papillon, lieutenante du Clan des Lueurs, dormait encore dans la tanière des guerriers, en compagnie de tous les chats du Clan. Lorsqu'elle fût réveillée par une goutte de pluie qui lui était tombée en pleins sur la tête. Puisque c'était froid et que cela l'avait réveillée en sursaut et qu'elle voyait bien que le jour commençait à se lever, elle se dit que ce n'était plus la peine de vouloir essayer de se rendormir et que ses tâches quotidiennes les attendaient. Elle décida donc d'émerger de sa tanière, de toute façon cela ne servait strictement à rien de rester allongé dans son nid, mis à part si on voulait être traité de fainéant. Une fois sortie, ce n'était certainement pas la meilleure sortie qu'elle eut de sa vie, puisqu'elle fut tout de suite trempée jusqu'aux os.

Elle décida donc d'ailler voir si la tanière des anciens n'était pas elle aussi, victime de trous, car sinon elle irait demander à quelques apprentis de les reboucher. En arrivant devant celle-ci, elle entendit le miaulement rauque de Plume de Chouette, qui râlait parce qu'une fuite se trouvait juste au-dessus de son nid, ce qui se traduit donc par le fait que, cela n'allait pas l'aider niveau courbature et tout le reste. Il fallait donc remédier à tout cela. Il était encore tôt, mais elle ne pût donc pas s'empêcher de passer la tête à l'ouverture de la tanière et de lancer à l'ancien guerrier brun.

« Ne t'inquiète pas Plume de Chouette, j'enverrais quelqu'un s'occuper des fuites dès que le soleil sera plus haut dans le ciel. »

Elle repartit, sans attendre ou encore entendre de réponse de sa part. Par moment elle trouvait les anciens grincheux et sans respect des plus jeunes, tout cela parce qu'ils en avaient marre de devoir dépendre des plus jeunes. Après tout, cela doit être logique quand on y pense, n'avoir dépendu de personne, pour pouvoir aller chasser ou patrouiller dans la forêt et de maintenant être cloîtré dans le camp, cela doit être frustrant après tout... Puis cette petite réflexion faite, elle partit s'asseoir dans un endroit à l'abri de la pluie. Puisqu'il valait mieux pour la jeune femelle tricolore qu'elle ne tombe pas malade.. Ce serait, comment dire ? Bête. Voilà le mot. Le soleil commençait à présent à monter de plus en plus haut dans le ciel et la pluie, devenait de plus en plus fine, jusqu'à même s'arrêter, elle se releva donc, étira ses muscles endoloris et se dirigea vers la tanière des apprentis pour que quelques-uns de ces derniers aillent réparer la tanière des anciens. Passant sa tête à l'ouverture de la tanière, elle appela :

« Nuage du Lièvre et Nuage de Mousse debout ! Vous devez aller réparer les trous dans la toiture de la tanière des anciens. Vos entraînements respectifs du jour, sont donc annulés. Après avoir fait cela, vous pourrez avoir une journée de repos. »

Elle ressortit sa tête de la tanière et vit au loin Fureur du Lion, son ancien mentor, un vétéran du clan. Elle ne put s'empêcher de sourire en le voyant. Il a beau être devenu un peu plus grognon en gagnant de l'âge, Élégance du Papillon n'a jamais cessé de l'admirer. Mais ceci en cachette personne ne le sais, même pas le concerné. Puisqu'elle n'avait plus rien de spécial à faire, elle se dirigea donc vers Fureur du Lion. Cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas pu discuter, elle allait donc sauter sur l'occasion.

© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 


Dernière édition par Étoile du Papillon le Sam 22 Mar - 18:51, édité 4 fois
Chef du Clan de la Lumière
avatar
Étoile SibyllineChef du Clan de la Lumière
Messages : 1786Date d'inscription : 07/07/2013Age : 19Localisation : France
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Dim 1 Déc - 0:23


Fureur du Lion

« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »
feat Élégance du Papillon

La nuit laissait progressivement sa place au jour. L’astre de nuit, aussi appelé Lune, déclinait pour un peu plus tard être relayer par l’astre du jour, le Soleil. Bientôt, les Guerriers de jadis allaient de nouveau disparaître et cesser de veiller sur les sommeils des vivants. Les défunts veillaient depuis les étoiles lorsque la nuit tombait et le jour, où se cachaient-ils ? Peut-être veillaient-ils sur un autre ciel, sur d’autres félins, d’autres Clans… Ceci est un mystère pour tout chat clanique. Certains préfèrent croire qu’ils ont l’attention exclusive de leurs ancêtres et d’autres préfèrent insinuer qu’ils ne leur sont d’aucun recours de jour. Bien sur, cette dernière opinion n’est pas apprécier de tous, surtout des croyants, elle est difficile a accepter pour certains et c’est pour cela que l’on ne parle pas trop de cela au cœur des Clans. Inutile d’instaurer futilement une bataille au sein d’un Clan, les Clans ont déjà de grandes batailles à livrés, des batailles pour protéger leurs progénitures, pour protéger leur nourriture, pour protéger ne serait-ce que leur partielle de territoire, celle dont ils ont tant besoin, celle sur laquelle ils puissent leur inébranlable gibier, permettant à tout le monde de manger à son aise durant la Saison des Feuilles Vertes et de subvenir aux faibles besoins des matous, durant la Saison des Neiges. Sujet tabou ou non, Clan des Etoiles ou non, les journées des Guerriers et Guerrières sont bien animées.


