Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 ~ L'apprenti et la solitaire ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: ~ L'apprenti et la solitaire ~   Mar 29 Oct - 14:31

~ L'apprenti et la solitaire ~


Je suis seule. Je le sais,je le sens.Je me suis habitué à cette sensation,et j'ai fini par m'y habituer,sans l'aimer. Je deteste la solitude. Comme je deteste la plupart des choses,vivantes ou immobiles,de ce monde injuste et cruel.Mais je n'ai pas le choix,alors,pour garder la tête haute,je continu d'avancer dans ce brouillard gris. Le paysage,si magnifique soit-il,ne m'intérresse pas le moins du monde,tout simplement parce que je ne peux pas le voir.Je ne suis plus moi-même. Depuis longtemps. Pour tout. Je ne suis pas moi-même, lorsque je m'assois sur ce rocher,dans un mouvement empli de grâce et d'élégance.Je ne suis pas moi-même lorsque j'hume l'air,et je ne suis pas moi-même lorsque je bouge mes oreilles pour capter les faibles bruits qui hante le silence du Plateau Brumeux. Je sais que je ne devrais pas être là,mais je m'en fous,je ris de ceux qui voudraient me faire respecter les lois. Et ces lois,qui ne sont pas les miennes,à quoi pourraient-elles me servir? Je ne fais rien de mal en ce moment,je me contente de regarder le paysage sans le voir. En quoi est-ce un crime? Je soupire. Je ne fais rien,mais je suis coupable,je ne suis pas jugée,que,déjà,je suis condamnée. Quel est l'étrange ventriloque qui nous contrôle,nous,faibles petites marionnettes félines? Je voudraios bien croire que nous sommes maîtres de nos destins,mais je ne me berne plus d'illusions douteuses; j'ai vu un chat possèdant 9 vies qui lui ont été accordées par ses ancêtres. Cela veut dire que quelqu'un,ou quelque chose nous contrôle. Les chats de Clans prennent cela comme une bénédiction,moi je ne vois que la malédiction d'un esprit pervers et fourbe,qui utilise ses pouvoirs pour contrôler les vivants du haut de son royaume des morts. Il pousse à tuer les "ennemis",vus en la personne des chats des autres Clans. Mais sont-ils aveugles au point de ne pas voir qu'ils ont tous quatres pattes,une longue queue,des moustaches,des yeux qui voient dans le noir,des griffes et des crocs,et surtout la même hantise pour les chiens ? Non,ils ne voient pas,et se laissent diriger. C'est stupide. Et une fois encore je me rend compte que je m'égare sur des sujets qui ne concernent pas une solitaire comme moi. Diablo me le répétait sans cesse. Diablo. Mon frère. Ces deux mots éveillent en moi la douleur que je croyait endormi le temps d'un instant.Mon coeur,l'orchestre qui rythme ma vie,souffre. Il est des souffrances qui s'en vont avec le temps,d'autres qui cicatrisent,et il y a celle qui reste et qui font mal à chaque fois qu'on les réveille.Je décide de dormir pour passer le temps.Pour oublier comme un bipèdes alcoolique boit pour oublier sa peine et sa rancoeur. Je fais de même. Le sommeil est ma drogue,mon alcool à moi. Je suis plus bipède que chat. Avec un sourir ironique,je me roule en boule sur mon petit rocher,mon confident de pierre,et,en quelques instants,le sommeil m'emporte sur son aile noire de coerbeau.

Rêves.
Je léve la tête,et mon regard rencontre un paysage. Un beau paysage empli de fleurs,de douceurs. C'est la première foi depuis longtemps que je vois à nouveau avec tant de détails,avec des couleurs si vives.Je decend du rocher,et mes pattes touchent le sol moussu avec bonheur. Les fleurs sont hautes,elles ml'arrivent en haut des épaules,et leurs parfums si différents les uns des autres m'enninvrent.Je dois aller tout au fond là-bas,car une merveilleuse chose m'y attend. Je crois savoir ce que c'est. Alors je bondis,mes muscles tendus à craquer,et je cours,plus vite que le vent qui souffle,avec plus de puissance que la rivière,plus mystèrieuse qu'une ombre,mais en même temps,ma joie est telle que je paraît plus lumineuse que le tonnerre qui frappe les champs les soirs d'orage.
Il me semble que le voyage passe un quelques secondes,tellement je suis avide de savoir,avide d'éspoir. Soudain,une chose se dresse devant moi,un félin que je ne parvins à éviter,et que je percute avec violence. Je sais qui sait rien qu'a son parfum,et je ris avec lui,qui m'a recconu. Nous nous redressons et nous fixons avec bonheur. . Mon frère. Je pose la question qui me brûle la langue:
"-Papa....Luciole.....
-Ils sont là. Ils t'attendent,dans la petite combe là."
J'y fonce,et il me suit de près. Mais quand nous arrivons,l'horreur nous figea sur place. ELLE était là,Luciole dans la gueule. La source de tout nos malheurs. Ma mère. Otullissa. Elle me voit et prend peur devant mes yeux brillant de colère. Elle part,et j'essaye de la rattrapper pour récupérer ma chère Luciole. Hélas,elle m'échape. Je retourne près des autres,envahis par le chagrins,tandis que la haine se fait elle aussi une place dans mon coeur.Mais,j'avais oublié que les rêves se transforment facilement en cauchemard. Devant mes yeux,la scéne de la mort de Diablo,tué par le renard,Luciole qui s'éffondre. Et puis moi. La meurtrière. Ma mère baigne dans une mare de sang,ce sang qui souillait mes pattes et ma bouche. Je hurlais pour tenter de me réveiller,mais rien n'y faisait,j'allais assister à la mort de mon père,et revivre les instant les plus horribles de ma vie en boucle.
A moitié inconsciente,même dans mon rêve,je me laissais enporter dans un tourbillon de chagrin,de haine,de terreur et de colère. Ma vie.



