Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
ÉbèneSolitaire
Perso Etoile : Soupir du RessacFiche Etoile : Présentation de Souac par ici !Messages : 322Date d'inscription : 25/12/2013Age : 17Localisation : Froid polaire.
MessageSujet: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Jeu 26 Fév - 22:29

La solitaire n'ouvrit pas les yeux immédiatement. Elle se contenta d'arrêter de vivre pendant qu'il était encore de temps, de rêver à une inertie cadavérique qu'elle ne vivait pas, mais qu'elle aurait bien apprécié expérimenter pour de bon. Qu'y avait-il, au final, de si différent entre son corps mort et son corps vivant ? Un simple regard envers elle aurait persuadé quiconque que cette chatte sale et puante avait décédé il y a peu. Ce n'était néanmoins pas le cas. Ce ne serait jamais le cas, pensa-t-elle avec fatalisme, cela ne lui arriverait jamais.

Ébène entrouvrit ses yeux de cristal pâle sur la pénombre environnante. Elle peina à le faire, comme si des tonnes de roche s'échinaient à garder ses paupières closes, comme si sa conscience ne désirait pas lui faire voir à nouveau ce jour nouveau. Était-ce seulement le jour ? Elle ne vit rien qui puisse lui prouver le contraire et elle ne se préoccupait plus du temps qu'il faisait. Tout était pareil, le jour succédant à la nuit, l'inverse se passait de même, toujours et pour l'éternité. Ce matin-là, la seule différence était de se réveiller dans ce marécage putride où sa saleté se confondait avec le sol mouillé. Ses pattes étaient couvertes de cette boue grisâtre et nauséabonde. Son pelage entier avait droit à cette même condition. Elle avait l'impression d'être immuable, de ne pas pouvoir bouger une patte de ce bourbier naturel.

Ébène était fatiguée. Elle était toujours lasse de ce monde, de tous ceux y pullulant, de tous ces horribles mâles, de tous ces horribles événements, de ces sentiments qui envahissaient sans prévenir tous et toutes. Elle avait mal dormi, ce n'était pas une surprise. Il faisait trop froid dans ces marais spongieux pour arriver à obtenir un sommeil réparateur, mais elle n'avait pas voulu dormir - ou cauchemarder - trop près des sentiers des chats sauvages. Ils lui auraient tombé dessus. Ici, leur odeur n'était pas présente et personne ne voudrait s'aventurer dans une terre si dangereuse.

La femelle bicolore avait donc passé sa nuit dans l'obscurité, à écouter les bruits nocturnes, s'éveillant par à-coups de ses épouvantables rêves qui la tourmentaient. Elle n'avait pas réellement dormi, donc. Elle n'en avait plus envie. Pas comme autrefois, où elle aimait somnoler tranquillement dans une flaque de soleil, au chaud. Son sommeil était alors réparateur et empli de songes merveilleux. C'était il y a longtemps, avant tout, avant qu'elle ne passe tant de temps en compagnie de son oncle Genêt. Avant que tout s'écroule et qu'elle ne veuille plus se lever alors même que la froideur durcissait son corps entier et que la faim dévorait son estomac.

Ébène se força à remuer une patte raidie par le limon et sa mauvaise nuit froide. Ses pattes tremblaient, mais la solitaire n'en avait cure. Elle vacilla lorsqu'elle posa enfin ses quatre pattes sur le sol marécageux. Faisant quelques pas de côté pour rétablir son équilibre, elle faillit ne pas voir la mare noirâtre et obscure dont on n'apercevait pas le fond. Malgré son besoin naturel d'autodestruction, elle préféra ne pas tenter une baignade dans cette eau insondable. Si l'air était froid par ici, elle ne voulait même pas savoir comment serait la flaque privée si souvent de soleil en ce bon matin.

