Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Mer 10 Sep - 10:24



On m'a toujours dit, il n'y a que les héros qui ont droit à cette fin heureuse. A ce "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants." Sornettes et balivernes. Personne n'a droit au bonheur. Une fois que vous pensez l'avoir enfin trouvé, il vous ronge de l'intérieur. Et il agit au moment ou vous vous y attendez le moins. L'amour est pire que tout, et il n'existe aucun remède. Quand on tombe amoureux, il y a toujours un prix à payer. Vous pouvez fuir, la faucheuse de bonheur vous rattrapera, et croyez moi, elle ne rate jamais. Jamais.

Une pluie battante me cinglait le visage. Ma belle fourrure blanche se trempait déjà. Mais je ne fuyais pas cette intempérie. Qu'elle me fouettait, cela ne m'atteignait guère. Je n'augmentait pas la cadence pour autant. Le paysage était froid, humide, brumeux. Je traversais une large plaine sans fin. Une odeur pestilentielle imprégnait la zone, comme une odeur marine, de poisson avarié. Rien d'étonnant. J'avais repéré ces terres depuis quelques lunes déjà. Pour une raison qui m'échappait, la présence de mes semblables était plus que croissante dans le coin. C'était une bonne chose, si le mot "bon" signifiait vraiment quelque chose. Un regroupement était propice au bonnes relations, et à ce qui en découlait. Il était si simple de faire perdre la foi. Il suffisait de répandre le doute dans l'esprit. Rien n'est plus manipulable que l'esprit, hormis le coeur. La faiblesse de tout être est sa bonté. Car le bien perd. le bien perd toujours car il doit jouer franc jeu. Le mal ne le fait pas. Et cette contrée pullule de bonté.

La pluie c'est un peu calmée lorsque j'arrivais à un ruisseau. J'avais passé une bonne partie de la matinée à traverser ce long plateau empli de brouillard. Je traversais tranquillement le cours d'eau, sans me soucier d'éviter de trop me mouiller ou non. Une fois sur la rive opposée, j'observais le lieu. Au loin, une souche plutôt massive. A ma gauche, trônait un grand saule, seul au milieu de cette vaste étendue. Marchant sans réel but précis, je finis par tomber au bord d'un étang, parsemé de nénuphars. Me penchant pour regarder mon reflet, je vis mon pelage collé par l'humidité. Mais cela n'entravait pas mon charme pour autant, je restait une très belle chatte. D'un regard malicieux, je fut contente de ce que j'avais vu : moi. Après tout, il ne sert à rien de se rabaisser sans cesse, s'accepter est une grande force. M'asseyant sur l'herbe froide, j'attendis. J'avais tout planifié la veille. Depuis quelques jours déjà, je traînais dans les alentours, afin de faire des repérages. J'avais donc élu domicile près de la corniche, il y avait une sorte de forêt derrière, qui me nourrirait et me servirait d'abri. Je ne chasserai pas près de ces groupes de félins. Les mettre en colère... n'était pas mon objectif. Non, ils allaient être heureux de ma présence. Jusqu'à ce que le bonheur fasse son travail. Jusqu'à ce qu'il les détruise.

Je m'étais donc rendue ici, car c'était le point central de tous ces attroupements. Statistiquement, je tomberais obligatoirement sur un chat. D'ailleurs, l'un d'entre eux semblait s'approcher. Avec un sourire sournois, je me levai et plongea dans l'étang. L'eau ne me posait pas problème, j'avais appris à nager il y a bien longtemps. Mais ce fait était inconnu de tous ici. Alors quand je remontai à la surface, je fit mine de me noyer, poussant de longues plaintes, recrachant l'eau de ma gueule et agitant mes pattes dans tous les sens. Et de ma voix la plus douce, mais paniquée, j'appelais le chat qui passait par là.

« A l'aide ! Je me noie, au secours ! Blblblbl.... Quel... Quelqu'un ! »
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 






Dernière édition par Étoile de Mandragore le Jeu 12 Fév - 17:42, édité 1 fois
Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Sam 20 Sep - 2:24


« Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. »


PV → Blanche Neige.

