Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 Rencontre par delà les souvenirs ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
ÉbèneSolitaire
Perso Etoile : Soupir du RessacFiche Etoile : Présentation de Souac par ici !Messages : 322Date d'inscription : 25/12/2013Age : 17Localisation : Froid polaire.
MessageSujet: Rencontre par delà les souvenirs ~    Jeu 5 Fév - 22:13


La solitaire avait un pelage encrassé qui la démangeait. Elle continuait encore et encore de tourner autour de ce grand tronc, en dépit du fait que c'était totalement inutile. Elle ne cherchait pas de proies : elle les avait déjà toutes effrayées. Nourrir sa carcasse ne l'intéressait pas. Elle préférait souffrir de la faim, cette cruelle acide qui vous rongeait de l'intérieur et vous minait votre concentration. La chatte était amaigrie et fatiguée, mais le sommeil, en cette fin d'après-midi couvert, froid, la quittait. Il y avait une ombre qui planait au bord de sa conscience. Une ombre dont elle constatait l'existence, mais qu'elle reniait. Ils étaient là où ils étaient. Ils étaient morts. Le froid engourdissait Ébène. Elle aimait cette sensation, bien qu'elle ne sente plus le bout de son museau. Ses pattes, bien qu'en continuel mouvement, tremblaient et étaient meurtries par les fendilles que causait le temps hivernal. Mais la solitaire méritait cette douleur et cet inconfort. Elle accueillait toujours autant le mal-être pour se punir. Un jour, peut-être prochain, peut-être qu'on la pardonnerait et qu'elle finirait par s'abîmer dans une nuit telle que celle qui s'annonçait.

Ébène s'arrêta et sa tête resta dans sa position initiale : penchée vers l'avant, déconfite. Elle fixa quelques instants le sol traversé de grosses racines de l'arbre centenaire qui poussait à côté. Elle savait qu'elle était sur le territoire des chats sauvages, ceux vivant dans la forêt, près des rivières et sur les plaines. Ils vivaient en groupes. En familles. Ils avaient des chatons. En santé, qui ne mourraient pas, qui guérissaient des maladies et restaient éloignés des malheurs de la ville. La décharnée renifla et continua de contempler la terre gelée. Pourquoi ? Pourquoi eux arrivaient-ils si simplement à survivre ? Elle fut obligée de faire quelques pas quand l'air vorace menaça de congeler ses pauvres os.

Ébène ferma les yeux en continuant de marcher en rond, autour du tronc. Lorsqu'elle les rouvrit, elle vit une silhouette familière sortir de derrière des buissons. Un petit corps entièrement noir, qui levait fébrilement ses pattes pour avancer...Elle cessa de respira en observant l'apparition. Était-ce seulement possible qu'on puisse être cruel à ce point ? De revenir hanter sa propre mère ? Ne le méritait-elle pas ? Néanmoins, la voir ici rajoutait des piques de souffrance à son âme meurtrie. Pire que le froid. Pire que la faim.

- Pourquoi faire cela, souffla-t-elle piteusement. Pourquoi venir ici ? Venir ici et là, tout pour le mal, n'est-ce pas ?


Laissez-moi vous présenter un esprit fracturé, de son nom Ébène ~
Signature à venir futurement.


Dernière édition par Ébène le Lun 2 Mar - 22:16, édité 8 fois
avatar
Petite LuneChatonne du Clan des Lueurs
Messages : 266Date d'inscription : 24/04/2014Age : 16Localisation : quelques parts dans la forêt
MessageSujet: Re: Rencontre par delà les souvenirs ~    Mar 10 Fév - 20:23


