Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 19Localisation : Bonne question
MessageSujet: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   Ven 14 Mar - 18:20


Relief dormait à son habitude, lové dans les moelleux coussins de son panier. Il ne voulait pas se réveiller, il était si bien, au chaud... Mais le grondement de son ventre le rappela à la raison. Le félin ouvrit doucement une paupière puis lâcha un long bâillement avant d'ouvrir la deuxième et de se redresser. Les premiers rayons du soleil entraient par les intersectices des parois en bois que les bipèdes avaient mis devant les ouvertures de leur tanière. Il était plus que temps d'aller manger. Le matou noir déplia donc ses pattes et posa les coussinets au sol, dans la moquette moelleuse, avant de s'étirer avec délice. Encore une bonne journée tranquille comme toutes les autres qui commençait. La tête haute, en maître des lieux, il trottina jusqu'à l'endroit de la tanière où les humains prenaient tous leur repas. Mais en arrivant devant il se figea. Le sol de ce lieu était différent, avec des sortes de pierres plates. Or ce matin, les pierres avaient l'air aussi froides que le sol dehors après une nuit glaciale. Personne n'était encore passé par ici. Normalement ses bipèdes se levaient toujours avant lui. Et par extension, sa gamelle au fond de la pièce était vide. Horreur ! Qu'allait-il mangé ? Irrité, le matou fit demi-tour et s'engagea dans l'étroit passage qui menait aux litières de ses maîtres. N'avaient-ils pas honte de laisser leur protégé mourir de faim ainsi ? Heureusement, la paroi cachant l'entrée de leur tanière n'était pas rabattue totalement, aussi Relief s'y faufila discrètement et bondit sur la couche des bipèdes avant de se mettre à miauler et miauler de plus belles pour les réveiller. Mais la seule chose qu'il réveilla se fut la patte d'un des humains qui faillit le frapper avec un grognement. LE matou étant plus leste, il l'esquiva et sauta à terre. Ils n'avaient apparemment pas envie de se réveiller pour le faire manger, c'était bien la première fois. Que faire ? Pris de panique, il tourna en rond quelques instants dans la pièce avant de miauler de satisfaction. Bien sur ! Il suffisait qu'il aille trouver l'un de ses amis, peut-être voudra-t-il bien le faire entrer chez lui afin de partager son repas.

Rasséréné, le domestique traversa de nouveau la tanière et sorti dans le jardin par le petit passage qui lui était réservé. Brrr... Le temps commençait petit à petit à se réchauffer mais la nuit avait tout de même laissé l'herbe gelée... Rapidement, le matou traversa la pelouse et grimpa sur le muret du jardin avant de sauter de l'autre coté, près du chemin du tonnerre. Tant qu'il restait sur le bord, rien ne pouvait lui arriver, il le savait bien et n'avait aucunement peur des monstres. Relief entrepris donc de faire le tour du paté de maisons pour voir si un chat était de sorti quand il en entendis justement un derrière lui.
Faisant volte-face avec un sourire avenant, il posa son regard sur le félin pour déterminer lequel de ses amis était-ce et se figea. Il avait devant lui, à seulement quelques queues... L'un de ces chats sauvages qui vivaient dans la forêt. Des monstres qui mangeaient des animaux vivants ! Il avait souvent entendu parler d'eux ! Son pelage bicolore se hérissa et le matou effrayé recula rapidement en feulant.

« N... Ne me mange p...pas... S'il-te-p...plait...! »


avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   Ven 14 Mar - 20:16

Je rêve, enfin je crois. Je suis dans la forêt... ou plutôt à la lisière de la forêt. Je vois une souris passer devant moi elle a l'air bien grasse. Je la suis discrètement entre les derniers arbres de la forêt. Elle s'arrête pour grignoter et je lui saute dessus avant de l'achever d'un coup de dent. La pauvre petite chose n'a pas eu le temps de se rendre compte de ce qui lui arrivait avant de mourir. C'est peut être mieux ainsi. Le soleil darde ses rayons sur ma fourrure de neige et ses rayons s'enfoncent dans mes yeux. Je me réveille. Alors c'était bien un rêve ? Je sens encore le fumet de ma proie tout autour de moi.

