Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 Au delà des frontières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Perle GriseGuerrière du Clan de la Brume
Messages : 62Date d'inscription : 08/07/2014Localisation : cachée par la brume...
MessageSujet: Au delà des frontières   Lun 14 Juil - 11:32

Au delà des frontière



  ★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆  


La brume innonde le territoire. Je respire profondément. C'est ici que je suis née, et c'est ici que je mourrais. Une douce brise apporte l'odeur de mon prochain repas. Ce matin, j'avas réussi à me réveiller tôt (pour une foie !), j'étais l'une des premiers guerriers à être partis à la chasse. N'ayant pas d'apprenti, j'ai tout mon temps ! L'odeur de la proie me guide lentement mais surment vers le sentier rocailleux. Cet endroit est peu fréquenté par les bipèdes. Mais je n'aime pas beaucoup cet endroit : la dernière foie que j'y suis allée, un caillou était entré entre mes coussnets. Résultat, j'ai dû rentrer au camp pour que quelqu'un m'aide à le déloger de là. Cette mésaventure m'avait coûté une matinnée de perdu et sûrement cinq ou six repas ! Mais j'étais obligée de suivre l'odeur duu gibier. Je là suivit donc. Hmm... cette douce senteur de gibier... Tout en évitant les cailloux coupant, je treverse le sentier avec facilité et rapidité. Mes pensées se perdent et se dispersent. IL faudra que je demande au chef de partir avec la patrouille de l'aube la prochaine foie car depis le temps que je voudrais y aller... Mais sans m'en rendre compte, je me trouve sur le monticule poussiereux.L'endroit est desert. Soudain, l'odeur de la proie que je suivait depuis tout à l'heure se fit de plus en plus forte. Je tourne la tête à gauche : rien ! Puis à droite : là ! Un énorme lapin ! Je n'en ais jamis vu un d'aussi gros ! Occupé à faire sa toilette, Je me tapis discretement et m'approche de lui à petits pas. Ma respiration se fait plus lente. Encore quelques pas et je sauterais sur ce lièvre qui fera à mon avis mon prochan dîner. Encore un peu et... CRAK !!! Ho non une branche ! Le lapin se retourne. Il croise mon regard et... dégarpille aussi vite. Je feule de rage ! Mais si il croit qu'il va s'échaper aussi facilement, il se trompe. Je cours après lui. Je dois tout faire pour le rattraper. Ce lapin est tellement énorme ! Je le rettrape. Vite ! Je prend appuis sur mes pattes arrière et... saute !!! Je le vois juste en dessous de moi. Je sors mes griffes et ouvre grand la gueule, en montrant mes crocs aiguisés et mes quelques griffes retstantes. Brusquement, je le voit changer de direction. Il part à droite. Mais moi, je ne peut pas modifier a trajectoire. Je vois la pente juste devant moi. Ho non... Je rentre mes griffes et m'apprête à rouler par terre.

"AHHHHHHHHHHHHHHHHHHH"

Ma tête se heurte au le sol. Ma tête tourne. Tout est confus. Tout est mélangé. Je ne peut m'empêcher de hurler. Je sent l'herbe fraiche sous mon ventre. Je roule, roule, roule et roule... D'un coup, tout s'arrête. Je suis allongée sur l'herbe. Ma tête tourne. C'est bon, je reviens à mes esprits. Je me redresse avec diffculté. Je lève la tête. J'écarquille les yeux : je suis sur le territoire du clan des lueurs, j'ai dépassé les frontières de nos clans.
Ho non...





 :noct: ~♡~Il n'y a jamais de fins, mais toujours des commencements ~♡~ 
 ♥️    ♥️

Cyrile Hannouna en smiley -->   
Chef du Clan de la Lumière
avatar
Étoile SibyllineChef du Clan de la Lumière
Messages : 1786Date d'inscription : 07/07/2013Age : 19Localisation : France
MessageSujet: Re: Au delà des frontières   Sam 9 Aoû - 19:18