Comme à mon habitude, je m'étais éclipser du camp tôt dans la matinée. Facile ! Personne ne me remarquait jamais de toute manière. Je m'étais amusée comme une petite folle toute la journée. J'aimais beaucoup les plaines venteuses au petit matin. Les fougères qui laissait une empreinte humide sur mon pelage, la délicieuse odeur de lapin qui flottait incessament dans l'air, et puis surtout le vent frais de la saison des neiges qui me caressait les moustaches. Je ne craignais pas le froid, loin de là. Mon épaisse pelisse me tenait assez chaud. Le seul problème était que je ne savais pas encore chasser. La faim me tirallait le ventre. A la belle saison je ne pense pas que j'aurais hésiter à tenter d'attraper une proie. Mais le gibier se faisait rare et je ne voulais que l'on découvre des restes de mon repas. Ce que je craignais le plus, était sans doute le fait que les membres de mon clan pensent qu'un solitaire rode sur nos terres. On ne m'avait pas beaucoup parler des solitaires, mais de ce qu'on m'avait dit : ils étaient cruelle et sanguinaire. C'est pour ça qu'il ne fallait pas s'en approcher. Moi, je ne pouvais pas donner mon opinion je n'en avait jamais vu. Mas j'étais assez maline pour savoir que notre meneuse organiserait alors plus de patrouilles pour retrouver l'intrus, je ne voulais pas qu'une telle chose se produise. Les guerriers et guerrières des Lueurs ne pouvait pas se permettre de perdre autant d'énergie pour rien, surtout avec ce froid. Je m'en voudrais plus que tout autres choses. C'est pour cela que je préférais me priver de manger de la journée. Au fond, ça ne me dérangeait pas le moins du monde. Le préjudice était bien maigre comparé a la chance que j'avais de pouvoir gambader sur notre territoire. Mais se priver de nourriture enjendrait de la fatigue inutile, je m'étais donc reposait dans un terrier de lapin abandonné. Il était tard quand j'en était sortis, la fin d'après midi. Il fallait que je rentre au camp avant que quelqu'un ne s'aperçoive de mon absence. J'essayais de me repérer, manque de chance, une brume épaisse s'était lever. Je ne voyais pas où je posait mes pattes, je compris que je tournait en rond quand je repassai devant le même rocher deux fois. Je m'étais perdue sur mon propre territoire. Mais quelle honte ! Au loin, j'aperçus une ombre difforme, je m'en approchai à pas feutrée. De plus près on aurait dit un arbre, mais un arbre vraiment gigantesque. Ma mère m'avait déjà parler d'un chène sur nos terres. Un chène qui dépassait tout les autres. Mais oui, j'étais tout simplement en face de l'Arbre Centenaire. Il était entouré de chènes bien moins agées et de petits buissons. Je me fofilai à travers l'un d'eux pour pouvoir contempler l'Arbre de plus près. A ce moment là, je me retrouvais museau à museau avec cette créature. Au début, je n'arrivais pas a savoir si je devais m'enfuir ou bien rester. Je n'avais vu un tel être. Mais son regard me fit rester, un regard transpeçant, aussi bleu et cristallin qu'un ruisseau qui descend des lointaines montagnes. Je sentais que cette chatte avait traverser des choses difficiles dans sa vie. Elle était vraiment maigre, la peau sur les os. Son pelage était tout encrassé. On distinguait à peine les couleurs qui la composait, le noir et le blanc. Et puis, je ne sais pour qu'elle raison, elle se mit à parler :

« Pourquoi faire cela. Pourquoi venir ici ? Venir ici et là, tout pour le mal, n'est-ce pas ? »

Elle murmura ses paroles. Je ne savais pas vraiment à qui elle s'adressait alors je ne préférais pas lui répondre. D'autant plus que je n'avais absolument rien compris a ce qu'elle venait de dire. Je me sentais honteuse de ne pas comprendre son mal-être. Je ne pouvais tout simplement pas la laisser ici dans son état actuelle. Je m'aprocha d'elle très lentement, j'avais peur de l'effrayer et qu'elle s'en aille. Je ne voulais pas qu'elle parte, je voulais en apprendre plus sur elle. Tant pis, si je me ferais disputer en rentrant au camp. Arrivée à sa hauteur je la regardais dans les yeux. Elle était encore là, c'était bon signe. Je voulais vraiment savoir pourquoi elle avait ce regard si triste, si dénuée de tout autre sentiments. J'essayer de calmer mon souffle sacadé avant de lui poser une simple question, une question a laquelle j'étais sur qu'elle répondrai.