Un bruit, du remous, un semblant d’agitation, des bruits de pas, puis plus rien. Une pensée, un long moment d’hésitation, puis un œil s’ouvrant sur une tanière. Une tanière que cet œil connaissait très bien, ou plutôt que le matou à qui l’œil appartenait connaissait très bien. Voilà maintenant plus de soixante-dix-huit lunes qu’il y dormait. Le même paysage familier, le même dont il ne se lassait pas. Bien qu’il n’ai pas la même vision que lorsqu’il était debout, il distinguait tant bien que mal les nids qui s’étendait tout autour de lui, les litières de ses chers camarades de Clan, des jeunes, des plus anciens, mais personne n’ayant son âge. Tous ses compagnons de jeunesse n’avait pas vécu aussi longtemps que lui, tous avaient été loyal à leur Clan jusqu’à leur dernier souffle. Des personnes de son âge ? Fureur du Lion n’en connaissait que très peu. Du moins très peu de ces personnes étaient encore de ce monde, le monde des vivants. Il y avait Etoile de la Mandragore, le Chef du Clan de la Brume et Pistache Ambrée, la vieille Guérisseuse du Clan de la Lumière. Deux amis et pourtant aucuns appartenant à son Clan. La lumière du soleil inondait la tanière, entrant par le même accès qu’empruntaient les Guerriers pour venir et sortir de leur dortoir. Cette lumière blafarde se répandait dans toute la cavité, de même qu’une fine brume. Fureur du Lion ne pouvait s’empêcher d’admirer ces magnifiques teintes flottant tout autour de lui. Il leva une patte et comme un chaton, il s’amusa à essayer de faire disparaitre ces pigments de couleurs. Il sourit et fut emprunt d’une nostalgie, une nostalgie remontant à l’époque où il n’était encore qu’un chaton dans la pouponnière, à cette époque, sa mère et son père était encore vivant et il avait pleins d’amis sur qui compter. Aujourd’hui, il n’avait presque plus personne, juste des jeunots qui ne sont, pour la plupart, pas capable de respecter leurs ainés. Fureur du Lion cligna des yeux, les ferment et les referment délicatement pour les ouvrir et les rouvrir tout aussi délicatement. Il essayait de se remettre les idées en place. Il n’y parvint que lorsqu’il secoua sa grosse tête couleur fauve, il fut donc contraint d’allonger son cou vers le plafond pour ne pas la faire heurter le sol. Il lâcha un soupir avant de se redresser pénible sur ses membres, comme s’il n’avait pas pus dormir depuis des jours et des jours. Hors, ces temps-ci, il n’était pas de garde, ni de patrouilles de minuit. Les autres semblaient le ménager un peu, ce dont il n’avait pas envie. Il ne voulait pas être un vieillard avant l’âge. Certes il n’avait pas l’âge de la plupart des Guerriers de la tanière, il avait même au moins trente-quarante lunes de plus. Et alors ? Il ne voulait pas que l’on lui soutire ses devoirs, pas tant qu’il ne l’aura pas décidé. C’était à lui de dire à son Chef quand il rejoindrait la tanière des Anciens, et il n’en avait pas envie. De plus, il quitterait une tanière chaleureuse, emplit de Guerrier et pleine de vie pour une tanière froide et vide dans un coin retiré du Camp. Une fois sur ses cannes, Fureur du Lion jeta un œil autour de lui. La plupart des litières étaient occupées. Une litière dont il connaissait très bien sa propriétaire était vide. Cette litière, celle qu’il fixait c’était celle de sa dernière novice en titre, celle d’Élégance du Papillon, la Lieutenante de son Clan. Ah, qu’est-ce qu’il avait été fier quand sa novice était devenue Guerrière et qu’elle avait été sa surprise quand elle était devenue Lieutenante du Clan. Il avait alors été fier comme un paon, fier comme un père l’aurait été pour sa progéniture. Il aimait cette dernière novice, plus que tous et toutes les autres qu’il avait pus entrainer. La plupart l’ayant maintenant quitté. Bien sur, il ne les oubliait pas, mais il préférait se préoccuper des vivants et non des morts, c’était les morts qui s’occupaient des vivants et non le contraire. Il sourit et de bonne humeur, il quitta la tanière en zigzaguant entre les nids de ses camarades. Il ne voulait écraser personne de même qu’il ne voulait réveiller personne et encore moins les mettre de mauvais poils. Il les respectait bien trop pour cela, même si certains ne lui renvoyait pas son respect, jamais il ne s’abaissait à leur niveau. A vrai dire, il avait du respect pour toutes les vies, mêmes celles des rongeurs, des poissons et des volatiles, dont il s’engouffrait de leur chair. Une fois dehors, il put admirer les fameuses lueurs du levant. Celles qui avaient donnés leur nom au Clan auquel appartenait Fureur du Lion, le Clan des Lueurs. Après avoir rêvassé un moment, il aperçu du coin de l’œil celle qu’il cherchait à l’intérieur de la tanière. Celle qu’il admirait parce qu’elle avait sut aller plus loin que lui. Malgré son jeune âge, elle était devenue lieutenante, elle était donc promut à un grand destin. Fureur du Lion n’avait eut qu’une fatalité banale. Celle de devenir Guerrier et de le rester jusqu’à sa mort. Bien sur, qu’il ne regrettait pas de servir son Clan, il avait toujours sut cacher son ambition, et avec l’âge, il avait abandonné. Il avait tout simplement renoncé au fait d’avoir un rang plus haut que celui qu’il avait atteint. Il savait qu’avec son âge, sa jeunesse loin derrière, il n’avait plus aucune chance de devenir Lieutenant ou Chef. Si cela avait été son destin, il l’aurait été avant. Il était maintenant trop tard. La belle chatte tricolore lui sourit et s’avança en sa direction. Fureur du Lion lui rendit son sourire, il allait pouvoir parler à sa chère novice. Du moins, son ancienne novice. Il attendit qu’elle s’approche suffisamment de lui pour parler. Il ne voulait pas hausser la voix, pour lui, parce qu’il ne voulait tout simplement pas crier, mais aussi pour la chatte, on ne sait jamais, elle aurait put mal le prendre ou penser qu’il s’était levé de mauvais poils. Il ouvrit sa gueule et quelques mots en sortir :

« Bien le bonjour Élégance du Papillon. Souhaites-tu partager une proie avec ton vieux mentor ? »

Il avait dit ces quelques mots avec une touche de sympathie dans la voix, car oui, il éprouvait de la sympathie pour son ex-apprentie. Il éprouvait peut-être plus que de la sympathie, il éprouvait une amitié. Une amitié qu’il n’aimerait pas voir briser. Réfléchissant à ce qu’il venait de lui proposer, il se trouva un peu idiot. Elle avait peut-être mieux à faire que de manger un morceau de viande avec un vieux chat sénile. Après tout, elle était Lieutenante, elle devait préparer les patrouilles et réveiller les Guerriers qui devaient partir. Il leva la tête et vit que l’aube n’allait pas tarder à se lever. Il se sentit un peu penaud, mais hypocrite, il voila ses sentiments avec une facilité monstre. Il regarda la chatte dans les yeux, espérant une réponse rapide. Il voulait bien sur manger avec la chatte, mais s’il fallait qu’il parte avec la patrouille de l’aube, il le ferait.