Fureur du Lion

Au-delà des frontières
PV → Perle Grise

Frontière. Qu'est-ce qu'une frontière ? C'est une limite. Mais pas que. C'est une limite qui sépare deux choses. Deux choses bien distinctes ou pas. Deux choses qui peuvent être semblables, s'apparenter ou bien être complètement différentes. Deux choses qui peuvent avoir des points communs ou non, qui ont certainement des différences. Citons un ou deux exemples. On a par exemple la frontière entre le réel et l'irréel. Celle entre les rêves et la réalité. Celle entre les Clans. Venons-en. Pourquoi avoir établi des frontières alors que les règles sont les mêmes partout ? Alors que les coutumes sont communes ? A cause du nombre ? Non, ils auraient très bien put tous former un seul et énorme Clan, il aurait été alors le plus puissant et le plus fort, puisqu'il aurait été le seul et l'unique. La vérité sur le début des Clans ? Les quatre premiers Chefs étaient juste des chats fatigués de voyager et ayant trouvés une belle bande d'abrutit sur le pied de Guerre. Ainsi, certains étaient morts, les autres avaient écouté les beaux-parleurs et avaient ou non décidé de les suivre. Ceux qui avaient décidé de suivre leur propre chemin ont été éradiqués en dehors des nouvelles frontières, qui ont été posés. Ainsi, on a séparé des chats qui se ressemblent fortement en apparence, mais qui sont tout de même différents dans leur façon de vivre et de croire. Malgré cette séparation, on voit bien souvent des chats là où il ne devrait pas être "rangé". Des chats gentils au Clan des Ténèbres, des chats méchants au Clan de la Lumière, des gros patauds au Clan des Lueurs et des chats n'aimant pas l'eau au Clan de la Brume. On ne pourra jamais tout séparé en suivant des règles précises. On ne pourra jamais trier tout le monde comme bon nous semble.

Au fond de la tanière des Guerriers, Fureur du Lion s'éveille. Il ouvre lentement les yeux et observe, comme chaque matin, la tanière tout entière. Au fil des lunes, c'est presque devenu un rituel pour lui. Il apprécie ce petit moment où tout le monde, ou presque, est calme et dort. Ainsi, il n'y a ni grabuge pour-ci ou pour ça. Pas de conflits pour une pièce de gibier, pour une frontière frôlée et j'en passe. Fureur du Lion s'avachit sur ses pattes avant de se mettre en tête de se lever. Aujourd'hui encore, il devait se rendre utile pour son Clan. Bientôt, il n'aurait plus à le faire. Il prendra bientôt une retraite bien méritée. Mais ce n'était pas encore le moment songeait-il. Il pouvait encore bouger, chasser et combattre, même si c'était de plus en plus difficile. L'envie irrépressible de se lever l'atteint. Il ne pensait plus qu'à cela. Il ne pouvait pas tenir en place, il ne pouvait pas rester passif. Cela lui rappela drôlement sa jeunesse, quand il n'était encore qu'un Apprenti. Il voulait alors toujours tout faire pour se rendre utile. Tant bien que mal, il se redressa sur ses quatre membres. Du mal ? Il en eut. Et pourtant, il était debout et maintenant il ne comptait pas se rasseoir avant d'avoir rendu un service éventuel à son Clan ou à quelqu'un. Une fois sur ses cannes, il sortit de la tanière. A l'intérieur, l'envie de dormir l'oppressait. Elle lui collait à la peau comme la pire des vermines. Une fois dehors, il s'accoutuma rapidement à la luminosité ambiante. Il prit rapidement un repas, une frêle souris qu'il dévora en deux ou trois bouchées. Son repas terminé, il se débarrassa des restes.