La solitaire s'attendait à ce que ses tremblements cessent, mais ils n'en firent rien. Elle les fixa une brève seconde avant de comprendre que c'était son état d'exténuation totale et cette faim dévorante qui la faisait trembloter. Elle savait ces deux besoins menaçants. C'était deux compères vicieux qui la mèneraient au tombeau si elle n'accédait pas vite à leur exigeantes demandes. La fatigue l'implorait de se laisser tomber là pour sombrer dans le monde des cauchemars, mais ce monde n l'attirait pas. Elle ne voulait pas tous les revoir, morts. Elle ne voulait pas revoir toutes ces horreurs à nouveau. Alors elle accepta le marché de la faim, compagne habituelle si rusée, et elle obligea son corps décharné à se mouvoir pour trouver de quoi se mettre sous les crocs. Elle resterait dans ce repoussant marécage, moins fréquenté, pour ne pas déranger les effrayants chats vivant près d'ici. Elle ne volerait pas la proie destiné à un chaton. Un chaton...

Ébène accéléra le rythme, exigeant à sa maigre charpente de puiser dans son peu d'énergie pour la traîner vers une éventuelle souris ou, avec plus de chance, une grive paresseuse et inattentive. Elle ferait le tour du marais, sans en sortir, pour que son odeur s'y mêle. Si du gibier passait sous son museau, elle pourrait peut-être oser franchir la limite imaginaire qu'elle se fixerait. Après tout, la forêt était partout et par-ci ou par-là s'équivalaient. Encore, elle ne flairerait certainement pas un...

La chasseuse solitaire se figea en apercevant tout près, dans l'ombre d'un pin aux branches basses, la silhouette d'un oiseau. Peu lui importait ce qu'il était, elle le voulait ! Elle n'avait pas beaucoup de chance, avec sa faiblesse, elle ne devait pas rater son coup. Elle se recroquevilla pour commencer à avancer silencieusement vers sa proie. Elle se léchait déjà les babines devant ce festin rarissime. Les privations étaient méritées, mais son estomac n'était pas du même avis !

Ébène ne fit qu'un seul saut, rapide. Une silhouette féline, maigre, n'ayant rien du prédateur, attaquant sa proie...


Laissez-moi vous présenter un esprit fracturé, de son nom Ébène ~
Signature à venir futurement.


Dernière édition par Ébène le Lun 2 Mar - 19:08, édité 1 fois
avatar
Etoile du TempsChef du Clan des Ténèbres
Messages : 424Date d'inscription : 10/02/2014Age : 18
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Lun 2 Mar - 13:21



« Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même »

Feat : É.B.E.N.E


Temps Perdu était allongé sur le sol du camp, observant son activité. Peu de chat se trouvaient dans la clairière. Il ne savait quoi faire aujourd'hui. Toute les patrouilles avaient été constituée, le mâle se leva finalement et partit pour une chasse en solitaire, comme il lui arrivait assez souvent d'en faire. Temps Perdu traversa le tunnel menant à la foret et s'engouffra dans cette dernière. Il lui arrivait de temps à autre de chasser en solitaire. Parfois, ca faisait du bien de pouvoir se retrouver avec sois même et face à ses pensées, ses problèmes.

Temps Perdu marchait sans trop faire attention à son environnement. Il pensait à tout ce qui se passait récemment. La blessure de Fleur d'Améthyste, sa 'discution' avec Nuage de la Ritournelle. Le mâle ne savait que penser de cela. La lieutenant n'était toujours pas ressortir de l'antre du guérisseur et on la voyait peu en ce moment. Et ci cette blessure était plus grave que ce que pensait tout les guerriers du clan ? Et si Fleur d'Améthyste ne pouvait plus être un guerrière ? Temps Perdu secoua la tête, il ne voyait pas pourquoi la Lieutenante ne pourrait plus être une guerrière. Le mâle leva les yeux et se rendit compte qu'il se trouvait aux abords du Marécage.