Je m'étais levée ce matin dans l'obtique de me rendre utile. Pour une fois. Nuage Majestueux m'avait comme ouvert les yeux tout cela a cause d'une petite recherche de mousse. Je ne savais pas encore pas exactement ce que je voulais faire, mais c'était hors du camp, et le plus loin possible de celui-ci d'ailleurs, je ne voulais pas que quelqu'un me voit. J'avais donc décidé de me diriger vers les terres libres, en espérant ne croiser personne. Le ciel n'était pas le plus beau du monde, il fallait bien l'avouer, la pluie n'allait sûrement plus tarder, mais autant en profiter tant qu'il fait encore beau. J'étais en pleine forêt quand la pluie s'est décidée a tomber, j'étais donc à demi protégée grâce à la verdure, mais je n'allais pas le rester très longtemps, puisque là où je compte aller, il n'y a pas d'arbres.

J'étais enfin arrivé a destination, du moins, presque. D'ailleurs, la pluie s'était légèrement calmée et tant mieux, je n'ai pas très envie que mon pelage soit trempé et me colle à la peau. J'étais proche de l'étang au nénuphar, et il me semblait distinguer une forme féline, ce ne serait donc pas par là que j'irais, puisque je ne veux pas croiser de chats de mon clan. Quand soudain, un mouvement vif m'attira tout de même vers cette direction. Le chat était tombé dans l'eau,et semblait se noyer à entendre ses plaintes. Mon premier reflex était de vouloir secourir ce chat, et c'est donc ce que je fit, je me dirigeais donc vers l'étang. C'est en me rapprochant que j'entendit sa voix, paniquée.

« A l'aide ! Je me noie, au secours ! Blblblbl.... Quel... Quelqu'un ! »

Je regardais autour de moi, pour voir toutes les possibilités qui s'offraient à moi pour sauver la féline, mais apparemment je n'avais pas d'autre choix que de sauter dans l'eau pour la sortir de là. Bon sang ! Je ne suis pas un un chat du clan de la brume... Et je ne sais que très peu nager en plus.. Pourquoi a-t-il fallut que ça tombe sur moi ? Je n'avais plus le choix, une vie se jouait tout de même sous mes yeux, j'entrais alors dans l'eau, nageant comme je le pouvais vers la femelle blanche, l'attrapant par la peau du coup pour la ramener vers le rivage. Une fois tous les deux au "sec", je m'assis et entrepris de me sécher.

« Qu'est-ce que vous faisiez bon sang ! Vous auriez put vous noyer si je n'avais pas été dans le coin. »

»HRPG:
 

© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Lun 3 Nov - 20:51


Un mâle. Bien que l'eau sur mon museau masque les odeurs alentours, je ne pouvais pas douter sur ce point. La forte émanation de la testostérone était bien plus que reconnaissable, senteur qui d'ailleurs m'avait souvent repoussée. Et dire que de nombreuses chattes se pavanaient lorsqu'elle sentaient cette effluve. Quelles imbéciles. Cet abandon au sexe opposé ne faisait qu'accentuer leur soumission et leur faiblesse. Hors cette fois, je devrais me comporter de la même façon, à mon grand blâme. Ma conduite devra être irréprochable, voire naturelle. Qu'importe, ce n'était pas la première fois que je jouais le jeu. Et ma proie venait d'entrer en scène. Tout n'était désormais qu'une question de temps, et mon jeu de rôle était suffisent pour qu'il tombe dans mon piège. Ainsi, alors que la silhouette se rapprochait, je plongeais la tête sous l'eau pour lui donner l'impression que je coulais. L'eau bourdonnait à mes oreilles, mais mes yeux voyaient la forme féline sauter à l'eau et se diriger vers moi. Alors, pesant de tout mon poids et fermant les yeux, je le laissait m'attraper par la peau du cou, mimant une semi inconscience. Laissant le mâle me porter sans aucun effort, pour ne pas donner l'impression que j'étais encore tout à fait en forme, il nous hissa hors de l'eau. Je fis donc semblant de reprendre doucement mes esprits, recrachant l'eau que j'avais pris soin de garder en bouche. Toussant fortement et mimant des petits spasmes. Je levais les yeux vers mon sauveur, qui se léchait activement le poil pour se sécher.