Lorsque c'est enfin fini,je me réveille,haletante. La tristesse à regagnée mon coeur,ma tristesse habituelle qui jamais ne me laisse. Je pleure et je hurle,dans mon coeur. Je léve la tête et ouvre la bouche pour laisser sortir un cris muet,tandis que les larmes brillent sous les rayons du pâle soleil de la saison des feuilles mortes.La rancoeur m'a rejoins,ma fidèle compagne,et je sais que cela ne sert à rien d'éspérer. Soudain je me redresse. Un autre félin est là,je le sens,je le sais. Mes crocs brillent sous mes babines relevées,tandis qu'un grognement monte dans ma gorge. Mes poils se hérissent,et mes griffes crissent sur la pierre grise et terne. Je me maudit intérieusement,comment ai-je pu être aussi bête? Les félins de Clan gardent leurs territoires! Soudain j'aperçois la silhouette,et je sens un chat. Il n'est pas beaucoup plus jeune que moi,mais je pense que je dois l'impressionner,alors que lui ne m'impressionne pas. Je saute de mon rocher et attéris souplement avant de m'avancer vers lui de ma royale démarche. ¨Puis d'un voix faussement cajoleuse,je lance:

"-Ouou? Il y a quelqu'un?"

Tu devrais te méfier chat,mes paroles sont de velour,mais mes pensées restent de glace,et doucement je me raproche de toi. Oui,que feras-tu petit chat,lorsque tu me veras? Telle est ma question. Et moi,qu ferais-je?La réponse à ces questions,scélera nos destins d'une façon ou d'une autre. Je le sens,je le sais.....
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ~ L'apprenti et la solitaire ~   Mar 29 Oct - 19:49


Mais qu’est ce que c’est que ça, tout au fond de cette eau! Pourquoi est-ce qu’il te fixe de ses yeux colorés quelque part entre le vert et le bleu, si clairs que tu pourrais bien te noyer au fond de ce regard, oui encore une fois. Ça recommencerai tu arrêterais de respirer, happé par ces reflets limpides. Et ce pelage de feu, c’est quoi parmi tout cette brume ? Une lueur, qui résiste ou qui sombre, dans le brouillard?!
« Moi ! »

Finit par trouver Nuage Noyé, qui, depuis déjà deux minutes durant, contemplais son reflet dans une flaque d’eau . C’est lorsqu’il avait bougé ses moustaches et que l’inconnu de l’autre côté de la surface de m’eau avait fait de même qu’il s’était rendu compte, que ça ne pouvait être que lui . Il posa sa patte sur le reflet, le reflet l’imita et finalement il traversa la surface de l’eau. Sa patte sentit la boue du fond de la flaque, il sortit ses griffes pour labourer la boue, un gros nuage vint noyer le reflet et l’eau devint toute marron et sans éclat. Le petit animal leva soudain la tête. Il suivait du monde tout à l’heure. Ils sont où ?!
Leur nom, c’était quoi déjà ? Ils étaient plusieurs. Un nom, un nom, °Lu lu lu…° articula la pensée de l’amnésique, mais dommage, impossible de se souvenir. Bon il les reconnaitraient s’il les voyaient, alors il devait faire du bruit pour les retrouver.
« Oooh !! »
« oooooooooooooooh !! »
miaula-t-il de nouveau, plus aigu. Ses oreilles tombant de chaque côté de son crâne.
« oooooooooooooooooooooooooooooooooooh !! » reprit-il alors que sa queue se recourbait entre ses pattes.
« oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooh !! » hurla-t-il cette fois, et il n’y eut même pas d’écho pour lui répondre.