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥




Étoile Sibylline
Fureur du Lion
Loup Vagabond

Étoile Sibylline miaule en #F4FEFE
Fureur du Lion miaule en #C8AD7F
Loup Vagabond miaule en #1FA055


Dernière édition par Fureur du Lion le Mer 12 Mar - 20:47, édité 2 fois
Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Lun 2 Déc - 17:08



« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »



PV → Fureur du Lion ♥

Assez proche de son ancien mentor, elle le vit juste ouvrir la gueule. Pour lui adresser la parole, et par respect, la jeune lieutenante tricolore le laissa donc commencer la discution.

« Bien le bonjour Élégance du Papillon. Souhaites-tu partager une proie avec ton vieux mentor ? »

Elle ne put s'empêcher de sourire à nouveau, qu'est-ce qu'elle pouvait avoir l'air cruche par moment à sourire à tout bout de champs. Mais ce n'était pas plus mal, cela montrait qu'elle était heureuse, et ça, personne ne pouvait lui enlever. Elle répondit donc à Fureur du Lion, son ancien mentor.

« Bonjour à toi aussi Fureur du Lion. Hé bien, je n'ai plus rien à faire pour le moment, alors ce serait avec plaisir de partager une proie avec toi.  »

Elle se dirigea donc vers le tas de gibier. Il était encore plutôt bien garnis, et puis quelques patrouilles de chasses allaient partirent dans peu de temps maintenant pour le garnir encore plus. C'est vrai, que maintenant que la saison des neiges approchait, les lapins se faisaient plus rare. Ils préfèrent être au chaud dans leur tanière plutôt que de se faire traquer par les chasseurs du clan. La femelle tricolore s'avança donc vers le tas de gibier à pas légèrement plus cadencé. Puisqu'avec sa petite réflexion, elle s'était presque arrêtée sur place. Elle choisit un lapin assez dodu pour nourrir un tant soit peu son mentor, ou plutôt son ancien mentor, et elle-même. Pas le lapin le plus gros, qu'elle rapporterait sans doute plus tard aux anciens ou alors encore aux reines du clan, puisque ce sont eux qui en on le plus besoin. Une fois la proie choisie, Élégance du Papillon avança près du promontoire, il était éclairé par la légère lumière de l'aube naissante. Et cette place serait sans-doute une des meilleures de tout le camp pour avoir une place un peu au chaud. Si on enlève les différentes tanière, et tout le monde qu’il peut y avoir à l’intérieur. La jeune femelle se coucha donc sur le flanc, attendant que son ancien mentor la rejoigne. Puis entama la discution. Tout en espérant n'être pas trop ennuyeuse.

« Comment vas-tu aujourd'hui ? Tu as bien dormi ? Cela faisait longtemps que nous n'avions pas pu parler, et cela me fait plaisir de pouvoir le refaire aujourd'hui. »

Elle voulut planter ses crocs dans le lapin, qui avait d'ailleurs encore l'air plutôt frai. Mais elle ne le fit pas, et attendit que Fureur du Lion le face. Après tout, le plus âgé à -en toute logique- le droit de goûter en premier.

© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 


Dernière édition par Étoile du Papillon le Dim 4 Mai - 0:15, édité 6 fois
Chef du Clan de la Lumière
avatar
Étoile SibyllineChef du Clan de la Lumière
Messages : 1786Date d'inscription : 07/07/2013Age : 19Localisation : France
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Sam 21 Déc - 16:28


Fureur du Lion

« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »
feat Élégance du Papillon

Le vétéran était prêt à tout, que ce soit papoter avec son ancienne novice, partir en patrouille ou encore partir en expédition de chasse. Tout cela ne le dérangerait nullement. Sa chère lieutenante, et ex-novice, n’avait qu’à lui dire quelque chose et il l’exécuterait immédiatement et sans ronchonner. Ce n’était pas de la soumission, non pas du tout. Ce vieux matou avait toujours sa dignité et son honneur à préserver. Il respectait seulement sa lieutenante, au même titre que tous les autres Guerriers. Et puis, elle serait surement chef dans quelques temps. Puisque malheureusement, le vieux actuel, Etoile du Matin se mourrait dans sa tanière. A vrai dire, il ne sortait que pour faire ses besoins, à la limite chercher une proie, mais pas plus. C’était un sujet funeste et un peu trop dur pour commencer une discussion. C’était un sujet délicat et parler de cela avec la lieutenante engendrerait un autre sujet, celui de la succession. A vrai dire, peu de Guerriers croyait en la jeune Lieutenante, c’était peut-être vraie, elle était peut-être trop jeune pour prendre la suite d’Etoile du Matin ? Mais s’il l’avait choisit, c’est parce qu’il croyait en elle et non parce qu’il voulait une jeune au pouvoir. Le Guerrier secoua sa tête pour ne pas faire une bourde en gardant ce sujet de discussion dans sa mémoire, il ne voulait pas se brouiller avec son ancienne Apprentie et actuelle Lieutenante. Fureur du Lion aperçu une lueur d’amusement dans les yeux de son ancienne novice en titre, un sourire s’en suivit, montrant sa bonne humeur. Du moins c’est comme cela que Fureur du Lion l’interprétait. Pour avoir été le mentor de la Lieutenante, il la commençait un peu à la connaitre, du moins, il espérait ne pas se fourvoyer. Il lui rendit son sourire, il aimait tellement son ancienne novice qu’il aurait aimé remonter le temps, au temps où elle était encore sous sa directive, où elle n’avait pas tous les pouvoirs et l’assurance qu’elle avait aujourd’hui. Pour lui, c’était le bon temps. Maintenant, elle avait plus de responsabilités qu’il n’en avait jamais eu et n’avais plus une seconde à lui consacré. Et puis pourquoi est-ce qu’elle perdrait son temps avec un vieux Guerrier ? Fureur du Lion le cachait très bien, mais il souffrait de ne pas être allé plus loin que Guerrier. Même si c’était plus une déception qu’une souffrance, ça lui faisait, au fond de lui, mal. Autre chose le faisait souffrir : le temps qui passait. Il se faisait vieux et chaque matin, il avait de plus en plus de mal à se lever, à marcher, à patrouiller ou chasser longtemps. Il devait oublier ses soucis et vivre le présent, peu importe ce qu’il aurait voulut qu’il arrive ou ce qui allait arriver. Il fallait vivre le moment présent comme si c’était le dernier et dans son cas, c’était possible que ce soit la dernière fois qu’il parlait avec sa Lieutenante, qui sait s’il n’allait pas mourir durant une patrouille ? S’il se faisait prendre dans une embuscade d’un Clan voisin ou encore des félins errants ?  Ou encore un blaireau ou un renard ? A son âge, il pouvait faire fuir le renard s’il n’était pas trop agressif, mais s’il s’agissait d’un blaireau au corps massif, il n’en ferait rien. Il soupira silencieusement et se concentra sur la jeune chatte qui se trouvait face à lui. Celle-ci ouvrit sa jolie gueule et un son en sortit :