Après plusieurs minutes de vagabondage sur son propre territoire, Temps Perdu s'arrêta, entendant un léger bruit puis un cri d'oiseaux. Le mâle fronça les sourcils, aucune patrouille ne devait passer dans les environs. Le mâle s'avança lentement à travers les marécages jusqu'à découvrir une silhouette. Une silhouette noire et blanche. Le mâle s'avança encore jusqu'à entendre le solitaire marcher. Temps Perdu sortit des buissons en miaulant :

« Que fais-tu ici, solitaire ? Ne sais-tu donc pas que ces marécages sont dangereux ? »

015 © Lunay's invention - Just for Amy


Etoile du Temps - Meneur des Ténèbres


Fleur d'Améthyste - Ancienne des Ténèbres:
 


Ancien Personnage:
 
avatar
ÉbèneSolitaire
Perso Etoile : Soupir du RessacFiche Etoile : Présentation de Souac par ici !Messages : 322Date d'inscription : 25/12/2013Age : 17Localisation : Froid polaire.
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Lun 2 Mar - 21:29


- Que fais-tu ici, solitaire ? Ne sais-tu donc pas que ces marécages sont dangereux ?

Elle ne s'attendait pas à ce quelqu'un arrive à ce moment précis, alors qu'elle tuait sa proie, alors qu'elle épuisait toute son énergie dans ce bond final pour achever cet maigre oiseau qui piailla d'agonie. Elle fut surprise et elle réagit comme elle l'avait toujours fait face à l'inconnu. Elle se retourna vivement vers la voix et elle réprima le hurlement désespéré et paniqué qui voulait s'échapper de sa gorge. Son coeur déjà éprouvé par sa partie de chasse palpitait à une vitesse folle et elle fixa avec crainte le nouvel arrivant. Un chat de Clan, sans aucun doute. Un imposant matou digne de ses pires souvenirs, mais qui avait dans le regard moins de dureté, moins de ruse, moins de cruauté. Il n'était pas Genêt. Il n'était pas un chat de ruelles ou un errant.

Ébène se recroquevilla devant lui, oreilles baissées vers l'arrière, yeux résolument fixés sur ce qui pourrait peut-être être la mort pour une fois. Elle avait donc été découverte. En train de chasser, se souvint-elle en apercevant la carcasse du volatile étalée sur le sol marécageux. Elle reste figée devant le mâle dans cette position défensive, tremblante d'épuisement et de peur. Pitoyable et fixée comme dans une toile d'araignée de crainte et de souvenirs épouvantables. Elle s'efforça de penser à une réponse possible à l'autre. Elle s'efforça de changer d'altitude, mais elle n'en avait pas envie. Elle n'en avait pas la force ni même le courage. Comment pouvait-on être normal face à l'ennemi ? Elle ne savait pas comment faire.

- J'ai chassé. Vous voyez que j'ai chassé. Il n'y a pas de danger, il n'y a que la mort, chuchota-t-elle en plongeant son regard bleu effrayé dans celui de l'inconnu.

Danger. Danger. Qu'y avait-il de dangereux dans l'endroit où la morte marchait ? Si le danger l'attrapait, elle mourait enfin. Sinon, elle devrait continuer à marcher, à le poursuivre, jusqu'à ce qu'elle-même arriva à le capturer, pour s'y engouffrer comme elle le souhaitait, comme elle le méritait. Il n'y avait pas de danger quand il n'y avait pas de peur.

Danger. Danger. Qu'y avait-il de dangereux dans l'endroit où la vivante se traînait ? Il y avait devant elle cet autre être, ce chat musculeux qui l'aurait à sa merci s'il venait à la désirer. Les autres, les mâles, voilà ce qui était dangereux, ici. Elle cligna des yeux, releva vivement la tête qu'elle avait baissée sans le savoir, regarda à nouveau dans les yeux du grand chat blanc et brun.

- Vous êtes un danger dans ce marécage. Vous m'avez trouvée sur votre territoire. Vous voyez l'oiseau mort tué. Vous faites ce que vous voulez, puisque vous êtes le danger, continua-t-elle un peu plus fort avec une voix qui s'avéra rauque de rester muette.