Une fois cette corvée faite, il rendit une petite visite à Flamme Rousse qui le pria d'aller chasser aujourd'hui. Le Guerrier avait alors remercié la Lieutenante de lui avoir trouvé une tâche à faire aujourd'hui. En fait, ça ne devait pas être si simple de faire toute une liste avec qui fait quoi. Fureur du Lion n'avait reçu aucun camarade pour chasser. Tant pis. Tant mieux. Peu importe. Lorsque l'on partait en groupe, on était bien obligé de se séparer au bout d'un moment. On avait donc que de la compagnie sur le chemin de l'aller et du retour et des gueules béantes pour porter des proies. Ni plus, ni moins. Après avoir remercié la Guerrière, il la salua et prit congé pour aller chasser, puisque c'est-ce qu'il devait faire aujourd'hui. Et dire qu'il l'aurait mérité cette place, ce Rang avec tant de responsabilité comme celle de charger les autres Guerriers de tâches. Il aurait sûrement fait un bon Lieutenant, voir un bon Chef. Mais il n'avait pas été choisit par le Clan des Étoiles. Soit, passons. Une fois dehors, le Guerrier fauve se laissa porter par ses pattes et par son flair qui suivit les effluves des lapins. Il sentait déjà ses crocs s'enfoncer dans la chair tendre d'un bon lapin. Il n'avait qu'une envie, rapporter du gibier assez tôt pour que tout le monde puisse manger à sa faim avant de commencer la journée. Pour arriver à faire cela, il devait être rapide, plus rapide qu'il ne l'était. Il se mit à trottiner puis à courir. Bientôt, il se retrouva en plein milieu de la grande Plaine Venteuse. Bientôt, il croiserait l'Arbre Centenaire, sur sa gauche. Il ronronna, cette maîtrise du territoire qu'il avait, il en était plutôt fier. Il arrêta de penser lorsqu'une piste de lapin devint fraîche. Il la remonta rapidement et il se trouva face à l'Arbre Centenaire.

A son pied, près de ses racines, se trouvait un lapin au pelage brun. Il n'était pas très gros, mais pas mince non plus. Il y avait de quoi manger pour un ou deux Guerriers sur cette proie. Silencieusement, il s'approcha. Il eut la chance d'avoir le vent qui lui soufflait dans les oreilles. Ainsi, le lapin ne pouvait pas le flairer. Mais au moindre bruit, il devrait se lancer dans une course folle pour le rattraper, à moins que celui-ci choisisse la facilité et se réfugie dans les racines. En deux en trois mouvements, il se retrouva avec le lapin entre les crocs, sans même avoir couru. Il l'enterra au pied de l'Arbre Centenaire et repartit à la chasse. Une nouvelle odeur l'emmena sur les abords du Monticule de Poussière, la frontière entre son Clan et celui de la Brume. Il y a peu, il avait rencontré une novice un peu écervelée sur les bords, mais ayant un bon fond. Il espérait ne rencontrer personne aujourd'hui, ce n'était pas un bon présage lorsque des félins traînaient seuls près de la frontière. En s'approchant, le félin entendit un cri venir du monticule. Eh bien ! Qui pouvait bien pousser un cri pareil ? Il ne devait pas chasser celui-là et ne pas penser à ceux qui le faisait.

Le félin fauve bien qu'un peu irrité par ce cri, se rapprocha de la frontière. Là, malgré sa vue baissant de jour en jour, il vit quelque chose de gris. Il se référa à son museau et se rendit compte que cette chose était un félin provenant sûrement du Clan de la Brume puisqu'il en avait les effluves. Mais pourquoi pousser un tel cri ? Et pourquoi s'affaler au pied du Monticule Poussiéreux du côté du Clan des Lueurs. Avec un peu de jugeote, le Guerrier fauve imagina une situation dans laquelle le chat avait raté un saut ou avait tout simplement chuté. Il s'en inquiéta. Et s'il s'était fait mal ? Il s'approcha rapidement. Un lapin fila sous son nez, il eut juste le temps de poser une patte dessus pour l'immobiliser et mettre fin à sa vie. Il remercia rapidement le Clan des Étoiles et n'ayant pas le temps de l'enterrer, il l'emmena avec lui pour aller voir le félin. Une fois plus près, il reconnu une jeune Guerrière portant le nom de Perle Grise. Il l'avait vu à l'Assemblée dernière et avait su se rappeler de son nom. Il s'approcha encore, se pencha au-dessus de la chatte et dit :

« Perle Grise ? Est-ce que ça va ? Qu'est-ce qui t'es arrivée ? »

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥




Étoile Sibylline
Fureur du Lion
Loup Vagabond

Étoile Sibylline miaule en #F4FEFE
Fureur du Lion miaule en #C8AD7F
Loup Vagabond miaule en #1FA055


Dernière édition par Étoile Sibylline le Jeu 25 Sep - 11:37, édité 1 fois
avatar
Perle GriseGuerrière du Clan de la Brume
Messages : 62Date d'inscription : 08/07/2014Localisation : cachée par la brume...
MessageSujet: Re: Au delà des frontières   Jeu 14 Aoû - 11:02