« Bonjour à toi aussi Fureur du Lion. Hé bien, je n'ai plus rien à faire pour le moment, alors ce serait avec plaisir de partager une proie avec toi.  »

Fureur du Lion sourit intérieurement et extérieurement. Il allait enfin pouvoir passer un peu de temps avec une chatte pour laquelle il avait une grande affection. Et dire que cette chatte aurait put être sa fille. Pourquoi n’avait-il pas été capable de se trouver une femelle ? Il y en avait des femelles qui auraient aimé avoir comme compagne, mais il n’y avait jamais pensé et à l’époque, il ne pensait qu’à devenir un grand Guerrier, ce qu’il est aujourd’hui. Et ce au détriment de toute vie sentimentale. Il n’avait jamais été vraiment charmé par une femelle, et c’est ce qu’il avait toujours attendu : un coup de foudre. Depuis, il avait perdu espoir et ne croyait plus au coup de foudre pour la simple et bonne raison qu’il l’avait attendu toute une vie sans que jamais il n’arrive. Peut-être qu’il trouverait l’amour dans le Clan des Etoiles ? Tout le monde se doutait, même si personne n’osait le dire, qu’il allait bientôt mourir. Fureur du Lion secoua sa tête et retomba sur la Terre, abandonnant ses songes. Il remarqua qu’Élégance du Papillon avait disparu, elle ne se tenait plus devant lui. Il regarda tout autour de lui, de peur qu’il soit resté dans ses pensées trop longtemps et qu’elle est décidée de partir, oubliant le repas commun qu’il lui avait proposé et qu’elle avait précédemment accepté. Il la vit penché au dessus du tas de gibier. Son rythme cardiaque descendit d’un cran et, de nouveau, il soupira. Il sourit de son idiotie et se dirigea vers le tas de gibier pour rejoindre la chatte tricolore à qui il tenait tant. Il trottina comme il le pouvait, à vrai dire, ses articulations le faisaient moins souffrir lorsqu’il trottinait ou courrait plutôt que lorsqu’il marchait. Il s’arrêta lorsqu’Élégance du Papillon releva la tête avec un lapin dans la gueule. Au fond de lui, il voulait l’aider, faire porter un lapin de cette taille à une si fine et belle chatte ne se faisait pas. Du moins, c’était comme cela dans sa tête. Mais s’il allait l’aider, il n’y arriverait surement pas mieux et en plus de cela, Élégance du Papillon risquerait de mal le prendre et cela, c’était tout à fait compréhensible, elle croirait que Fureur du Lion est machiste alors que c’était faux. Il la laissa donc la soulever et rejoindre avec grâce un carré d’herbe ensoleillé et en même tant qui semblait frais. Le vétéran vit la belle chatte tricolore se coucher sur le flanc et attendre. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien attendre ? Fureur du Lion faillit se taper dessus, mais il préféra se mordre la langue, c’était plus discret. Elle l’attendait lui ! Qu’est-ce qu’il pouvait être idiot parfois. Il se rapprocha donc le plus rapidement possible de la belle Lieutenante et essayant de ne pas paraître trop collant, il se coucha à côté de la chatte, sans pour autant que son pelage touche celui de celle-ci. Il eut à peine le temps de s’allonger qu’elle rouvrit une fois de plus la bouche pour parler :

« Comment vas-tu aujourd'hui ? Tu as bien dormi ? Cela faisait longtemps que nous n'avions pas pu parler, et cela me fait plaisir de pouvoir le refaire aujourd'hui. »

Il sourit à la chatte, au fond, même si elle parlait beaucoup, c’était très sympathique de prendre de ces nouvelles. Cela lui réchauffait son cœur qui était bien seul et bien vide. Il se retint de ronronner de bonheur. Son côté hypocrite ressortait, mais cela personne ne le voyait et comme personne n’était assez vieux pour le connaitre depuis longtemps, personne ne pouvait le deviner ou même le savoir.  Comment est-ce qu’il allait ? Il dépérissait de jour en jour et c’était de plus en plus dur de se lever chaque jour. Mais est-ce qu’il fallait vraiment lui dire cela ? Est-ce que pour une fois, la vérité était ce qu’il y avait de meilleur ? Un non fusa dans son âme tout entière. Il ne devait pas dire ce qui lui arrivait et puis, tout le monde pouvait deviner qu’il vieillissait, mais il ne voulait pas renoncer à ses devoirs de Guerrier, par maintenant. Ce serait lui enlever sa dignité, sachant que c’est tout ce qui lui reste. Le sourire aux lèvres, il répondit :