Ébène était embrouillée. Elle jeta un regard décontenancé au chat de Clan toujours devant elle. Elle pouvait lui laisser l'oiseau. Elle pouvait lui laisser la proie et partir, si cela lui plaisait, à lui. Si elle pouvait s'éloigner de lui, elle serait hors de danger. Dans ses idées toujours aussi brouillées, elle se questionna sur ce que le matou pensait comme réellement dangereux dans ces marécages. Elle avait probablement tout pensé de travers. De travers, du danger...Elle essaya de sortir de cette brume mentale qui s'enroulait tout autour de sa coutumière demi-lucidité en se concentrant sur l'inconnu.


Laissez-moi vous présenter un esprit fracturé, de son nom Ébène ~
Signature à venir futurement.
avatar
Etoile du TempsChef du Clan des Ténèbres
Messages : 424Date d'inscription : 10/02/2014Age : 18
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Dim 8 Mar - 21:42



« Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même »

Feat : É.B.E.N.E


Le silence s'installa, un impitoyable silence, de lentes secondes s'écoulèrent, tandis que la foret était silencieuse, comme morte. Aucun bruit de régnait, hormis peut être le souffle de Temps Perdu et de cette solitaire dont il ne connaissait toujours pas le nom. Cette dernière avait les oreilles rabattues en arrière, la gueule entre ouverte, les pupilles dilatées.

« J'ai chassé. Vous voyez que j'ai chassé. Il n'y a pas de danger, il n'y a que la mort. »

Le mâle fut intrigué par les paroles de la jeune chatte. Survivre était-il si difficile ? Il s'en doutait, vivre au jours le jours, seul ne devait pas être très agréable. Mais cependant il avait toujours cru que les terres libres étaient assez grande pour tout le monde et que le gibier s'y trouvait aussi. Mais peut être s'était-il trompé après tout. Il n'avait jamais prétendu tout savoir, au que non, il apprenait, tout les jours.

« Vous êtes un danger dans ce marécage. Vous m'avez trouvée sur votre territoire. Vous voyez l'oiseau mort tué. Vous faites ce que vous voulez, puisque vous êtes le danger. »

D'un coup, le guerrier se sentit mal à l'aise, il n'avait jamais envisagé de tuer cette pauvre chatte, il lui aurait simplement fait comprendre qu'elle se trouvait sur son territoire et qu'elle devait en sortir. Mais son air était si piteux que Temps Perdu était partagé entre de la pitié et la fidélité à son clan. Il ne pouvait laisser cette jeune solitaire ainsi et la laissé dépérir un peu plus loin, hors de son territoire. Elle avait, certes, chasser sur son territoire mais elle devait surement se nourrir. Sa maigreur aurait pu faire pâlir un guérisseur. Temps Perdu fixa la chatte avant de miauler :

« Je ne suis pas un danger pour toi. Pas aujourd'hui. Garde cet oiseau, mange le, nourris toi, je ne peux pas laisser un chat dépérir, que se soit sur mon territoire ou non. Mange mais après, je te demanderais de quitter mon territoire. »

015 © Lunay's invention - Just for Amy


Etoile du Temps - Meneur des Ténèbres


Fleur d'Améthyste - Ancienne des Ténèbres:
 


Ancien Personnage:
 
avatar
ÉbèneSolitaire
Perso Etoile : Soupir du RessacFiche Etoile : Présentation de Souac par ici !Messages : 322Date d'inscription : 25/12/2013Age : 17Localisation : Froid polaire.
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Mar 17 Mar - 20:55


Je ne suis pas un danger pour toi. Pas aujourd'hui. Garde cet oiseau, mange le, nourris toi, je ne peux pas laisser un chat dépérir, que se soit sur mon territoire ou non. Mange mais après, je te demanderais de quitter mon territoire.

