Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 I know you, I walked with you once upon a dream. || PV Flamme Rousse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: I know you, I walked with you once upon a dream. || PV Flamme Rousse.   Sam 5 Juil - 18:08


Le vent dans le pelage, le chat bicolore attendait. Les prunelles brillantes d'envie, Etoile de Mandragore cherchait du regard le nouvel objet de sa convoitise. Perché au sommet d'un petit chêne, il observait déjà depuis un moment. L'astre lunaire était déjà haut dans le ciel. Totalement dégagé de nuages, le Clan des Etoiles veillait sur les guerriers. Une légère brise annonçant la Saison des Feuilles Vertes balayait la Plaine Venteuse, territoire du Clan des Lueurs. Du haut de son perchoir, le meneur de la Brume pouvait voir toute cette étendue. Il devait l'avouer, avec la lumière blanche des étoiles et de la lune, l'endroit était vraiment beau. Voir ses herbes dansantes, pliées sous la volonté du vent nocturne, entendre le chant des grillons et les faibles lumière des lucioles enchantait le mâle. A la frontière des deux Clans, il était positionné sur son perchoir depuis le crépuscule. D'autres chats auraient perdus patience, mais il faut croire qu'avec l'âge, Etoile de Mandragore avait acquis une longue persévérance. Pour cette raison, il ne s'en faisait jamais quand il voyait un apprenti impatient. Il avait été le même. Intrépide et pressé. Alors quand un novice s'agitait sous l'attente, cela amusait plus le vieux chat qu'autre chose. Les jeunes avaient lui redonnait de l’énergie, et il regrettait toujours un peu de n'avoir jamais eu de chatons. En tant que chef, il n'avait jamais réellement prit du temps pour lui même. Il n'avait d'ailleurs jamais vraiment cherché de compagne. Depuis la mort de Silence du Cerfeuil, son frère, son devoir passait toujours avant tout. Mais depuis quelques saisons, Etoile de Mandragore se sentait plus seul. Souvent la nuit, il s'isolait. Il aimait la compagnie de son Clan, mais trouver le calme des étoiles lui faisait du bien. Et, c'était grâce à cet isolement qu'il l'avait rencontré. Elle. Il ne se l'avouait bien sur pas, mais au fond de lui elle l'attirait. Pourquoi était-il venu ici cette nuit si ce n'était pas dans l'espoir de la trouver ? Pourquoi attendait-il encore, alors que la nuit était déjà bien avancée ? Son coeur avait simplement raté un battement, et il ne s'en était pas rendu compte. C'est vrai, après tout il ne connaissait pas l'amour. Mais quand il avait percuté la jolie chatte, c'est ce qu'il avait ressenti. Elle avait tout pour elle, elle était belle, un doux regard, une voix mélodieuse, un bouille attachante que l'on attribue d'ordinaire qu'aux chatons, et cette façon de se mouvoir, elle semblait danser, voler. Et ne l'oublions pas, elle avait une bonne âme. Le peu de temps qu'il avait passé avec elle, Etoile de Mandragore sentait déjà cette... attraction. Le seul hic, elle n'était pas de son Clan. Comme si le Clan des Etoiles n'avait pas voulu récompenser ces longues années de dévouement aux siens. Non, il fallait qu'il trouve l'amour ailleurs. Il fallait que ce soit elle, Rivière Étoilée.
Dressant les oreilles, le mâle bicolore avait entendu un léger bruit, comme un mouvement dans les herbes. Se redressant sur ses pattes, en équilibre sur une branche, le meneur leva la tête pour mieux voir. En effet, une forme semblait avancer vers lui, et l'odeur du Clan des Lueurs devenait plus forte. Avec espoir, Etoile de Mandragore murmura assez fort pour se faire entendre.

« Rivière Etoilée ? »

Se penchant en avant, il plissa les yeux, afin de mieux voir. Plus la silhouette avançait, plus il pouvait la distinguer. Ne voyant pas le fameux pelage gris de la guerrière le meneur s'avança un peu sur la branche pour vérifier. Mais, sous le poids de celui-ci, elle céda. Tombant avec elle dans un vacarme, le bicolore se retrouva dans la poussière du monticule. Grimaçant, il sentait que la plaie de son épaule s'était légèrement réouverte.