« Je vais très bien et toi comment tu vas ma grande ? Moi aussi cela me fait plaisir de pouvoir te parler, depuis le temps que je cherchais à le faire. Ce n’est pas trop dur d’être la Lieutenante du Clan ? »

Il posa son regard sur la jeune chatte. Dans ses yeux brillait une lueur de joie. Il suivit son regard qui s’arrêtait sur la proie qu’elle avait porté jusque ce lieu. Fureur du Lion comprit alors qu’elle attendait que lui commence à manger la proie. En somme, c’était une marque de respect, mais il n’en avait pas besoin. Surtout que c’était lui qui avait le moins d’estime, de pouvoir. Dans sa logique, même si elle peut paraitre stupide, il l’aurait laissé manger la première. Fureur du Lion savait que son ancienne Apprentie était têtue et rebuté. Il n’arriverait pas à lui faire changer d’avis sur qui mangeait en premier. Il décida donc de commencer le repas, même s’il n’avait pas très faim. Il fixa longuement le lapin, il avait un beau poil brun et semblait plutôt frais. Rapprochant le rongeur du bout de la patte, il plongea ses longs crocs et arracha un bout de chair juteuse. Après avoir mastiquer et avaler la viande, il poussa du bout du museau la proie à peine entamer vers la Lieutenante et d’un regard insistant, il voulait lui faire comprendre que c’était à son tour de manger.

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥




Étoile Sibylline
Fureur du Lion
Loup Vagabond

Étoile Sibylline miaule en #F4FEFE
Fureur du Lion miaule en #C8AD7F
Loup Vagabond miaule en #1FA055


Dernière édition par Fureur du Lion le Mer 12 Mar - 20:51, édité 1 fois
Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Lun 6 Jan - 10:58



« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »



PV → Fureur du Lion ♥

Élégance du Papillon vit son ancien mentor sourire, il devait sûrement être heureux. Pour une raison qu’elle ignorait, mais bon, on ne peut pas toujours tout savoir. Puis elle se rappela que Fureur du Lion était sûrement le plus vieux guerrier du clan. Elle se rendit soudain compte que c’était peut-être la dernière fois qu’elle lui parlait. Elle secoua la tête pour chasser ces mauvais esprits. Il ne faut jamais se dire des choses comme ça voyons, ça peut porter malheur. Et c’était la dernière chose qu’elle voulait sur terre, voir son mentor, ou ancien mentor disparaître. Puis, le vétéran s’approcha d’elle, puis lui répondit.

« Je vais très bien et toi comment tu vas ma grande ? Moi aussi cela me fait plaisir de pouvoir te parler, depuis le temps que je cherchais à le faire. Ce n’est pas trop dur d’être la Lieutenante du Clan ? »

Élégance du Papillon vit le guerrier fauve approcher le lapin d’un bout de patte, et croquer dans la chaire encore fraîche. Et elle se dit immédiatement qu’il avait compris le message silencieux qu’elle essayer de lui faire passer. Puis, il poussa le lapin vers la lieutenante du clan, tout en la regardant avec un regard qui veut tout dire : A toi. Tout cela pour qu’elle mange un bout de lapin elle aussi. Mais elle se dit que de répondre au guerrier serait prioritaire.

« Je vais très bien également. Je dois avouer qu’au début c’était dur de s’habituer, mais une fois qu’on l’est, c’est un peu comme une routine. »

Puis elle entreprit de se pencher vers le lapin, et de prendre un bout plutôt tendre. C’était ce qu’elle préférait dans le gibier. Elle mâcha doucement son bout de lapin, puis l’avala. Après ceci elle se lava les moustaches, même si la petite bête n’était pas encore finie.  Elle lui donna un petit coup de tête sur le côté, puisqu’il était couché à côté d’elle, pour lui faire comprendre que c’était de nouveau à son tour de manger.

« Comment se passe tes journées à toi ? Enfin, je veux dire, moi je m’occupe d’organiser les patrouilles et de participer à certaines, mais par moment j’ai l’impression de ne pas faire assez. D’ailleurs, j’ai plutôt peur pour Etoile du Matin, tu penses que son était s’améliorera ? »

Elle laissa sa question en suspens, elle préférait l’avis du vétéran avant de se faire des illusions.
»HRPG:
 

© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 


Dernière édition par Étoile du Papillon le Dim 4 Mai - 0:14, édité 3 fois
Chef du Clan de la Lumière
avatar
Étoile SibyllineChef du Clan de la Lumière
Messages : 1786Date d'inscription : 07/07/2013Age : 19Localisation : France
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Mar 4 Fév - 18:42


Fureur du Lion

« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »
feat Élégance du Papillon

Le vétéran attendait avec toute la patience du monde que son ancienne Apprentie daigne croquer dans ce lapin bien frais. Après avoir avalé la chair, le goût délicat du lapin restait dans la bouche du vieillard. Bien qu’il n’ait mangé presque uniquement du lapin durant toute sa vie, il ne se lassait jamais de son goût si raffiné et si délicat. Il avait, bien sûr, déjà goûté aux oiseaux qui pouvaient bien voler dans la lande et à quelques rongeurs tellement stupides qu’ils tentaient de traverser cette vaste étendue désertée par la végétation, cachettes favorites des petits rongeurs et cachettes les protégeant et les camouflant des prédateurs. Il ne fallut pas longtemps à Fureur du Lion pour comprendre qu’il était, une nouvelle fois, tombé dans ses pensées les plus profondes. Voilà qu’au lieu de se concentrer et surtout de profiter de sa Lieutenante, il était en train de penser à tous les lapins qu’il avait bien pu manger dans sa vie. Comme quoi, son imagination allait encore chercher bien loin. La vue du vétéran, qui s’était brouillée lorsqu’il était partit pour le monde des pensées farfelues, redevint claire. Il put de nouveau distinguer les traits les plus fins d’Élégance du Papillon, au lieu du flou et des grosses formes qu’il distinguait lorsqu’il était emporté trop loin dans ses songes. Il remarqua que la jeune chatte n’avait pas encore touché au lapin à peine entamé. Qu’attendait-elle ? Est-ce qu’elle voulait encore qu’il croque dans le lapin pour lui faire plaisir ? Lui ne voulait pas pour deux raisons. Premièrement, il n’allait pas manger le lapin en quasi-totalité et laisser les restes à son ancienne novice, cela n’était pour le coup pas du tout respectueux. Deuxièmement, il n’allait pas se forcer à manger alors que la faim n’était pas présente. Il fallait conserver les proies et s’en servir uniquement lorsqu’on avait faim et non pas pour se bourrer la pense inutilement. En fixant la chatte et surtout en l’entendant, il comprit :