Si étrange ! C'était une réponse remplie de miséricorde, de pitié, en quelque sorte. Si Ébène avait pris la peine d'observer la mine mitigée du félin devant elle, elle aurait vu une bien grande gamme d'émotions. Seulement, Ébène ne s'intéressait qu'aux paroles, car les paroles recelaient mensonges et vérités, tout pour tromper et pour manipuler. Ce matou avait usé à la perfection de parfaits mots.

«Je ne suis pas un danger pour toi. Pas aujourd'hui.»

Qu'est-ce que cela signifiait réellement ? La solitaire jeta un coup d'oeil en coin extrêmement méfiant au chat, puis elle tira précautionneusement sa proie vers elle. Elle comprit enfin ce qui se passait dans la tête de l'«ennemi», mais avec un réel effort. Le territoire était sien, il le savait et il se devait de le défendre. Les chats de groupe, ces Clans comme ils disaient, s'appropriaient des territoires qu'ils devaient défendre et préserver des autres. Voilà ce que faisait son adversaire devant elle, il s'assurait que sa terre clanique soit hors de sa portée.

La chatte tenta de pousser encore plus loin son raisonnement, bien que son ventre se torde de faim. Son estomac pourrait bien faire sans nourriture, il le méritait bien, après tout. Le matou blanc tacheté ne l'avait pas attaquée en dépit du fait qu'elle soit là et, qu'en plus, elle lui ait dérobé une proie de son territoire. Il avait pourtant dit qu'il n'était pas un danger aujourd'hui. S'il ne l'était pas aujourd'hui, c'est qu'il l'était habituellement. C'était si compliqué ! Elle agita la queue nerveusement en n'osant pas faire un mouvement de plus. Elle détestait que sa lucidité refasse ainsi surface ! Elle asséna aussitôt, sur un coup de tête et sans réfléchir, avec un ton rauque et vif :

- Pourquoi faire preuve de pitié ? De sollicitude ? Vous protégez votre terre pour protégez votre bande, mais ma présence est dangereuse pour eux, non ? Les Clans ne sont-ils pas dénudé de sentiments envers tous ceux qui sont extérieurs à leur propre famille ?

Oui ! Ébène agita cette fois les oreilles avec curiosité et un soupçon de crainte. Cette question était trop directe, était trop intrusive. Les chats de Clan étaient prêts à tout, voilà tout ce qu'elle se devait de savoir. Qu'ils aient quelques petites lacunes au sujet de ce qu'ils devaient laisser passer ou non ne la concernait pas ! Elle, elle devait simplement les laisser tranquilles, laisser leurs proies en paix, se laisser dépérir lentement et sûrement, comme elle voulait le faire. Ceux qui vivaient seuls y étaient destinés !

Hors RP:
 


Laissez-moi vous présenter un esprit fracturé, de son nom Ébène ~
Signature à venir futurement.
avatar
Etoile du TempsChef du Clan des Ténèbres
Messages : 424Date d'inscription : 10/02/2014Age : 18
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Lun 23 Mar - 17:37



« Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même »

Feat : É.B.E.N.E


Temps Perdu agita l'oreille droite quand la solitaire sembla se plonger dans une longue réflexion, baissant légèrement la tête et couchant les oreilles. A quoi pouvait-elle bien réfléchir ? Au clan ? A cette situation ? A la pitié du guerrier ? Temps Perdu enroula lentement sa queue autour de ses pattes avant tandis que celle de la solitaire s'agitait dans l'air.