« Non d'une souris ! »

Furieux d'avoir été si peu attentif, il grogna avant de se mettre à lécher la blessure. Rien de grave, mais il n'empêchait qu'elle lui picotait de nouveau. Une fois finit, il s'ébroua pour se débarrasser de la poussière. Soupirant, il s'apprêtait à repartir, quand il vit les herbes s'agiter face à lui, ce qui le figea.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




avatar
Flamme RousseLieutenante du Clan des Lueurs
Messages : 60Date d'inscription : 26/12/2013Age : 18Localisation : Dans ma Tagada moelleuse
MessageSujet: Re: I know you, I walked with you once upon a dream. || PV Flamme Rousse.   Jeu 7 Aoû - 19:44

DIS L'ANCIEN, T'AIME LES RACONTARS ?



Chaque Communauté de Chats a ses propres légendes. Mystiques ou avec une part de vérité, elles n’en restent pas moins passionnantes. Lors de la Pleine Lune, toute la Communauté se rassemblait pour partager mille et une légendes. Qu’elles nous fassent peur, ou au contraire rêver de parcourir monts et marées, elles ont toutes quelque chose à nous enseigner. Au fil des lunes, on apprend à prendre chaque légende sous un angle différent, qui chamboule fréquemment toutes les opinions que nous avions quelque temps auparavant. Mes préférées étaient l’Origine du Monde et L’Amour a ses apparences trompeuses. L’une qui forgeait mon savoir, l’autre accentuait ma soif d’aventure. Je n’avais que faire de l’amour, la soif de découverte était plus forte. Lorsque j’avais échappé à l’enceinte de la Communauté, j’avais longtemps erré, seule, perdue. J’avais souvent trouvé refuge dans des granges, ou dans les rues sales et puantes des Bipèdes. J’avais ainsi engrangé nombre d’informations et de légendes urbaines, volant d’oreille à oreille. C’est ainsi que j’appris qu’il existait Quatre Clans qui vivaient dans une forêt. Libres de toute contrainte, pouvant aller où ils le désiraient. Ma soif de connaissance me poussa à les chercher, avec les bribes d’informations glanées par-ci par-là. Et un jour de Pleine Lune, je tombais enfin sur eux.

Flamme Rousse se retournait sans cesse dans sa litière, cherchant à trouver le sommeil. Elle sentait la présence des autres félins endormis, telle une aura oppressante, et la chaleur émanant de leurs corps ne l’arrangeait en rien. Elle avait l’impression d’étouffer. Comment pouvait-on dormir en étant aussi serrés ? Poussant un grognement, elle se releva de son lit de mousse, et se fraya un chemin tout en évitant les queues/pattes/têtes…se trouvant sur son passage. Elle s’extirpa enfin de la tanière, et inspira à grandes goulées la brise rafraîchissante de la nuit. Cette dernière ébouriffait légèrement son pelage ras, tout en le plaquant par endroits. Faisant rouler ses muscles fins sous la peau, c’est avec délice qu’elle planta ses griffes dans le sol meuble, avant de s’étirer longuement en poussant un discret ronronnement. Elle ferma les yeux et accueillit le silence du soir avec sérénité. Elle huma l’air, et se dirigea vers la sortie, toujours les yeux clos, se guidant grâce aux odeurs environnantes. Cela lui rappelait son apprentissage à la Communauté. Ainsi, cela avait permis d’aiguiser son ouïe et son odorat à la fois. Elle se dirigea sans hésitation vers la Plaine Venteuse, dont le fumet alléchant de gibier lui parvenait déjà. Elle sut qu’elle avait franchi la lisière de la forêt lorsqu’elle sentit le vent avec un peu plus de force que lorsqu’elle était sous le couvert des arbres. Un frisson de froid la parcourut et son fin pelage s’hérissa légèrement. Ouvrant d’un coup ses paupières, elle laissa ses pupilles de jade parcourir la Plaine. Elle admira le vert et l’argent de la Lune s’affrontant, fusionnant sur les Herbes, tandis que le vent les faisait danser sous une symphonie endiablée mais silencieuse aux oreilles de la Lieutenante, avant de plonger dans cette mer dansante. Se mouvant avec grâce dans les herbes, elle entendit soudain un murmure :

« Rivière Étoilée ? »


La voix était profonde, semblant usée par les âges, quelque peu rocailleuse vers la fin. Refermant les yeux, Flamme Rousse inspira à fond et huma une senteur vers la Frontière. Elle eut juste le temps de rouvrir les yeux pour admirer la superbe chute du Chef de la Brume. Elle entendit distinctement le matou s’écraser au sol, tel un aigle en plein crash, et repéra sa position par l’immense volute de poussière se soulevant à deux pas d’elle. Fermant les yeux une nouvelle fois pour éviter que la poussière ne s’insinue dans ses iris, elle huma prudemment l’air et serra les dents violemment pour s’empêcher d’éclater de rire lorsqu’elle entendit le grognement bougon du vétéran. Et le léger fumet salé et cuivré lui parvint. S’extirpant des fourrés, elle sut qu’elle s’était retrouvée nez à nez avec le mâle. Se défendant d’ouvrir les paupières afin que ce dernier ne voie pas la lueur amusée dans ses prunelles, elle ne put gommer le ton malicieux dans sa voix :

« Eh bien, voilà ce que l’on peut appeler une chute spectaculaire !»