« Qu'est-ce que vous faisiez bon sang ! Vous auriez put vous noyer si je n'avais pas été dans le coin. »

Roux. Et blanc. De taille moyenne, plutôt musculeux sous son pelage épais. J'analyse déjà ma victime. Il semble plutôt standard, quoi qu'un peu de charme si j'en crois les critères de beauté. Physiquement, je ne voyais pas ce que je pouvais bien tirer de lui. Alors je devais aller plus loin, sonder son âme. Et comme mon plan semblait fonctionner, je me devais continuer. Découvrir qui il était, et par la même occasion me renseigner sur cet étonnant attroupement de chats. Les yeux papillonnants, à la fois pour ôter les gouttes qui y logeaient toujours, et parce que j'avais appris que, pour une raison qui m'échappait, cela avait un certain effet de charme. Me relevant avec difficulté, le poil collé sur tout mon corps, je chancelais vers le rouquin, avant de m'arrêter face à lui, tremblante de froid. Froid que je ne ressentais pas, mais le jeu ne devait avoir aucune faille.

« Je... je voulais boire, mais un animal aquatique que je ne connais pas m'est passé sous le museau... j'ai eu peur, et dans mon sursaut je suis tombée à l'eau.. Et comme je ne sais pas nager... Mais merci, je vous dois la vie ! »

Je levai timidement les yeux pour les plonger dans ceux du mâle. Les siens brillaient d'une façon fascinante, si seulement je pouvais vraiment l'être. Désormais je pouvais me montrer plus familière. Deuxième étape, faire connaissance sans paraître envahissante. Toussant une nouvelle fois, je m'assis face au félin, afin de lui faire comprendre inconsciemment que la conversation débutait seulement. Les gestes, si significatifs et pourtant, personne ne se rend jamais compte de rien. Ils étaient alors de très bons recours dans nombres de situations. Je repris donc d'une voix délicieusement mélodieuse,avec un grand sourire et un air reconnaissant.

« Et... à qui dois-je cet acte de bravoure ? Je me dois de connaître le nom de mon sauveur. »
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Sam 3 Jan - 22:17


« Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. »


PV → Blanche Neige.


Celle que j'avais sauvé n'était pas un membre de mon clan et ne portait l'odeur d'aucun des trois autres. Ce devait certainement être une femelle solitaire. Elle était blanche comme la neige, avec de magnifiques yeux verts. D'ailleurs ces derniers étaient en train de papillonner. Essayait-elle de me charmer ? Bien pour le moment, ça ne marche pas vraiment.

« Je... je voulais boire, mais un animal aquatique que je ne connais pas m'est passé sous le museau... j'ai eu peur, et dans mon sursaut je suis tombée à l'eau.. Et comme je ne sais pas nager... Mais merci, je vous dois la
vie ! »

C'est alors que je me suis retenu de rire, elle avait sûrement eu peur d'une grenouille ou d'un autre animal de ce genre. Ça se voit qu'elle n'est pas d'ici celle la. La minette blanche s'assit devant moi avant de continuer de sa voix mielleuse.

« Et... à qui dois-je cet acte de bravoure ? Je me dois de
connaître le nom de mon sauveur. »

Moi ? Un acte de bravoure ? Sauveur ? Je ne crois pas qu'on parle du même guerrier. Je suis plus celui qui reste assis dans un coin du camp à attendre que les journées passent pour partir chasser la nuit en douce. Espérant croiser par miracle mon frère ... Mais nous ne sommes pas là pour parler de lui et encore moins de moi .

« Réel Embrasement, guerrier du clan de la lumière pour vous servir. »

La pluie tombait toujours, bien que plus finement qu'avant. Je me mis debout sur mes pattes afin de marcher un peu, à droit, à gauche... Et ainsi de suite j'ai envie de vous dire.