« Pourquoi faire preuve de pitié ? De sollicitude ? Vous protégez votre terre pour protégez votre bande, mais ma présence est dangereuse pour eux, non ? Les Clans ne sont-ils pas dénudé de sentiments envers tous ceux qui sont extérieurs à leur propre famille ? »

Un fin sourire s'afficha sur les lèvres de Temps Perdu. Ceci n'était que des préjugés, de pauvres préjugés. Tout les clans n'étaient pas méchant, dénudé de sentiments, agressif. Tout les solitaires pensaient cela parce qu'il tombaient sur de mauvais guerriers. Temps Perdu pencha lentement la tête sur le côté, observant encore la solitaire :

« Et pourquoi tout les chats Claniques devraient-ils être méchant et sans cœurs ? Lors de la mauvaise saison, tout les chats sont dans le même bordel, tout le monde à froid et cherche à manger. »

Temps Perdu ponctua la fin de sa phrase par un léger sourire, Il n'était pas comme tout le monde, il avait de nombreuses facettes de sa personnalité qu'il aimait dévoiler au fur et à mesure.

015 © Lunay's invention - Just for Amy


| C'est tout petit désolée ><|


Etoile du Temps - Meneur des Ténèbres


Fleur d'Améthyste - Ancienne des Ténèbres:
 


Ancien Personnage:
 
avatar
ÉbèneSolitaire
Perso Etoile : Soupir du RessacFiche Etoile : Présentation de Souac par ici !Messages : 322Date d'inscription : 25/12/2013Age : 17Localisation : Froid polaire.
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Sam 4 Avr - 21:21

Ébène ne sut pas trop comment réagir au sourire désabusé qu'affichait le matou. Elle n'arrivait pas à décortiquer les pensées qui lui traversaient certainement l'esprit. Elle n'arrivait jamais à cerner complètement les autres, comme tout dans son passé le lui avait prouvé. Chaque fois, c'était mensonge. Chaque fois, ce n'était qu'illusions qu'elle se faisait, pauvre sotte, pauvre chatte naïve qui s'était laissée avoir tant de fois. Le comportement pacifique et patient de son interlocuteur n'était peut-être que feinte. Lui donnerait-il un coup fatal, pour qu'elle agonise lentement et avec mérite ? Elle se força à cesser d'avoir de telles rêveries embrouillées. Elle continua d'observer son compatriote félin, allant jusqu'à suivre son mouvement de tête lorsqu'il la pencha. Elle l'imita, oreilles dressées à ce qu'il allait dire.

- Et pourquoi tout les chats Claniques devraient-ils être méchants et sans cœurs ? Lors de la mauvaise saison, tout les chats sont dans le même bordel, tout le monde a froid et cherche à manger.

Pourquoi ? La solitaire cligna de ses yeux bleus, effarée. On aurait pu y apercevoir, l'espace d'un instant, l'éclat du cristal brisé en elle. Pendant la mauvaise saison, c'était sa jeune soeur qui dormait dehors, recroquevillée contre la porte du bâtiment où elle, Damier, dormait au chaud, triste et furieuse de ne pouvoir rien y faire. Willia, rejetée par sa mère, qui la dédaignait, obligée de dormir dehors pour ne pas l'affliger de son imparfaite présence. Son autre soeur, du même avis maternel, mais qui jetait parfois un regard curieux en direction de l'extérieur. Son père, incapable de protéger sa plus jeune chatonne de la vanité de sa compagne, qui la laissait dormir dehors, honteux.

Un autre clignement de yeux, le miroitement d'un nouvel éclat. Elle, Ébène, solitaire esseulée au poil sale, au pelage ébouriffé, qui marche dans la forêt, il y a deçà deux ou trois lunes. Près d'elle, de jeunes chatons, l'un blanc et enjoué, l'autre noire et curieuse, qui se plaignaient de temps à autre du temps qu'ils passaient à marcher. Leur mère n'avait pas le choix, elle ne voulait pas qu'ils ne périssent comme les autres, étouffés sous la terre, piétinés par des Bipèdes. Elle les gardait loin des Deux-Pattes, leur trouvant un refuge solide et isolé, où elle prenait la peine de leur mettre de la mousse. Elle les avait installés là pour l'hiver, pour qu'ils ne meurent pas de froid non plus. Elle les nourrissait de son lait, pour peu qu'elle en ait, avant de s'aventurer aux alentours pour trouver quelque chose à manger. Elle était souvent bredouille et elle en subissait les effets. Elle se privait et s'affaiblissait, s'en formalisant peu, mais se haïssant, car si elle continuait de le faire, il n'y aurait rien à donner pour ses petits.