Se penchant vers la plaie, elle la lécha brièvement afin d’ôter tout gravats de la blessure. Rouvrant brutalement les yeux, elle le plongea un bref instant dans les pupilles d’or du vieux meneur avant de tourner la tête à la recherche de toiles d’araignée. Plongeant une patte dans une cavité entre les racines de l’arbre, elle finit par l’extirper gluante de toiles, tandis qu’une petite araignée se balançait aux derniers filaments de ce qui fut jadis son logis. Secouant un bon coup, la rouquine finit par se débarrasser de l’encombrant insecte, et l’écrasa impitoyablement sous sa patte avant droite. Elle se rapprocha de nouveau de l’Ancien, et lui appliqua délicatement les toiles sur la blessure, avant de faire passer le reste sous sa patte, pour en faire un fin bandage solide. Elle fit un pas en arrière pour admirer son travail, puis se tourna vers la branche sectionnée. De la sève s’écoulait de son point de cassure, et Flamme Rousse abaissa son museau sur l’une des ramures avant de murmurer une brève prière. Et de reporter de nouveau sur le félin maladroit et de lui adresser ces paroles, sans pouvoir s’empêcher d’esquisser un mince sourire avec une lueur amusée dans les prunelles :

« Vous savez, ce n’est pas parce que vous arrivez au déclin de votre existence qu’il faut exécuter le saut de la mort ! Si ça se trouve, vous vivrez plus longtemps que vous ne le croyiez ! »


The Destroy's Family




On fait l'amour sur du classique:
 


Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: I know you, I walked with you once upon a dream. || PV Flamme Rousse.   Dim 7 Sep - 15:30


« Eh bien, voilà ce que l’on peut appeler une chute spectaculaire ! »

Ce n'était certainement pas la belle Rivière Étoilée. Mais bien un membre de son Clan, et la lieutenante qui plus est, Flamme Rousse. Lui, vieux chef sage de la Brume était tombé de sa branche devant une jeune et vaillante lieutenante. Comment paraître crédible après ceci. Le mâle chercha en vain comment se justifier, mais il était dans une impasse. Comment expliquer ce qu'il faisait exactement, sans dire la vérité ? Il n'allait pas dire qu'il avait espéré voir Rivière Étoilée, la lieutenante l'aurait mal interprété. Dire qu'il avait grimpé à l'arbre pour dénicher une plante ? Il n'était pas guérisseur. Qu'il suivait un oiseau ? Même si c'était peu probable qu'un chef chasse l'oiseau en pleine nuit, c'était ce qui semblait le plus crédible. Seulement, il n'eu pas le temps de répondre. Flamme Rousse qui se penchait déjà près de lui, se mit à lécher sa blessure à l'épaule. Surpris de sa façon d'agir, Etoile de Mandragore ne bougea pas pour autant, et se contenta de l'observer. Elle croisa son regard un instant, avant de se retourner. Remuant les oreilles d'incrédulité, le meneur se demanda ce qu'elle pouvait bien faire. Puis quand elle revint vers lui, il comprit. Une toile d'araignée pour soigner sa blessure. Mais... la chatte n'était pas guérisseuse ! A la fois étonné mais reconnaissant, le bicolore remua les moustache lorsqu'elle appliqua le pansement. Puis elle exécuta une sorte de cérémonial en direction de la branche, avant de reporter son regard vers lui. Après tout, Etoile de Mandragore avait entendu parler d'elle. Toute cette façon de faire ne pouvait venir que de là, en plus de sa gentillesse naturelle. La lieutenante ne venait pas de ces contrées, mais d'un pays plus lointain. Il devait être normal là-bas d'agir ainsi. C'est pour cela qu'il ne releva pas ce comportement.