« Qui es-tu ? »



avatar
ÉbèneSolitaire
Perso Etoile : Soupir du RessacFiche Etoile : Présentation de Souac par ici !Messages : 322Date d'inscription : 25/12/2013Age : 17Localisation : Froid polaire.
MessageSujet: Re: Rencontre par delà les souvenirs ~    Mar 10 Fév - 22:38

Ébène continua d'observer le fantôme sombre. La chatonne avait fait de même sur sa misérable personne et avait semblé intriguée par ce qu'elle voyait. Curieuse de savoir pourquoi la repoussante chatte était de ce qu'elle était. Seulement, Ébène ne réfléchissait pas à ça. Elle se demandait seulement comment une morte pouvait à nouveau prendre vie pour venir la tourmenter. Elle se demandait pourquoi ce pelage noir et ces yeux ambrés pouvaient toujours la fixer de ce monde, et non de l'enfer où elle-même l'avait plongée par inattention. La petite Arachnéa, corps totalement écrasé à de multiples reprises par ces monstres des villes. Les yeux bleus cristallins de sa défunte chatonne ne pourraient plus la voir avec cet émerveillement et cette candeur mêlés. Les yeux bleus cristallins, comme ceux d'Ébène. Mais pas comme ceux de...

- Qui es-tu ?


La question de l'inconnue au regard ambré - et non d'un fantôme au regard de glacier - la tira complètement de son délire éveillé. Ébène se sentit stupide d'avoir pu croire que sa petite était revenue d'entre les morts. Puis, ce fut la colère et la culpabilité qui remplacèrent ce sentiment de gêne incapable de rivaliser réellement avec ces deux puits d'émotions. La chatte avait repris du poil de la bête, elle ne se ferait plus pendre par ses propres démons venus d'autrefois. Ils étaient morts, morts et derrière elle, par sa faute. Cependant, la chatonne devant elle était bien en vie et s'étonnait de sa présence.

Qui était-elle ? Une solitaire sur un territoire appartenant à une sorte de meute de chats. Il y avait plusieurs meutes, toutes différentes et vivant à plusieurs endroits dans la forêt. À moins qu'ils n'aient plusieurs camps, plus stratégiques pour piéger ou non leurs ennemis ? Des meutes de chats qui s'appelaient eux-mêmes Clans. Ou était-ce un seul Clan ? S'ils vivaient tous en groupe, c'était comme les bandes de chats de ruelles, cruels et persécuteurs, qui vivaient de la misère et du malheur de ceux qui croisaient leur chemin. Cela ne pouvait pas être cela ! S'ils vivaient soudés, pourquoi abandonneraient-ils une chatonne ? Ébène cligna face à cette dernière pensée. N'était-ce pas absurde de penser à l'abandon ? Une mère normale ne faisait pas comme elle. Ou si ?

La lucidité donnait le tournis à la solitaire. Elle se réprimanda, se sachant sur la mauvaise voie. Les Clans étaient un mystère obscur. Peut-être étaient-ils pires que les chats des rues. Ou ceux des maisons. On pouvait difficilement trouver pire matou que son oncle Genêt. Elle frissonna en y repensant et elle porta à nouveau son regard sur la chatonne devant elle. Une question...Elle lui avait demandé qui elle était.

- Je ne suis rien d'autre qu'une solitaire. Je suis...


Méprisable. Squelettique. Embrouillée. Indigne. Coupable. Malade. Sale. Dégoûtante. La solitaire s'efforça de taire cette voix qui ne disait qu'après tout que la vérité. La chatonne voulait une réponse. Et Ébène se demandait toujours pourquoi la petite était ici. Maintenant qu'elle savait que ce n'était pas un esprit tourmenteur...