Ébène cligna des yeux.Tous dans le même bordel. Pourquoi tous ne s'entraidaient pas, s'ils étaient tous dans le même gouffre ? Il y avait plusieurs niveaux à cet enfer, la bicolore s'y trouvait profondément enfouie. D'autres subsistaient et certains y jetaient les malchanceux, comme elle il y a longtemps. Si compliqué...Elle répliqua doucement, le regard dans le vide.

- Vous n'avez pas tort complètement. Seulement, en ce monde, il y a beaucoup de chat qui sont seuls dans le froid et pour chercher à manger. Et ils doivent subvenir à d'autres, pour que ces autres évitent d'avoir froid et d'avoir faim.

Pourquoi discuter avec ce chat, qui faisait partie d'un Clan pas forcément «méchant et sans coeur » ? Il était comme un chat de ruelle, sa bande passait avant tout, mais sans la cruauté. Ce n'était pas bon à savoir.


Laissez-moi vous présenter un esprit fracturé, de son nom Ébène ~
Signature à venir futurement.
avatar
Etoile du TempsChef du Clan des Ténèbres
Messages : 424Date d'inscription : 10/02/2014Age : 18
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Mer 15 Avr - 18:47



« Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même »

Feat : É.B.E.N.E


Temps Perdu finit par s'assoir face à la solitaire, il ne savait trop pourquoi il était la, à parler avec cette solitaire dont il ne connaissait pas même le nom. D'ailleurs le mâle ne s'était pas non plus présenter lui même, mais, est ce que c'était réellement utile ? Il ne rêverait sans doute jamais cette chatte, elle allait partir, pour aller ou ? Temps Perdu ne savait pas et au fond, il s'en fichait un peu, il ne voulait simplement pas tuer cette solitaire car cela ne faisait pas partit de ses valeurs.

« Vous n'avez pas tort complètement. Seulement, en ce monde, il y a beaucoup de chat qui sont seuls dans le froid et pour chercher à manger. Et ils doivent subvenir à d'autres, pour que ces autres évitent d'avoir froid et d'avoir faim. »

Temps Perdu hausse vaguement les épaules, il est plus simple de se nourrir quand on est seul, indépendant. Un chat indépendant mange sa proie de suite, il n'a pas besoin de la ramener au camps pour nourrir les reines, les chatons, les anciens. Il fait ce qu'il veux, tandis que dans un clan, les reines et chatons sont prioritaires, ils mangent avant tout le monde et les apprentis doivent attendre une autorisation quelconque pour manger. Le mâle secoua la tête et refixa la chatte :

« Il est parfois plus simple de subvenir à quelques chats qu'à un clan entier. » l'oreille du guerrier bougea quand il entendit un bruit, tournant la tête, il repéra l'odeur d'une patrouille. « Une patrouille arrive, si des guerriers vous trouvent, il risque de vous attaquer. Je vous conseille de partir et prenez cette proie, j'y tiens. »

015 © Lunay's invention - Just for Amy



Etoile du Temps - Meneur des Ténèbres


Fleur d'Améthyste - Ancienne des Ténèbres:
 


Ancien Personnage:
 
Lieutenante du Clan de la Brume
avatar
LunyLieutenante du Clan de la Brume
Messages : 113Date d'inscription : 09/02/2015
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Mer 6 Mai - 14:55

||Up? ||
avatar
ÉbèneSolitaire
Perso Etoile : Soupir du RessacFiche Etoile : Présentation de Souac par ici !Messages : 322Date d'inscription : 25/12/2013Age : 17Localisation : Froid polaire.
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Lun 15 Juin - 22:07


Ébène n'aurait jamais osé répliquer de manière acerbe, comme elle aurait tant voulu le faire face à ce mâle ennemi. Ennemi, oui, peu importait tout ce qu'il dise, malgré toute la gentillesse dont il faisait preuve. Comme le fait qu'il tende l'oreille et qu'il l'avertisse de l'arrivée d'une patrouille. Une patrouille inamicale, qui serait pire que ce miséricordieux inconnu.