« Je vais très bien également. Je dois avouer qu’au début c’était dur de s’habituer, mais une fois qu’on l’est, c’est un peu comme une routine. »

Le vétéran se mit à ronronner à la réponse de la chatte. Ronronner de joie et d’amusement. Il était heureux d’entendre qu’elle se portait au mieux. C’était très bien pour sa propre personne mais aussi pour le bien du Clan. Fureur du Lion le savait, bientôt Etoile du Matin quitterait son Clan pour le Clan des Etoiles, laissant la place à celle qui le méritait, celle qui depuis quelques temps s’occupait de temps de choses à la fois : Élégance du Papillon. La suite de sa réplique était tout aussi intéressante. A en juger parce qu’il avait bien pu voir, le Guerrier trouvait qu’elle s’en sortait très bien. Alors pourquoi lui avoir posé la question ? Pour savoir tout simplement si elle se sentait à sa place, si elle trouvait qu’elle ne faisait de trop, pas assez. Toutes ses choses qui font que l’on se sente bien ou mal. Fureur du Lion comprit que son message était passé dès lors que la chatte avait baissé la tête. Il aurait été bien embêté si elle ne l’avait pas compris, il aurait été obligé de parler, d’ouvrir la bouche, d’user de la salive pour faire comprendre quelque chose de très simple et que même un chaton saurait interpréter. Il sourit bêtement en la voyant arraché un bout de chair fraiche et le mastiquer. Il se rappela alors de sa jeunesse, lorsqu’il était encore un jeune Guerrier d’une vingtaine de lunes. Il se rappelait que pour être le premier prêt pour partir en patrouille, il avalait, sans même prendre le temps de mâcher, les morceaux de viande de sa proie. Il sourit, mais cette fois-ci intérieurement. Repenser aux bons moments de sa longue existence lui faisait du bien. Il était heureux de pouvoir replonger dans des souvenirs de jeunesse et de joie. En retournant une nouvelle fois sur Terre, il se rendit compte que son ancienne Apprentie avait finit par avalé ce qu’elle avait dans la bouche. Tout en l’observant, il ne put s’empêcher de remarquer les réflexes des chattes. La jeune Lieutenante se lavait maintenant les moustaches alors que la proie était à peine entamer. Dans quel but faisait-elle cela ? Pour ne pas être disgracieuse ? Ce n’était pas en ayant un peu de sang sur les moustaches qu’elle était moins jolie. Fureur du Lion détourna le regard un instant et cet instant fut de trop puisqu’il reçu un coup de tête dans les flancs. Un coup de tête délicat, mais surprenant. Il se retourna donc surpris et un peu honteux d’être partit ailleurs. Il fixa Élégance du Papillon et la regardant, il comprit que c’était sûrement à son tour de manger. Or, il ne voulait plus manger, son estomac ne voulait plus rien et il ne voulait pas se forcer à manger pour devenir malade. Comment lui expliquer avec politesse qu’elle devait finir la proie toute seule ? Heureusement, une échappatoire s’offrit au vieux chat, cette échappatoire, c’est la Lieutenante elle-même qui lui avait tendu. Elle avait ouvert sa petite gueule et s’était mise à parler :

« Comment se passe tes journées à toi ? Enfin, je veux dire, moi je m’occupe d’organiser les patrouilles et de participer à certaines, mais par moment j’ai l’impression de ne pas faire assez. D’ailleurs, j’ai plutôt peur pour Etoile du Matin, tu penses que son était s’améliorera ? »

Fureur du Lion fut surprise par les remarques que venaient de prononcer la chatte. Elle lui avait fait comprendre clairement, quelques instants plus tôt qu’elle était bien dans sa peau et que tout allait bien pour elle. Et voilà que maintenant, elle prétendait le contraire, enfin pas exactement, mais ces dits s’opposait en un point. Qu’est-ce qu’elle voulait faire plus que ses devoirs de Lieutenante ? On ne pouvait rien lui demander de plus, puisque c’était ce rang qu’elle avait et pas un autre. On ne pouvait pas demander à un novice de prendre la place d’un Guerrier et réciproquement. Fureur du Lion essaya donc de se mettre dans la peau de la jeune Lieutenante. Son Chef était constamment cloitré dans sa tanière et personne ne connaissait dans quel état véritable il se trouvait, mis à part la Guérisseuse. Et donc, cette Lieutenante se retrouvait avec presque tout le poids du Clan sur les épaules. En plus de ses devoirs de Lieutenante, elle devait remplacer le Chef du Clan, enfin lorsque cela était possible. Elle ne pouvait pas exemple par faire de baptême et d’autres choses pour lesquels, on doit avoir un certain rang. Fini de réfléchir sur sa première remarque, il passa à la deuxième qui était en faite une question. La Lieutenante, si jeune soit-elle, devait se demander avant tout si elle accéderait rapidement à la place de Chef ou pas. Elle devait se préoccuper plus de cela que de la santé de son Chef. Du moins, elle devait espérer qu’il ne disparaisse pas de si tôt pour lui laisser la place pour laquelle elle n’était habituée. Fureur du Lion, ne voulant pas se perdre de nouveau dans ses pensées qu’elle soit sordide, pleines d’ambitions, de songes… ouvrit sa gueule et prit la parole presque au tac au tac :