Je m'étire langoureusement, il ne reste que peut de guerriers dans la tanière. Certains sont à la chasse et d'autres en patrouille ou à l'entraînement. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai envie d'aller du côté des nids de bipèdes. D'habitude je ne m'en approche jamais, mais là... je ne sais pas pourquoi cela m'attire. Je sors de la tanière et vais chercher une proie sur le tas de gibier. Après l'avoir dévorée en quelques bouchées, je me lève, rassasiée. Au loin je vois mon Chef, Etoile de Mandragore, je lui hurle donc que je pars seule à la chasse du côté de la ville. Je ne sais pas si il m'entend, en tout cas ses oreilles frémissent. Je prends la direction de l'entrée du camp et m'enfonce dans la forêt.

La trajet se passe bien, comme toujours dans ta forêt. De temps en temps je m'arrêtes pour attraper une proie avant de l'enterrer. Là une souris, ici un merle. Ce faisant j'arrives aux limites du territoire du Clan à la lisière de la forêt. J'aperçois quelques nids de bipèdes, ils sont effrayant et semblables à d'immenses terriers aux sorties bloquées par un éboulement. Au loin je vois un chat bicolore sortir de l'un des terriers de bipèdes. Il semble préoccupé. Sans me voir, moi une tâche blanche visible à cent queues de renard, il monta sur la clôture et commença à marcher dessus. Sans savoir comment et pourquoi, je me retrouva derrière lui, marchant de manière à ce qu'il se rend compte de ma présence. Soudain il se retourne et me voit. au début il a un sourire avenant qui fane puis disparaît. Il ouvre bientôt des yeux effrayés et balbutie en essayant de reculer tout en imitant un feulement :

« N... Ne me mange p...pas... S'il-te-p...plait...! »


Il est là, en face de moi le pelage hérissé parla peur. Je le regarde aussi gentiment que possible je lui dis :

- Bonjour, moi c'est Lune Eternelle, la Lieutenante du Clan de la Brume. Je ne te ferais pas de mal.

Mais cela ne semble pas le rassurer bien au contraire.
Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 19Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   Sam 15 Mar - 19:35

Devant le matou noir, se dresse une chatte qui semblait famélique aux yeux du domestique, au poil blanc tant différent de ceux lustrés et parfaitement démêlés à coups de brosses dont Relief avait l'habitude. Un chat sauvage. Il avait un chat sauvage devant lui. Malgré son odeur écœurante de forêt et de sang d'animaux qui faisait frémir le matou, il pouvait tout de même déterminer le sexe de la féline, mais elle n'avait vraiment pas l'air d'une femelle. Elle ne ressemblait en rien aux chattes épanouies, grassouillettes sur les bords et au pelage assorti de nombreuses coquetteries telles que des petits nœuds. Et bien sur, elle n'avait pas de collier. Le fait de voir le pelage de la gorge de cette chatte ainsi, dénudé, le gênait tellement qu'il détourna les yeux et aperçu alors sont sourire. Ah, elle tentait de se rendre avenante.

- Bonjour, moi c'est Lune Éternelle, la Lieutenante du Clan de la Brume. Je ne te ferais pas de mal.

Une ruse comme une autre pour le mettre en confiance et le manger ensuite. Mais sont sourire perturbant révélant des dents un peu trop aiguisées et rougies au goût du matou n'allait pas l'amadouer. Il recula de plus belle, son pelage ne dégonflant pas, et buta contre un muret. De tout façon il était perdu. Il avait entendu dire que les sauvages étaient bien plus rapides qu'eux et c'était sans doute vrai vu qu'ils devaient passer leurs journées à courir après des bêtes. Relief n'avait jamais couru de sa vie. Pétrifié de terreur, il resta un instant à fixer la féline blanche sans pouvoir bouger ni répondre quoique ce soit de plus. Puis dans un sursaut, il s'aplati au sol, la queue sur la truffe, et attendit la mort.