« Vous savez, ce n’est pas parce que vous arrivez au déclin de votre existence qu’il faut exécuter le saut de la mort ! Si ça se trouve, vous vivrez plus longtemps que vous ne le croyiez ! »

Le vieux matou ne put s'empêcher de sourire quant à l'audace et l'humour de la jeune féline. Elle était étonnante, amusante. Sa sociabilité différente était d'autant plus intrigante. Il avait envie de savoir si là-bas, ses terres natales, chacun était ainsi. Mais ce n'était pas le sujet, il devait trouver une raison pour sa chute, et l'histoire du gibier était la plus plausible.

« C'est que... je poursuivais un oiseau, puis... enfin j'ai été distrait... peut importe, merci quand même, c'est gentil de votre part d'avoir appliqué ce bandage. Et vous, que faites vous debout à cette heure, si je puis me permettre ? »

C'était un peu osé, mais peut importe, elle avait sut l'intéresser.

HRP:
 
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




avatar
Flamme RousseLieutenante du Clan des Lueurs
Messages : 60Date d'inscription : 26/12/2013Age : 18Localisation : Dans ma Tagada moelleuse
MessageSujet: Re: I know you, I walked with you once upon a dream. || PV Flamme Rousse.   Mer 29 Oct - 17:16

Il esquissa un sourire, qui la rassura immédiatement sur le fait qu’il ne trouvait pas ses paroles déplacés. Puis, il afficha un air gêné et lui sortit, avec un ton hésitant :

« C'est que... je poursuivais un oiseau, puis... enfin j'ai été distrait... peu importe, merci quand même, c'est gentil de votre part d'avoir appliqué ce bandage. Et vous, que faites-vous debout à cette heure, si je puis me permettre ? »

Intérieurement, la jeune lieutenante ne put s’empêcher de glousser d’amusement. Genre, il poursuivait un oiseau ? Ce n’était pourtant pas les habitudes des Brumeux de grimper aux arbres pour attraper des oiseaux. Et ce nom lancé au hasard dans la nature, tout à l’heure ? Pourquoi l’avait-il pris pour une des guerrières de son Clan ? L’une des seules qui avait retenu son attention, d’ailleurs. Son air mystérieux, comme si elle cachait quelque chose, un vétéran qui ne tarderait pas à rejoindre la tanière des anciens dans quelques lunes. Elle décida de s’en occuper plus tard, et répondit sur un ton malicieux :

« Une chose est sûre, c’est qu’à présent, tous les volatiles des environs migreront plus tôt que prévu ! »

Elle leva la tête vers la voûte céleste, contemplant les étoiles un instant, le regard vague. Elle avait de multiples raisons d’être sortie, mais ignorait pourquoi ses pas l’avaient conduit ici précisément. Encore un coup de ces vieux fous qui cherchaient un quelconque amusement dans leur vie ? Sans baisser le regard, mais fermant ses paupières, elle répondit sur un ton mystérieux :

« Je m’entraînais en me remémorant des histoires sans importance. Des détails qui n'ont plus d’intérêt à présent. »

Nostalgie quand tu nous tiens. Elle pressa ses paupières avant de les rouvrir brusquement, plongeant ses opales vertes dans celles, jaunes du Meneur. Elle y lisait de la curiosité et de l’intérêt. Ces opales qui habituellement ne respiraient que sagesse et intelligence. Elle s’assit calmement, sans cesser de fixer le vétéran, attendant calmement qu’il dévoile les interrogations de son esprit.


The Destroy's Family




On fait l'amour sur du classique:
 


Lieutenante du Clan des Ténèbres
avatar
Senteur des LavandesLieutenante du Clan des Ténèbres
Messages : 102Date d'inscription : 22/03/2015
MessageSujet: Re: I know you, I walked with you once upon a dream. || PV Flamme Rousse.   Ven 1 Mai - 9:38

||Je lock & déplace dans les Rp's abandonnés, je laisse le soin à Jumt' de le remettre d'actualité si Roussy le souhaite.||



Merci Amy pour cette jolie signature <3

Autres personnages:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I know you, I walked with you once upon a dream. || PV Flamme Rousse.   

 
I know you, I walked with you once upon a dream. || PV Flamme Rousse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JEAN ϟ blue jeans, white shirt, walked into the room you know you made my eyes burn.
» Aurélie ► I walked across an empty land, I knew the path like the back of my hand...
» Naya' (+) Then she walked away
» SINBAD ▲ I've walked these miles but I've walked 'em straight lined.
» You walked my way •• Andrew

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: Nostalgie :: Archives :: Rp terminés ou abandonnés :: Rp Abandonnés-