J'entend à peine des voix au loin me parler. Mais qui est ? Je cligne des yeux et agite la tête pour reprendre mes esprits. Une silouhette se dresse devant moi. Mais qui Est-ce ? J'arrive enfin à distinguer les mots de ses paroles. Elle me demande :

« Perle Grise ? Est-ce que ça va ? Qu'est-ce qui t'es arrivée ? »

Je relève la tête et me remet debout. Mes pattes tremblent. Le souffle coupé, je me rappelle alors que je n'étais plus sur mon territoire. Soudain prise de panique, je commence à reculer, la queue baissée, les griffes sorties, la tête rentrée dans les épaules.

« Dé...désolée... Je ne l'ais pas fait exprès... Il y avait un lapin et... et je suis tombée. » Bégayais-je, prise de panique !

Les souvenirs remontèrent à la surface : le monticuleux, le lapin, la descente, ma tête heurtant le sol de plein fouet...
Je me retourna et me précipita vers la pente pour remonter et revenir sur les terres du territoire du clan de la Brume au plus vite quand un détail me frappa. Comment connait-t'elle mon prénom ? Je me retourna. Mon regard croisa le sien. Je le reconnu aussitôt ! Fureur du Lion ! Oui, c'était lui : un guerrier duu clan des lueurs ! Sonnée par ma chute, je ne l'avait pas reconnu tout de suite. Je m'avança vers elle et le salua d'un hochement de tête de solanelle.

« Je m'excuse d'avoir pénétré sur les terres du clan des Lueurs, c'était un bête accident. Je chassais et le lapin que je traquais a soudainement changé de direction. Mais il était trop tard pour que puisse freiner ou même tourner. Alors je sis tombée. Excuse moi. »

Fière de mes belles paroles, je me demandez comment le guerrier allait réagire.

Hors RP:
 



 :noct: ~♡~Il n'y a jamais de fins, mais toujours des commencements ~♡~ 
 ♥️    ♥️

Cyrile Hannouna en smiley -->   


Dernière édition par Perle Grise le Dim 31 Aoû - 19:25, édité 1 fois
Chef du Clan de la Lumière
avatar
Étoile SibyllineChef du Clan de la Lumière
Messages : 1786Date d'inscription : 07/07/2013Age : 19Localisation : France
MessageSujet: Re: Au delà des frontières   Dim 7 Sep - 17:46


Fureur du Lion

Au-delà des frontières
PV → Perle Grise

L'inquiétude gagna le Guerrier du Clna des Lueurs. Il avait peur que la chatte ne se réveille jamais. Combien est-ce qu'il en avait vu tomber ? Combien de félins étaient tombés, dans son entourage, pour ne plus jamais se relever ? Combien ? Trop . Beaucoup trop. Fureur du Lion était certainement le plus vieux Guerrier et même le plus vieux félins du Clan. Les autres anciens du Clan ? Ils étaient plus jeunes, mais avaient plus de problèmes, de handicaps que lui. Certains étaient devenues sourds ou bien aveugles avec l'âge. Lui, il avait eu la chance de garder à peu près ses cinq sens. Bien sûr qu'il n'entendait pas et ne voyait pas les choses comme un jeune. Néanmoins, pour ce dernier sens, sa vue était certes un peu altéré, mais il pouvait voir au-delà de cela. Il pouvait voir plus loin que ce que ses yeux pouvaient voir. Il pouvait voir à travers beaucoup de ses camarades. Et cela, tout le monde n'en était pas capable et certainement pas les jeunots. Celle que je prenais pour Perle Grise, une jeune Guerrière du Clan de la Brume, ne se réveille pas. La pression monte d'un cran et mon coeur s'emballe. Tel un cheval qui part au triple galop, tel un orchestre, une fanfare, mon coeur tambourine dans son enveloppe corporelle. Elle est si jeune. Elle ne peut pas... Elle ne peut pas mourir comme cela. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé, mais je ne vois aucune trace de sang. Elle ne devait pas s'être fait agressé par un errant, un renard ou blaireau ou encore par un Guerrier du Clan des Lueurs. Toutes ses possibilités étaient à écarter. Pourtant, le vieux félin avait appris que même si on ne voyait pas le mal, il pouvait être interne et faire mal, voir tuer un chat. Il avait vu un de ses camarades mourir ainsi. Il avait vu son corps "intact" et sentis le froid de la mort, baisant son doux pelage. Il avait appris, à ses dépends, que les blessures ne se voyaient pas forcément. Toutes n'étaient pas visibles tout comme toutes n'étaient pas mortelles ou spécialement dangereuses physiquement parlant.