»HRPG:
 


© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Ven 16 Jan - 0:10


« Réel Embrasement, guerrier du clan de la lumière pour vous servir. »

Il semblait marcher, ou du moins ne pas se méfier. L'affaire était loin d'être dans le sac, mais la persévérance est toujours récompensée. Je fis mine d'être intéressée, et surtout surprise par ces appellations. Le matou ne devait pas savoir que je rôdais dans le coin depuis suffisamment de temps pour m'être renseignée sur les Clans. Il devait surtout s'attendre à ce que je m'interroge sur ces fameux Clans, comme tout chat errant venant de débarquer le ferrai. Hélas, ces pauvres félins ignorants ne regardaient jamais plus loin que le but de leur museau, et ne prenaient jamais la peine d'explorer les lieux et de s'assurer d'être en sécurité avant de s'aventurer quelque part. Au moins, cela pouvait me porter chance. L'on pouvait croire que je commettais la même erreur, et donc je pouvais le tourner à mon avantage, comme ici présent. Quand à ce Réel Embrasement par contre, je ne savait rien de lui, et je devais gagner sa confiance afin de mieux le connaitre. Dans ce cas alors, je saurais quoi faire de lui. Je repris donc ma voix toute guillerette et un brin candide.

« Enchantée, je suis Blanche-Neige, chatte vaguant au gré du vent. Si je puis me permettre, qu'est-ce que le Clan de la Lumière ? »

Si, par la même occasion je pouvais en savoir plus sur le fonctionnement de ceux-ci, alors ce serait un avantage incontestable. Connaitre sa proie au mieux, et l'on est presque sûr de l'attraper.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Mer 11 Fév - 16:45


« Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. »


PV → Blanche Neige.

En marchant, je finis par le demander ce qui allait encore me tomber sur la tête. Il faut dire que la vie n'a pas été très clémente avec moi pour le moment, et ça m'étonnerais qu'elle le soit dans l'avenir. Que voulez vous, d'avoir rencontré Danath était une mauvaise expérience, et je crois que ça va me hanter pour toute ma vie. J'ai perdu mon frère à cause de lui ! L'observant du coin de l’œil, je la vis surprise à l'évocation de mon nom, c'est vrai qu'un solitaire voir un domestique ne connait pas les noms des clans, et trouvera toujours les noms des chats vivant dans ces derniers bizarres.

« Enchantée, je suis Blanche-Neige, chatte vaguant au gré du vent. Si je puis me permettre, qu'est-ce que le
Clan de la Lumière ? » »

C'était possible pour un solitaire de ne pas savoir ce qu'était un clan lorsqu'on vivait dans cette forêt ? Visiblement. Il ne fallait pas que j'en dise trop, elle est peut-être une espionne d'un des trois autre clan de la forêt, on ne sait jamais. Une fois que j'avais réfléchit a une phrase à peu près complète pour répondre à sa question, je m'assis devant elle, afin de lui expliquer correctement.

« Hé bien.. Comment pourrais-je te le décrire correctement et simplement ? Le Clan de la Lumière c'est un groupe de chat, dirigé par notre chef de clan, choisit par le Clan des Etoiles, secondé par son lieutenant, puis il y a les guerriers, comme moi, les
apprentis, les chatons et les anciens. »

© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Mer 11 Fév - 18:01


« Hé bien.. Comment pourrais-je te le décrire correctement et simplement ? Le Clan de la Lumière c'est un groupe de chat, dirigé par notre chef de clan, choisit par le Clan des Etoiles, secondé par son lieutenant, puis il y a les guerriers, comme moi, les apprentis, les chatons et les anciens. »

Il semblait un poil plus futé que je ne le pensais. Je voyais bien qu'il tentait de cacher un maximum d'informations. Futé, ou simplement abruti par tous les codes claniques. La fidélité et loyauté, il était réduit à ne pas trop en dire à cause de ces âneries. Comme si c'était si simple. Personne n'est vraiment fidèle. Autant envers les clans, amis ou amours. L'hypocrisie, voilà ce qui régnait dans ce monde. Tout le monde ne faisait attention qu'à sa petite personne, et on abandonnait facilement quelque chose pour aller vers un autre dans un but uniquement profiteur. Prenez un couple par exemple. Tant que les deux sont heureux comme ça, très bien. Mais dès que l'un d'eux trouve mieux, la fidélité ne veut plus rien dire. Tout fonctionnait ainsi. Si ce Réel Embrasement trouvait l'amour hors de son Clan, la loyauté passerait après. Pitoyable. Aucun n'assumait seulement passer avant les autres. Enfin, à quoi bon leur ouvrir les yeux, toutes ces règles étaient encré en eux. On voyait là la limite du cerveau félin. J'étais heureuse d'y avoir échappé.