:
 




Dernière édition par Pistache Ambrée le Sam 31 Mai - 11:04, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   Mar 18 Mar - 20:00

La pauvre bête recula le pelage toujours gonflé et hérissé par la peur. Elle tentait de m'enfuir sans me tourner le dos et buta rapidement contre un muret contre lequel elle s'aplatie au sol dans un sursaut. Il me regardait les yeux grands ouverts, probablement certain que sa dernière heure était là. Je le plaignais au fond de moi, ce pauvre animal qui n'a jamais connu le souffle du vent sur la fourrure de son cou, la joie de capturer sa première proie et de devenir un guerrier au service de son Clan. C'était un pauvre animal sans famille, sans but. Je me demande s'il est heureux, comment pourrait-il l'être ? Et comment ne pourrait-il pas l'être ? Après tout il ne savait rien de la vie d'un chat de Clan, de la vie dans la forêt. Lentement, pour ne pas l'effrayer davantage, je m'assis et enroulant ma queue autour de mes pattes je lui dis de ma voix la plus douce :

- Relèves-toi. Je ne te ferais pas de mal et puis tu es trop gras pour être bon à manger. Je lui laissait le temps de se calmer un peu avant de reprendre. Que sais-tu des chats comme moi ? Des chats de la forêt ?
Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 19Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   Mer 23 Avr - 21:41

Étrange... La mort mettait un peu plus de temps que prévu à arriver. Pourtant Relief était certain de sentir bientôt des dents aiguisées contre sa gorge. Ce n'était plus qu'une question de temps. Adieu son panier douillet. Adieu son coussin préféré, celui avec la fausse souris dessinée et les bords verts. Adieu sa gamelle d'eau, et sa coupelle toujours pleine de croquettes croustillantes au bon moment. Adieu sa jolie petite maison confortable qu'il connaissait si bien et son petit jardin, son territoire. Ah, et adieu ses maîtres.

- Relèves-toi. Je ne te ferais pas de mal et puis tu es trop gras pour être bon à manger.

Doucement, le domestique fini par retirer sa queue et se redressa un petit peu, clignant des yeux vers la féline, abasourdi. Elle n'allait pas le manger ? Il en oublia d'être vexé par sa remarque.

- Que sais-tu des chats comme moi ? Des chats de la forêt ?

Cette question surpris un peu plus le matou mais son pelage retomba enfin et il cessa de trembler bien qu'il se tenait toujours aussi loin de Lune Éternelle que le muret le lui permettait. Pourquoi voulait-elle savoir ça ? Pour voir s'il était dangereux ? Dans ce cas elle le... ferait disparaître ? Relief baissa la tête, n'osant pas fixer la chatte dans les yeux de peur qu'elle ne prenne cela pour un défi et répondis d'une petite voix tremblotante.

- Pa... Pas grand chose... En fait je ne sais rien, non, je ne sais rien !



avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   Sam 7 Juin - 11:07

Le "matou" enleva sa queue et se redressa en laissant son pelage retomber sur son corps. Ses tremblements se calmèrent et il baissa la tête comme pour éviter de croiser mon regard. Il semblait croire que me regarder dans les yeux me donnerai l'envie de l'écharper. Pauvre bête. Ce chat est vraiment pitoyable, mais ce n'est pas sa faute. Il balbutia :

- Pa... Pas grand chose... En fait je ne sais rien, non, je ne sais rien !


Ah bon ? Dans ce cas, comment pouvait-il avoir peur de moi ? Qu'Est-ce qu'il lui faisait croire que j'allais le manger ? Une brusque inspiration me pris et, méchamment, je décidais de jouer un peu avec ses nerfs avant de lui en apprendre plus sur les chats de Clan. Plusieurs fois je fis sortir et rentrer mes griffes en le fixant les yeux plissés pour voir jusqu'où il pouvait tenir. Ensuite e me relevais pour m'approcher un peu de lui avec regard légèrement flippant avant de parler :

- Dans ce cas, pourquoi as-tu peur de moi ? C'est ma cicatrice ?