Un court instant, il se mit à croire que la femelle était parti rejoindre le Clan des Étoiles. Il crut qu'elle ne bougerait plus jamais. Quelle ne reverrait plus jamais ses compagnons de Clan. Tout ce qu'il put penser de funeste s'arrêta au moment où la chatte se mit à remuer. Le vieux chat la vit cligner des yeux, agiter son joli minois. Enfin, elle s'était redressée, pas sans mal. Le vieux matou fauve avait réussi à soulager son âme. Son coeur avait reprit son rythme habituel. Cette jeune chatte reverrai sa famille, son Clan. À en croire la vitesse avec laquelle elle avait reprit connaissance et elle s'était réveillée, elle ne devait pas avoir grand-chose. Fureur du Lion n'avait pu retenir un soupir de soulagement. La tranquillité, le silence et la quiétude du lieu et de la situation ne durèrent pas. Fureur du Lion avait vu la chatte reprendre un caractère primitif et pourtant bien d'actualité. Sa tête s'était rentrée dans ses épaules, ses griffes étaient sorties de leur manteau de chair, sa queue était passée en position basse. Elle reculait de quelques pas. Fureur du Lion reconnut les signes de l'anxiété. La chatte semblait avoir été piqué au vif par un malaise profond. Reprenant un peu ses esprits et son calme, la Guerrier du Clan des Lueurs se rendit alors compte que la chatte au pelage argenté se trouvait de son côté de la frontière. Voilà donc le pourquoi est-ce qu'elle semblait stressée ? Après tout, elle devait avoir fait une mauvaise chute. Ou alors.. Elle avait peut-être fini pour entrer sur le territoire du Clan des Lueurs. Est-ce que c'était possible ? Est-ce qu'il pouvait croire qu'Étoile de Mandragore, son vieil ami, était capable de pareil chose ? Non. Il ne pouvait pas avoir demandé à une chatte de faire cela, surtout une petite jeune. S'il avait fait ce choix de ruse, il aurait choisi plus expérimenté et surtout plus solide pour résister, au cas où, à la réaction brutal de certains. Elle devait donc avoir traversé la frontière par mégarde.

« Dé...désolée... Je ne l'ai pas fait exprès... Il y avait un lapin et... et je suis tombée. »

Fureur du Lion ne fut pas surpris par la phrase de la femelle. Comme il l'avait précédemment deviné, la femelle avait chutée, par inadvertance, du monticule. Il n'empêche que ce n'était pas malin de se balader là-haut avec deux pattes gauches. Fureur du Lion reprit alors conscience que la femelle était bel et bien sûr son territoire. Son poil se hérissa quelque peu et ses griffes sortirent de leur cavité de chair. Il avait pu porter secours à la chatte, mais maintenant, elle devait partir. Elle n'était pas la bienvenue sur son territoire. Ce terrain de chasse était celui des Guerriers du Clan des Lueurs, les félins de la Brume n'avaient rien à faire ici. Le félin fauve compris alors la maladresse de la femelle grise. Elle avait tenté de chasser un lapin... Ces proies étaient au sens général réservées au Clan des Lueurs qui étaient les seuls félins à courir assez vite pour leur mettre le grappin dessus. Les autres étaient trop grassouillet pour accomplir un tel exploit. Le vieux chat vit Perle Grise rebrousser chemin vers son territoire. Avait-elle compris le message ? Du moins, elle retournait sur ses terres, c'est-ce qu'il fallait. Les deux matous pouvaient bien se venir en aide ou encore se mettre en garde contre tel ou tel danger, ils restaient des ennemis, des rivaux. Décidant d'aller voir si elle quittait bien la frontière, le chat se déplaça pour gravir le monticule poussiéreux qui marquait la fin de son terrain de chasse. En haut, il rencontra de nouveau Perle Grise qui le fixait de ses deux iris verts. La jeune femelle salua le vétéran d'un signe de la tête et s'arma de sa voix pour communiquer :