- Ébène. Mais à quoi bon te servirait mon nom, petite ? Que fais-tu ici, seule dans des bois?


Laissez-moi vous présenter un esprit fracturé, de son nom Ébène ~
Signature à venir futurement.
avatar
Petite LuneChatonne du Clan des Lueurs
Messages : 266Date d'inscription : 24/04/2014Age : 16Localisation : quelques parts dans la forêt
MessageSujet: Re: Rencontre par delà les souvenirs ~    Sam 21 Mar - 14:33


A l'annonce de ma question, la bicolore parut surprise, comme si je l'avais tiré de pensée bien obscure. Elle semblait réfléchir à la réponse qu'elle pourrait me donner. J'esperais de tout coeur qu'elle ne s'enfuit pas et qu'elle reste à mes côtés. Elle semblait fracturée de l'interieur, brisée... J'avais presque de la peine pour elle. Elle portait certainement un passé bien lourd sur ses frèles épaules.

« Je ne suis rien d'autre qu'une solitaire. Je suis... »

Elle s'arrêta net, sans poursuivre sa phrase. Une solitaire, hein ? Je m'en doutais un petit peu. Aucun clan, n'aurait laisser un de ses membres ainsi. Perdue avec elle-même... Au plus profond de moi, je savais qu'il fallait que je l'aide. Que je lui porte secours. Je ne pouvais tout simplement pas l'abandonner à son propre sort. Elle devait être malade, sinon elle ne se laisserait pas aller jusqu'à ne plus se nourrir. Cela se voyait qu'elle mourrait de faim, ses pattes bien trop fragiles à mon goût la portaient à peine. Comment avait-elle fait pour venir jusqu'ici ? Si elle croisait d'autres solitaires ou pire une patrouille de clan, ils la réduiraient en charpie.

« Ébène. Mais à quoi bon te servirait mon nom, petite ? Que fais-tu ici, seule dans des bois? »

J'écarquillai les yeux, je ne pensais pas qu'elle irait au bout de sa pensée. Bien trop perdue dans les miennes, je lui avait à peine adresser mon attention. Ébène. C'était vraiment un très jolie nom. Il la représentait vraiment bien, comme si le côté sombre de son esprit avait prit le dessus sur sa lucidité. Même sur son pelage on pouvait distinguer plus de noir que de blanc. C'était vraiment étrange. Elle-même était tout à fait étrange. Tout en elle hurlait la détresse... Je me demandais vraiment si je pouvais lui faire confiance, je ne la connaissais pas après tout je venais à peine de la rencontrer. Pouvais-je réellement lui dire tout de moi ? De ma vie ? De mes intentions de l'aider ? Je commençais à douter... Une petite voie au fin fond de mon esprit me criait que cela ne me ressemblait pas, que le doute ne me ressemblait pas, que la méfiance ne faisait pas parti de ma vie. Je pris donc la décision de parler sans retenu avec cette solitaire bicolore, Ébène.

« Moi, je m'appelle Petite Lune et je fais parti du clan des Lueurs. Je suis curieuse, voilà tout. J'aime beaucoup apprendre de nouvelle chose. Enfait... Pour tout te dire, là-bas, chez moi, les chats de mon clan ne font pas vraiment attention à moi. Je me sens terriblement seule, alors pour passer le temps, je m'en vais vagabonder dans les plaines. J'ai honte de le dire, mais là, je me suis perdue... Et toi, Ébène, comment es-tu arrivé ici ? Surtout dans cet étât ? »

Je me rapprochai d'elle tout en parlant. Assise désormais, la queue enroulait autour des pattes, j'entrepris de ma lécher le poitrail en attendant une réponse de sa part.