Le petit animal se mis à courir tout droit devant lui. Naturellement, ses pattes voulaient le mener par là, peut-être était-ce le chemin du camp, peut-être était-ce le chemin de la rivière et son instinct voulait le mener sur l’autre rive. L’instinct ramène toujours chez soit.
Mais finalement, il s’arrêta, parce que la peur était montée encore d’avantage et le figeait, liait tous ses membres et le forçait à ralentir, a s’aplatir, se rapetisser ; un peu comme s’il allait disparaitre sous terre. Un peu comme une proie.

"-Ouou? Il y a quelqu'un?" Fit une voix terrifiante. Non elle ne se voulait pas terrifiante, mais lui, il eut peur. Il sursauta, vit un chat noir s’approcher doucement, une nouvelle vague de terreur le submergea, pulvérisant l’étau qui lui tenait les membres et le petit chat redémarra. Sans le moindre son, il détala.
« Plus vite ! Plus vite !
Enfuies toi ! Cours ! Saute ! SAUTE ! IL NE DOIT PAS T AVOIR ! IL NE VOUS AURA PAS ! »

Quelque-chose avait changé, et le sol volait sous ses pattes, et il leva à peine la tête, mais il vit une ombre défiler à côté de lui. Et entendit l’autre, son souffle le martèlement de ses pattes dans la boue et parmi les pierres, il était toujours à ses trousses, de plus en plus prêt !
Oh seigneurs, des ombres et des ombres qui tournent, et son cœur qui palpite, des voix, des éclats de voix autour de lui, un ton qu’il reconnait sans pouvoir nommer et tout s’emmêlait : réalité et délire. Tout s’emmêlait comme quand on rêve, mais cette ombre à côté de lui et cet agresseur était bien rééls ! Alors pourquoi cela se profilait comme un cauchemar, ou comme des souvenirs ?
Petit apprenti, COURS !

[J'espère que ça va t'aller <3. Sinon je dois juste préciser que mon personnage ne supporte pas de se faire attraper et maintenir a terre. La sensation d'étouffement le fait paniquer. Du coup il va se débattre très violemment si ton chat y saute dessus. Je te laisse lui faire ce que tu veux pour le maitriser (laches toi si tu veux mdr)]
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ~ L'apprenti et la solitaire ~   Mer 30 Oct - 11:23

[C'est parti ;)]


Oh,je le vois courir le chat,je sens les battements affolés de son coeur tandis que je me rapproche. Il est rapide le chat. Mais je le suis aussi. Et surtout je suis plus âgée, j'ai l'expérience, lui il l'aura,il la gagnera....ou peut être pas.Il ne dois pas regagner son Clan car il les préviendrait,et ça, ça serait pas bon du tout pour moi. Ils me traquer ont,me tueront peut être. Je ne veux pas de ça. Alors j'accélère encore et encore. Je peux voir le bout de sa queue,je peux voir ses oreilles couchées en arrière sous l'effet de la peur et de l'adrénaline. J'aime la traque lorsqu'elle dure ainsi,je ne suis plus qu'une bête qui traque. Une bête d'une monstrueuse cruauté. J'aime le sang....mais qu'est-ce que je dit?! Je ne veux pas qu'il prévienne les siens mais je ne veux pas faire couler le sang....si? Oh si je le veux....Je ne comprend plus rien,je me deconcentre,tout tourbillons dans ma tête. Diablo revient. Mais qu'est-ce qu'il fait là lui? Alors je sais que ma folie me rattrape.

Je me suis vraiment rapprochée du chat,et je peux voir qu'il est très jeune. Son pelage roux est ébouriffé par la peur. La peur. Je la sens. Elle dégouline sur chaque poil couleur de feu qui ondule au rythme d'une course effrénée. Notre course. De vie et de mort.
Il m'impressionne le chat,il court très vite pour son jeune âge, très très vite. Sincèrement, c'est tout juste si il ne me laisse pas bouche-bée.C'est alors que je me rend compte que si je ne m'occupe pas bientôt de son cas,il aura le temps de s'enfuir. Je ne peux pas bondir sur lui à cette vitesse,alors je tend ma patte avant,tout en me mettant derrière lui. Il trébuche sur ma patte,tombe. Il est au sol. Vite je bondis sur lui. Aussitôt il se met à se débattre très fort. Une griffe m'atteint à l'épaule. Le sang gicle et eclabousse le sol,mare vermeil sur le sol brun.Je feule,mon poil doublant aussitôt de volume,je le plaque encore plus fort au sol,il ne se débat que de plus belle. Je le fixe au sol en tilisant mon poid superieur a sien. J'ouvre ma bouche,decouvrant mes crocs immaculés. Je les approche ede la gorge du chat,prete à le tuer.Alors je le regarde dans les yeux.Il se passe alors une chose extraordinaire. Je me fige. Deux prunelles bleus me fixent,luisant de terreur. Diablo,mon Diablo avait des yeux semblables à ceux là. Je me retire et le laisse se redresser, tandis que moi je vais m'assoir plus loin les yeux dans le vague. Je suis stupide,car il va partir et prévenir les Clans de la présence d'une solitaire sur les territoires.