« Je m'excuse d'avoir pénétré sur les terres du Clan des Lueurs, c'était un bête accident. Je chassais et le lapin que je traquais a soudainement changé de direction. Mais il était trop tard pour que puisse freiner ou même tourner. Alors, je sis tombée. Excuse moi. »

Fureur du Lion se retint de ronronner. Une fois de plus, ce qu'il pensait était réellement advenu. Pourquoi diable est-ce qu'elle s'était attaquée à un lapin ? Les félins du Clan de la Brume étaient bien trop pataud pour ce genre de proie. Le vétéran ouvrit la gueule et le son de sa voix rauque, usée par le temps qui passe, en sorti :

« Si ce n'est qu'un accident, alors soit, tu es pardonnée. J'espère que cela ne se reproduira pas. Si tu étais tombée sur un Guerrier beaucoup moins sympathique que moi, le Clan des Étoiles seul sait ce qu'il serait advenu de toi. Une question me trotte dans la tête. J'espère que tu me permets de te la poser. Je me demande bien quelle idée saugrenue t'es passée par la tête pour que tu tentes la chasse aux lapins ? »

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥




Étoile Sibylline
Fureur du Lion
Loup Vagabond

Étoile Sibylline miaule en #F4FEFE
Fureur du Lion miaule en #C8AD7F
Loup Vagabond miaule en #1FA055
avatar
Perle GriseGuerrière du Clan de la Brume
Messages : 62Date d'inscription : 08/07/2014Localisation : cachée par la brume...
MessageSujet: Re: Au delà des frontières   Lun 29 Sep - 17:09

"Si ce n'est qu'un accident, alors soit, tu es pardonnée. J'espère que cela ne se reproduira pas. Si tu étais tombée sur un Guerrier beaucoup moins sympathique que moi, le Clan des Étoiles seul sait ce qu'il serait advenu de toi. Une question me trotte dans la tête. J'espère que tu me permets de te la poser. Je me demande bien quelle idée saugrenue t'es passée par la tête pour que tu tentes la chasse aux lapins ? " Me dit t'il de sa voix éraillée.

Il avait raison certe, mais je ne pouvais pas laisser ce lapin gras s'échaper entre mes pattes en le regardant s'éloigner au loin ! Je devais tout tenter pour nourrir mon Clan, voilà ce que m'avait appris mon mentor. Brave mentor d'ailleurs ! Ils étaient mort à cause du mal blanc et avait été affaiblis à cause de la pénurie de proie. Il se nommait Bois Doré, et je ne l'oublierais jamais ! Je reporta mon attention sur le matou :

" Il faut bien essayer un jour ! Et tout tenter pour rapporter un repas au Clan non ? "

Mon ton n'était pas dur, juste franche et déterminé. J'avais raison non ?

" Je pense que je devrais rentrer chez moi, encore merci de ne pas m'avoir arraché la fourrue !" Lui dis je avec un sourire sur mes babines.

Je me retourna et gravis le monticule poussiereux.


 :noct: ~♡~Il n'y a jamais de fins, mais toujours des commencements ~♡~ 
 ♥️    ♥️

Cyrile Hannouna en smiley -->   
Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: Au delà des frontières   Lun 29 Sep - 19:04

Perle Grise, merci de remplir les 8 lignes de narration demandées dans le règlement.

EDIT NOCTY → Je ne répondrais qu'une fois que tu auras modifié ton post. ;)



Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Au delà des frontières   Dim 7 Déc - 13:51

[ Il n'y a pas eu de réponse à ce RP depuis plus de deux mois, je classe en Abandonné, merci d'envoyer un MP à un membre du Staff pour le reprendre. ]


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au delà des frontières   

 
Au delà des frontières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un orteil au-delà des frontières • Saoirse
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» Au delà des mots...
» Les mensonges de Reporters sans frontières sur Cuba
» Fermetures des frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: Nostalgie :: Archives :: Rp terminés ou abandonnés :: Rp Abandonnés-