Mais je devais faire mine de ne pas savoir de quoi parlait le guerrier. Je m'étais suffisamment renseignée pour savoir cela. Si je voulais survivre dans le coin c'était au moins les bases. Même si j'étais dubitative pour ce qui concernait le Clan des Etoiles, grand bien leur fasse d'y croire.

« Je dois dire que tout ceci me laisse un peu perplexe. Moi qui pensait en arrivant par là ne gêner personne. J'espère ne pas être trop intrusive ? Est-ce que je risque de me faire attaquer ? »

Jouer la victime marchait toujours. La pauvre petite femelle perdue qui ne veut de mal à personne, seulement vivre. La douce chatte bienveillante toujours prête à abandonner son confort pour les autres, craintive d'apporter la colère. Tous naïfs.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Mer 11 Fév - 19:53


« Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. »


PV → Blanche Neige.

Je crois que j'ai bien fait. Je ne crois pas en avoir trop dit, ça m'étonnerais qu'elle puisse faire quoi que ce soit contre notre clan par ma faute. Tant mieux, je commençais a me remettre du départ de Loup Vagabond, il ne fallait pas que je m'enfonce encore plus dans l'estime du clan à en dire trop à une illustre inconnue. Et je dois dire que c'est un peu grâce à Nuage Majestueux, je revoyais un peu mon frère en lui. Et ça me faisait du bien de voir que je pouvais l'oublier ne serais-ce que pour quelques temps. Un jour peut-être je le reverrais.

« Je dois dire que tout ceci me laisse un peu perplexe. Moi qui pensait en arrivant par là ne gêner personne. J'espère ne pas être trop intrusive ? Est-ce que je risque
de me faire attaquer ? »

Je levais les yeux au ciel. Perplexe ? Pourquoi il n'y a rien de compliqué dans ce que je venais de lui expliquer. Peut-être que lorsqu'on est pas un chat de clan, on ne comprend pas vraiment l'utiliter d'être autant pour s'occuper de nous tous ensemble. En vérité, elle ne craint pas grand chose, tant qu'elle reste en dehors des territoires des clans, sinon on risque de la traiter de voleuse de gibier.

« Tu ne gênes personne, tant que tu restes en dehors des territoires des clans. Ici, par exemple tu es en terre
libre. Donc libre de passage pour tout le monde. »


Espérant avoir été assez clair, je me mis a lisser mon pelage, passant le temps du mieux que je le pouvais.

© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Jeu 12 Fév - 17:30


« Tu ne gênes personne, tant que tu restes en dehors des territoires des clans. Ici, par exemple tu es en terre libre. Donc libre de passage pour tout le monde. »

Pas très partageurs ces Clans. Mais ils avaient raison d'assurer leurs arrières, voilà au moins un point où j'étais d'accord. Je ne comprenais pas toujours leur raisonnement, mais ils n'avaient pas eu tort de se garder des terres. Pour la chasse principalement j'imagine. Cependant cette répartition ne m'aiderait pas du tout. Je n'avais pas l'intention de stagner toujours au même endroits, alors peu importe si j'entrais sur un territoire. Je devais juste trouver quels clans étaient les plus accueillants pour oser m'aventurer chez eux. Si en revanche je n'arrivais pas à me débrouiller pour vivre dans le coin, je devrais me résoudre à quitter cette contrée aussi sec. Pourtant, avec autant de cerveaux malléables dans le coin, le désir de rester était trop fort. Peut être que ce Réel Embrasement pourrait m'aider inconsciemment à me faire une place. Si les clans se protégeaient ainsi, je devais également m'assurer de ma survie. Si je pouvais copiner avec lui, il ne me repousserait pas. Mieux encore, s'il s'attachait à moi, il me protégerai. En voilà une bonne idée. Il ne semblait pas se méfier de moi, ou même de n'importe quel solitaire. Il serait surement facile de se rapprocher de lui. Souriante comme toujours, avec un air rassurée, je repris.

« Ah, me voilà soulagée. Mais c'est très vaste ici, je ne vois pas le bout. Quelles sont ces fameuses terres libres ? Je ne veux pas me tromper et risquer d'attirer le courroux d'un Clan. Est-ce que... ça ne te dérange pas de me les montrer, ainsi que les limites que je ne dois pas franchir ? »

Je le regardais timidement. Un guide ne serait pas de trop pour apprendre à connaître le coin, je pourrais d'autant plus m'approprier les terres, et me déplacer sans encombres. Et j'en profiterais pour me rapprocher du guerrier. Tout marchait comme il le fallait.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Dim 15 Fév - 22:01


« Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. »


PV → Blanche Neige.