Je passais ma queue sous son cou pour la lui montrer. Je le sentis frémir quand son regard s'arrêta sur elle et je décidais d'arrêter de lui faire peur pour me comporter de manière plus civilisée. Je m'assis donc, sortis et rétractai mes griffes une dernière fois avant de mettre de l'ordre dans mon pelage hérissé, le temps que les battements frénétiques de son cœur ralentissent et qu'il soit en état de m'écouter. J'inspirais avant de lui demander :

- Que t'a-t-on raconter sur les chats de la forêt et n'essaie pas de mentir car je le saurai aussitôt et là... gare à toi !
Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 19Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   Lun 9 Juin - 9:37


Comme la féline tardait à reprendre la parole, Relief se résigna à la regarder du coin de l’œil et frémit. Elle fixer sur lui un regard suspicieux, puis elle se leva soudain et s'approcha, une lueur dangereuse dans les prunelles. Ses griffes sortaient puis se rétractaient, menaçantes. Au désespoir, le matou tentait désespérément de passer à travers le muret.

- Dans ce cas, pourquoi as-tu peur de moi ? C'est ma cicatrice ?

La "sauvage" lui indiqua l'endroit de sa queue et le chat noir frémit en voyant l'horrible cicatrice. Non, ce n'était pas à cause de ça, enfin... cela contribuait mais il ne l'avait pas remarqué de prime abord. Puis, à son grand soulagement, Lune... Lune Éternelle, c'était bien ce qu'elle avait dit ? Lune Éternelle s'assit, rétracta ses griffes et entreprit une petite toilette. Relief inspira un petit coup et commença à détendre ses muscles crispés pour s'asseoir, toujours collé au mur, le plus loin possible de la guerrière, mais osant enfin la regarder un petit peu. Elle reprit alors la parole.

- Que t'a-t-on raconter sur les chats de la forêt et n'essaie pas de mentir car je le saurai aussitôt et là... gare à toi !

Le noiraud senti son pelage se hérisser sur sa nuque rien qu'à la pensée de ce que pouvait signifier le gare à toi. Ça, il ne lui mentirait pas ! Mais s'il lui avouait tout ce qu'il se disait sur les sauvages comme elle dans la ville, le laisserait-elle vraiment tranquille ? Le chat déglutit difficilement et tenta de se redonner une contenance en aplatissant son pelage avant de commencer d'une petite voix fluette.

- Et bien... On dit que vous mangez des animaux encore vivants et... et même des fois des chats... Que vous ne connaissez que la violence et menez des guerres sans fin...

Ce disant que c'était peut-être un peu trop dépréciatif, le félin tenta de rattraper le coup précipitemment.

- Mais on dit aussi que vous êtes très fort et bien plus rapides que nous tous !


Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 19Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   Dim 26 Oct - 10:51

[ Je passe en Abandonné, envois moi un MP si tu souhaites reprendre. ]


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]   

 
« Mais si dans ton langage, tu emplois le mot sauvage... C'est que tes yeux sont emplis de nuages... De nuages... » [ Ft Relief & Lune Éternelle ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [fin mai 550] Dans le langage des jardiniers, les plantes crèvent mais les roses meurent [ft Nimue]
» THEME - Une salle pour réviser pitié ! [PV]
» La beauté s'achète ... Mais pas dans mon cas~ [LIBRE]
» On se fait chier n'est ce pas? [Max & sa future femme, mais seulement dans les rêves de celle ci]
» Alys - Dans le langage des filles ça s’appelle un vent. Fais gaffe tu vas t’enrhumer !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: Nostalgie :: Archives :: Rp terminés ou abandonnés :: Rp Abandonnés-