Je me retourne vers lui. Il n'a pas bougé, pas encore. D'une voix rauque je miaule:

"-Va,chat-dont-je-ne-connais-pas-le-nom,va prévenir ton Clan, je ne te retiendrait pas. J'ai essayé de te tuer,je n'en ai plus la force alors va,profite de ma faiblesse. VA!!!

J'ai hurlé le dernier mot,car une haine soudaine l'aveugle. Je suis en colère contre moi,moi et ma stupide faiblesse. J'aurais dû le tuer ce chat. Dès que j'en avais du l'occasion. Carau moment où mon regard kaléidoscopique a croisé celui du chat,j'ai su tout de suite que une pourrais pas le tuer. Ma folie est là pourtant. Mais même elle ne peu rien contre le regard de Diablo. Inconsciemment, j'ai décidée de laisser la vie sauve à cet étrange chat de Clan,car quel que soit le prix que je devrais payer, je ne peux me résoudre à lui retirer la vie.


[Bon c'est pas terrible hein...mais t'es pas mort ;) XD]
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ~ L'apprenti et la solitaire ~   Sam 9 Nov - 18:46


Les ombres ne cessent de défiler a ses côtés puis subitement le vide, c’est comme si le sol lui avait disparu sous les pattes. Il s’est sentit tomber au ralentit, il a heurté le sol, et le choc s’est propagé dans tous ses muscles puis tous les os à lui en couper le souffle. Le monstre a sauté l’a plaqué au sol. Impossible de respirer, ça recommence. Oui, voilà que cela recommençais il était étouffé par une force bien supérieur, et sans doute que bientôt l’eau lui rentrerait à nouveau dans les poumons et qu’il mourra encore !

L’ombre est une femelle, c’est une chatte noire aux yeux enragés, brillants comme de l’or. Nuage Noyé se débat furieusement, l’étouffement et le traumatisme le poussant bien au-dessus de ses forces. Finalement ses griffes pénètrent dans le pelage noir et le sang gicle à toute vitesse. Mais le poids ne pars pas. La chatte ouvrit la gueule et se pencha vers lui.
Soudain ses yeux s’écarquillèrent et elle le libera. Il se dégagea d’un bond et détala. Il se retourna un quart de seconde, et vit son apparition meurtrière totalement calme maintenant, assise et les yeux perdus au loin. Elle aussi avait vu un fantôme.

Le chaton fila tout droit jusqu’au camp. Dans sa course, il traversa des hautes herbes et buissons de ronces, elles  s’emmêlèrent dans sa fourrure masquant les traces de batailles. A quelques mètres du camp, il reconnut son mentor, qui devait le chercher. Il se précipita vers lui. Ne comprit rien de ce qu’il lui dit mais la tête basse le regard vers lui il retrouva un mort « perdu. » et après il le suivit, acquiesçant sans comprendre les mots de la remontrance. De plus-il, « pensait » enfin ressentant autre chose, bien autre chose. Peut-être que cette terreur qui le hantait chaque jour s’était un peu atténuée, car cette fois le cauchemar avait été recommencé. Mais il n’avait pas du sauter dans l’eau, son poursuivant l’avait rattrapé, il n’était pas mort. Peut-être qu’au fond il aurait pu ne pas mourir ce jour là, peut-être qu’il n’y avait plus de raison d’avoir peur. Une grande rafale de vent fit craquer un arbre et le chaton s’aplati à terre. Ferma les yeux. Souffla un grand coup et courut jusqu’au fond de la grotte des apprentis. Il s’y aplati, tremblant de peur, et attendis de s’endormir.

[Désolée désolée du temps de réponse, pleins de trucs a faire, puis des invités, puis j'ai été malade, puis j'ai re eu des trucs a faire le soir fin bon le bordel!
Comme je ne pouvais pas faire autre chose le faire s'enfuir, je l'ai fais et j'ai commencé un autre RP qu'on pourra faire plus long <3 : Dans le passé d'un autre ]
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: ~ L'apprenti et la solitaire ~   Dim 7 Déc - 18:12

[ + 5 Pour la Brume, je lock. ]
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ~ L'apprenti et la solitaire ~   

 
~ L'apprenti et la solitaire ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Maka apprenti faucheuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: Nostalgie :: Archives :: Rp terminés ou abandonnés :: Rp Abandonnés-