« Je suis navré, mais je pense que je n’arriverais jamais à comprendre ceux qui croit ne pas en faire assez alors qu’ils font de leur mieux et que plus serait impossible. Je pense que tu te tracasses la tête pour rien. Tu fais de ton mieux et ça, je le remarque à chaque fois que je passe dans le Camp, tu es presque toujours là à prendre les choses en main comme tu peux et en faisant toujours le mieux possible. Et je trouve ça vraiment honorable de ta part. Cela ne doit pas être facile, pour une jeune chatte comme toi, d’avoir autant de responsabilités. De plus, la maladie d’Etoile du Matin ne doit pas faciliter ton intégration à ton rang. Pour ce qui est du sort d’Etoile du Matin, tu sais comme moi que c’est un chat qui a déjà énormément vécu. Son existence ne tient plus qu’à un fil et ce fil, c’est le Clan des Etoiles qui décidera de le couper ou non. Si tu veux une réponse de ma part, je pense que cet hiver sera le dernier pour notre cher Chef, bien que ce ne soit pas ce que je veuille. »

Ne voulant pas en ajouter d’avantage pour choquer la Lieutenante, le vétéran décida de tenir sa langue. Il en avait déjà assez dit et il ne pouvait pas avancer plus de choses puisqu’il ne savait pas ce qu’il allait advenir du Chef. Si s’agissait d’un simple Guerrier, il aurait put dire avec certitude si sa vie était en danger ou non. Il avait vécu assez longtemps pour sentir ses choses là et il avait tellement côtoyé les Guérisseurs et Guérisseuses qu’ils savaient lire dans eux comme dans un livre ouvert. Il voyait bien avec qu’elle tristesse dans les yeux, la Guérisseuse du Clan quittait la tanière du Chef. Et cela n’annonçait rien de bon.

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥




Étoile Sibylline
Fureur du Lion
Loup Vagabond

Étoile Sibylline miaule en #F4FEFE
Fureur du Lion miaule en #C8AD7F
Loup Vagabond miaule en #1FA055
Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Dim 4 Mai - 0:25



« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »



PV → Fureur du Lion ♥

Il est vrai qu'Elégance du Papillon s'inquiétait énormement pour l'état de santé d'Etoile du Matin, puisqu'elle ne se sentait pas encore prête pour devenir cheffe et diriger son clan. De faire en sorte qu'il ne manque jamais de rien. Bien qu'Etoile du Matin n'étant que rarement présent, Elégance du Papillon avait déjà presques toutes les responsabilités qu'un chef porte sur ses épaules. Mais il lui était difficile d'admettre que bientôt, le vieux chef ne serait plus.

« Je suis navré, mais je pense que je n’arriverais jamais à comprendre ceux qui croit ne pas en faire assez alors qu’ils font de leur mieux et que plus serait impossible. Je pense que tu te tracasses la tête pour rien. Tu fais de ton mieux et ça, je le remarque à chaque fois que je passe dans le Camp, tu es presque toujours là à prendre les choses en main comme tu peux et en faisant toujours le mieux possible. Et je trouve ça vraiment honorable de ta part. Cela ne doit pas être facile, pour une jeune chatte comme toi, d’avoir autant de responsabilités. De plus, la maladie d’Etoile du Matin ne doit pas faciliter ton intégration à ton rang. Pour ce qui est du sort d’Etoile du Matin, tu sais comme moi que c’est un chat qui a déjà énormément vécu. Son existence ne tient plus qu’à un fil et ce fil, c’est le Clan des Etoiles qui décidera de le couper ou non. Si tu veux une réponse de ma part, je pense que cet hiver sera le dernier pour notre cher Chef, bien que ce ne soit pas ce que je veuille. »

Tout ce que vennait de lui dire son ancien mentor lui mit du baume au coeur. Alors on voyait vraiment qu'elle s'impliquait autant qu'elle pouvait pour le clan ? On avait pas l'impression qu'elle se prélassait au soleil toute la journée ? Alors comme ça, Fureur du Lion pensait que ce serait le dernier hiver pour le vieux chef. Elégance du Papillon n'en avait pas du tout envie, elle préfèrerais rester figer dans le temps plutôt que de voir son chef rejoindre le Clan des Etoiles. Ce serait quelque chose de sûrement dur à accepter pour elle et son clan quand il ne sera plus.

« J'espère alors qu'il ne nous quittera pas de si tôt, et dans de bonnes circonstances, non dans la douleur. »

Etoile du Papillon se mit à lever la tête, adressant une prière silencieuse au clan des étoiles. Pourvue qu'il ne laisse pas Etoile du Matin les rejoindre tout de suite.

© Codage par Waize





Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Chef du Clan de la Lumière
avatar
Étoile SibyllineChef du Clan de la Lumière
Messages : 1786Date d'inscription : 07/07/2013Age : 19Localisation : France
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Mar 6 Mai - 2:02


Fureur du Lion

« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »
feat Élégance du Papillon

Fureur du Lion replanta son regard ambré dans celui émeraude de son ancienne Apprentie. Le vieux chat prit peur. Il eut peur d’en avoir trop dit. Il avait peur de passer pour un vieux fou sénile pour ce qu’il venait de dire. Au fond qui pouvait prédire la mort de son Chef ? Qui pouvait avoir le culot de le faire ? Ce n’était pas du tout ce qu’il voulait. Il ne voulait pas que son Chef rejoigne le Clan des Étoiles. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils étaient bons amis et que ce serait affaiblir le Clan des Lueurs en provoquant un changement de Chef. La perte d’un Guerrier ou d’un Chaton était déjà difficile alors celle d’un Chef… Se retenant de revenir sur ce qu’il avait dit, Fureur du Lion essaya de se tenir tranquille. Le Vétéran fut sorti de ses pensées par Élégance du Papillon qui avait ouvert sa belle gueule pour lui adresser quelques mots. Fureur du Lion tendit l’oreille :

« J'espère alors qu'il ne nous quittera pas de sitôt, et dans de bonnes circonstances, non dans la douleur. »