Lieutenante du Clan des Ténèbres
avatar
Senteur des LavandesLieutenante du Clan des Ténèbres
Messages : 102Date d'inscription : 22/03/2015
MessageSujet: Re: Rencontre par delà les souvenirs ~    Ven 1 Mai - 9:24

||Up ?||



Merci Amy pour cette jolie signature <3

Autres personnages:
 
avatar
ÉbèneSolitaire
Perso Etoile : Soupir du RessacFiche Etoile : Présentation de Souac par ici !Messages : 322Date d'inscription : 25/12/2013Age : 17Localisation : Froid polaire.
MessageSujet: Re: Rencontre par delà les souvenirs ~    Lun 15 Juin - 21:36


La petite noiraude se nommait donc Petite Lune...C'était un nom doux à l'oreille, qui avait tout du nom de Clan, mais après tout, le sien ne l'était-il pas tout autant ? Ébène, comme le bois qui n'avait que noirceur en son tronc. Comme la lueur mauvaise d'une pierre froide. La chatonne avait l'air méfiant, elle avait le même air que la solitaire, ancienne mère, avait vu à de maintes reprises sur les museaux de ses propres petits, autrefois. Ils avaient arboré si souvent cette moue devant la nourriture qu'elle réussissait parfois à leur rapporter ! Était-ce seulement mangeable, lui demandait-il à chaque fois. Elle leur répondait d'un sourire triste et las, bien qu'on puisse y lire de l'encouragement. Mangez, mes chatons, vous n'avez pas le choix...

C'était aussi le doute qui venait au propre esprit d'Ébène quand elle apercevait des individus louches. Combien de fois avait-elle traîné sa carcasse loin d'une ruelle quand une autre silhouette, aussi famélique que la sienne, avait fait son apparition ? Elle n'avait aucune confiance et c'était là quelque chose qu'elle comprenait. Elle avait crû en sa mère, en son père, en son oncle. Elle avait crû en la vie et au bonheur, une seconde de trop. Et elle marchait maintenant comme un fantôme. Elle vagabondait elle aussi sans qu'on ne se soucie de sa présence. Outre les jours où elle avait le malheur de poser une patte sur un territoire appartenant aux Clans ou aux chats des rues.
Que devait répondre la solitaire à cette angélique petite ? Son monde n'était pas le sien. Peut-être que Petite Lune vivait dans la forêt et dans le froid, mais elle, Ébène, vivait dans la misère et dans le malheur. Elle avait le coeur lourd, les pattes faibles et son regard en devenait flou, tellement sa vie lui paraissait laide et méritée, si injuste.

- C'est la vie qui m'a mené ici, mais elle n'était certainement pas comme la tienne. La solitude est devenue non plus mon amie, mais une véritable confidente, une alliée sur laquelle je peux compter. J'ai fait des mauvaises rencontres et j'ai tout perdu...

La femelle fixa le vide pendant un instant. Mauvaises rencontres, tant de pertes...

- La confiance est une traîtresse, Petite Lune. Vos Clans semblent heureux, mais le malheur est partout dans ces airs familiers. Je me suis fait avoir par ma propre famille. J'ai perdu toutes mes familles. Morte, morte, morte...
Ébène sourit de manière lugubre. Trois familles, trop de morts et de laideur. La Petite Lune était trop curieuse, cela la perdrait si elle cherchait trop. Partout où elle mettrait son museau, elle n'y trouverait que des piques. Et tout retomberait sur elle et sur son entourage. Elle devrait ensuite porter un fardeau de folie et de culpabilité, qui la ferait devenir comme Ébène.

La bicolore secoua la tête. Non ! Elle ne devait pas penser de la sorte. Les événements terribles n'arrivaient après tout qu'à ceux qui le méritaient.

- Si je suis dans cet état, c'est que je le mérite, petite.


Laissez-moi vous présenter un esprit fracturé, de son nom Ébène ~
Signature à venir futurement.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre par delà les souvenirs ~    

 
Rencontre par delà les souvenirs ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au delà des mots...
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: CLAN DES LUEURS :: Territoire :: Arbre Centenaire-