La solitaire prit sa proie entre ses mâchoires tremblotantes. Le frêle oiseau subviendrait à sa faim à elle, faim qui s'était tarie. Cependant, si elle avait encore eu ses petits à nourrir, cela aurait-il été suffisant ? Était-ce réellement plus simple de nourrir que quelques chatons quand on était soi-même trop faible, quand on était seule et désespérée ? Elle se souvenait de son apathie, la même qu'elle avait aujourd'hui, bien que moins épaisse, moins brumeuse.

La femelle regarda une dernière fois le mâle avec un frisson d'appréhension. Elle devait fuir, bien qu'elle n'en ait pas l'envie. La faim aurait disparu si elle avait cessé de respirer. Seulement, elle savait qu'elle était dans le faux. Elle savait que si on l'attaquait, la douleur physique s'ajouterait à celle que représentait sa maigreur, sa faim ainsi que celle mentale. Elle fila rapidement en grimaçant, mais elle jeta encore un regard vers le chat blanc et roux.

Effrayant, mais magnanime. Tous les mâles n'étaient pas comme Genêt, comme Phils, comme ses tourmenteurs. Elle ne se tourna que le temps de le saluer avec respect, le remerciant de son regard triste, mais néanmoins doux. Elle continua ensuite de trotter avant de disparaître entre les rares arbres et la boue, mêlant son odeur à celui du marécage.

Après tout, depuis combien de temps n'avait-elle ressenti de l'espoir en ce monde sombre et mauvais ? Celui qui avait réussi à lui faire croire un temps soit peu à un échappatoire à cette folie méritait bien plus qu'elle ne pouvait lui donner.


Laissez-moi vous présenter un esprit fracturé, de son nom Ébène ~
Signature à venir futurement.
avatar
Etoile du TempsChef du Clan des Ténèbres
Messages : 424Date d'inscription : 10/02/2014Age : 18
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   Mar 16 Juin - 21:04



« Chasser pour certain

reviendra à être chassé

soi-même »

Feat : É.B.E.N.E


Temps Perdu observa la solitaire, tremblotante, reprendre la proie et faire volte face dans les buissons, le lieutenant l'observa, elle se retourna et lui adressa un vague sourire de remerciement. Temps Perdu hocha vaguement la tête et sourit, avant de se retourner pour faire face à la patrouille. Pour prétexter l'odeur de la féline, il n'aurait cas raconter qu'il l'avait trouvée la et l'avait chassée, même si ce n'était pas totalement ce qu'il avait, il l'avait certes trouvée la, mais il ne l'avait pas réellement chasser, il l'avait préservée.

Le mâle accompagna la patrouille de chasse après l'avoir rencontrée, sachant que chasser un peu lui ferait du bien. Il attrapa quelques proies, de quoi nourrir les nouveaux chatons et les reines, tout semblait aller pour le mieux, pour le moment, mais pour combien de temps ? Il ne le savait pas, mais il savait que la paix et le calme ne restait jamais longtemps dans la foret.

015 © Lunay's invention - Just for Amy


F.I.N


Etoile du Temps - Meneur des Ténèbres


Fleur d'Améthyste - Ancienne des Ténèbres:
 


Ancien Personnage:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène   

 
Chasser pour certain reviendra à être chassé soi-même ~ RP de Temps Perdu & Ébène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» Chasser pour survivre, survivre pour vivre (PV:Helya)
» Super grande bataille ( tous ceux qui peuvent chasser de tous Clan+ BLAIREAUX)
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: CLAN DES TENEBRES :: Territoire :: Marécages-