Fureur du Lion vit la chatte tricolore lever la tête vers le ciel claire. Visiblement, elle tentait de communiquer avec le Clan des Étoiles. Mais pour qui ? Pourquoi ? Dans quel but ? Le Clan des Étoiles ne pouvait pas tout contrôler. Fureur du Lion l’avait appris il y a de cela très longtemps. Il savait que le Clan des Étoiles devait appeler des Guerriers mais aussi des Chefs ayant trop longtemps dirigé leur Clan pour les rejoindre. Étoile du Matin faisait partit de ces Chefs ayant un peu trop vécu. Fureur du Lion se joignit tout de même à Élégance du Papillon et pria pour que le vieux Chef ne souffre pas de sa mort. Pourvu qu’elle soit rapide et sans douleur, qu’il ait le temps de dire au revoir à son Clan, qu’il ait le temps d’instruire la prochaine Cheffe sur ses futures devoirs. Pourvu qu’il ne nous quitte pas pendant la mauvaise saison. Ne voulant pas en rajouter plus, ne voulant pas penser plus longtemps à la mort de son ami, Fureur du Lion détourna son regard du ciel pour le reposer sur la chatte qui se trouvait être son ancienne novice. Il la fixa et se perdit dans ses pensées. Rêvassant sur le passé, sur le temps où elle était encore Apprentie. Le temps où elle était encore insouciante et ne demandait qu’à apprendre. Le temps où Fureur du Lion avait encore des choses à lui apprendre. Désormais, elle connaissait tout ce que connaissait Fureur du Lion, il lui avait transmis l’intégralité de son savoir et voir que cela avait porté ses fruits faisait plaisir à Fureur du Lion. Le Doyen se rendit soudain compte que le jour se levait plus vite qu’il ne le pensait. Lorsqu’il releva la tête vers le ciel, non pas pour prier pour Étoile du Matin, mais pour se rendre compte de la position qu’avait adopté le soleil, il en fut surpris. Il avait passé bien trop de temps en bavardage avec Élégance du Papillon. Même si ce moment était si bon qu’il aimerait qu’il dure toujours, toutes les bonnes choses avaient une fin. Bientôt, de nombreux Guerriers attendraient la répartition des patrouilles et ils seraient tous de mauvais poils si Élégance du Papillon tardait à donner la composition. Et si elle n’y avait même pas encore réfléchit ? Si elle n’avait encore rien prévu ? Se sentant gêné, Fureur du Lion aurait aimé disparaître. Il avait apprécié ce moment, mais ne devait pas rester plus longtemps en la compagnie de la Lieutenante pour ne pas l’ennuyer et surtout pour répondre aux exigences qui faisait de lui un Guerrier. Il devrait bientôt se préparer pour aller chasser ou partir en patrouille, selon ce qu’avait prévu Élégance du Papillon. Souhaitant prendre congé poliment et avec tout le respect qu’il devait à son ancienne Apprentie, il attendit que celle-ci ait fini de s’adresser au Clan des Étoiles. Là. Quand elle reposa son regard d’émeraude sur lui, il la salua et ouvrit sa gueule pour accompagner son geste par des paroles :

« Merci pour cet agréable moment Élégance du Papillon. Cela m’a fait très plaisir de discuter avec toi, même si l’on a parlé de certains points fâcheux. Je pense qu’il faut laisser faire l’avenir et le Clan des Étoiles. S’il a décidé d’appeler Étoile du Matin alors nous n’y pourrons rien. Sur ce, je vais te laisser vaquer à tes occupations, tu dois avoir tant à faire. J’attendrais avec les autres Guerriers que tu choisisses pour moi l’occupation de cette matinée. J’espère qu’on aura encore l’occasion de partager de tel moment. »

Sur ces mots, il lécha l’épaule d’Élégance du Papillon et tourna les talons. En quelques foulées, il rejoignit les Guerriers qui commençaient à s’amasser autour du promontoire pour savoir ce qu’ils allaient bien pouvoir faire de la journée. Ils n’allaient pas tarder à le savoir puisqu’Élégance du Papillon était maintenant libre de s’occuper de son Clan.

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥




Étoile Sibylline
Fureur du Lion
Loup Vagabond

Étoile Sibylline miaule en #F4FEFE
Fureur du Lion miaule en #C8AD7F
Loup Vagabond miaule en #1FA055
Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Mar 6 Mai - 16:16



« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. »



PV → Fureur du Lion ♥

« Merci pour cet agréable moment Élégance du Papillon. Cela m’a fait très plaisir de discuter avec toi, même si l’on a parlé de certains points fâcheux. Je pense qu’il faut laisser faire l’avenir et le Clan des Étoiles. S’il a décidé d’appeler Étoile du Matin alors nous n’y pourrons rien. Sur ce, je vais te laisser vaquer à tes occupations, tu dois avoir tant à faire. J’attendrais avec les autres Guerriers que tu choisisses pour moi l’occupation de cette matinée. J’espère qu’on aura encore l’occasion de partager de tel moment. »

Élégance du Papillon sourit, alors comme ça, elle ne l'avait pas embêté tant que ça et il avait aimé discuter avec. En même temps, depuis qu'elle a été nommée lieutenante, la femelle tricolore avait rarement du temps pour elle, rien que pour montrer l'exemple aux autre, et pour montrer ce qu'elle valait vraiment. Pour ne pas mentir, certaines personnes doutaient d'elle rien que parce qu'ils la trouvaient trop jeune. Élégance du Papillon sortie de sa réflexion lorsque Fureur du Lion lécha l'épaule de son ancienne apprentie. Puis s'en alla rejoindre les guerriers attendant justement qu'Élégance du Papillon constitue les patrouilles de la journée. Comment ce moment si paisible fut-il se termine déjà ? Elle espérait d'ailleurs que bientôt, elle pourrait parler plus longtemps avec le vétéran fauve, il faut dire qu'elle l'appréciait beaucoup. Puis, elle se dirigea vers le petit groupe, pour attribuer les patrouilles avec leurs participants. Et la journée ne faisait elle, que de commencer.

Fin !


© Codage par Waize






Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   Mar 6 Mai - 16:27

[ + 5 pour les Lueurs ]


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|   

 
« Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Chat a gogo
» Le petit chat m'aimait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: Nostalgie :: Archives :: Rp terminés ou abandonnés :: Rp Terminés-