Je ne m'étais jamais pris a contempler un de mes semblables. Mais Blanche Neige, puisque tel était son nom était pour le moins charmante au vu de son physique avantageux. Bien que nous étions tous les deux trempés par notre petite baignade improvisée, et à cause de la pluie qui commençait doucement à s'arrêter. Son pelage était blanc comme la neige, c'était certainement de là qu'elle tirait son nom. Elle était fine, et elle devait être très élégante une fois sec et le pelage lustré. Ses yeux ? Ils étaient aussi verts que ceux de mon frère. Non, ce n'était pas le moment de penser à lui ! Mais alors vraiment pas le moment. Je vis soudainement le sourire aux lèvres de Blanche Neige, me retenant presque de faire de même. Non, je ne devais certainement pas tomber sous le charme d'une féline inconnue. Parce qu'après tout, c'est vrai, je ne connais rien d'elle.

« Ah, me voilà soulagée. Mais c'est très vaste ici, je ne vois pas le bout. Quelles sont ces fameuses terres libres ? Je ne veux pas me tromper et risquer d'attirer le courroux d'un Clan. Est-ce que... ça ne te dérange pas de me les montrer, ainsi que les limites que je ne dois
pas franchir ? »

Faire le guide des terres libres ? Pourquoi pas, après tout, elle ne s'approchera pas des territoires des clans, et ne risquera donc rien. Mais par quoi commencer ? C'était ça la chose la plus compliquée je crois. Comment mon mentor avait fait pour m'expliquer les moindres recoins du territoire du clan ? C'était il y a un moment maintenant.. Bon, commençons par le commencement puisqu'il faut bien se lancer non ?

« Ici, on se trouve à l’Étang aux Nénuphars, c'est un endroit plutôt frais à la saison des feuilles vertes, à
cause de tous les arbres qui l'entourent. »

M'arrêtant de parler un instant, je me mis debout sur mes pattes, je n'allais pas lui montrer en restant assis tout de même. Doucement, je me dirigeais instinctivement vers la Souche Ancienne, le lieu des assemblées. Sautant sur la souche pour la première, et certainement la dernière fois, je repris la parole.

« Maintenant, nous nous trouvons à la Souche Ancienne. Je pense que tu te doute du pourquoi ce lieu s'appelle comme ça, n'est-ce pas ? Chaque pleine lune, les clans se réunissent ici, pour parler des nouveautés, c'est le moment où il n'y a aucun conflit entre les clans. »

J'avais omnis de préciser que ce ne sont que les chefs qui grimpent sur la souche. J'ai pas envie qu'elle me sous estime parce que je ne suis pas chef mais que je monte tout de même sur cette souche fièrement. Sautant de mon piédestal, je partis vers le Petit Guet, on va faire un cercle, pour retourner finalement à l'étang, ça sera le plus simple.

« Ici, c'est le Petit Guet, on passe souvent par là quand on a pas envie de se mouiller les pattes.»

Je repris mon chemin vers le Saule Solitaire, le dernier endroit que je pourrais lui montrer dans risquer de pénétrer dans les territoires des Clans de la Brume et des Lueurs. Et puis, la Caverne aux Esprits, je n'ai pas besoin de la montrer à une solitaire après tout, elle ne connait rien aux coutumes des clans, et même si je lui ai brièvement parlé du Clan des Etoiles tout à l'heure, ça m'étonnerais qu'elle sache ce que ça représente pour nous.

« Nous sommes maintenant au Saule Solitaire. C'est un endroit magnifique je trouve, à la fois apaisant et reposant. C'est un peu le jardin secret des clans. »

Cela faisait un petit moment que je n'avais plus remis le pied ici, et c'était toujours comme dans mes souvenirs : magnifique. C'était maintenant le moment de revenir à l'étang. Quoi qu'on pourrait rester ici, la pluie ne peut pas nous atteindre ici, et nous risquerions donc moins de tomber malade. C'était peut être la meilleure des choses à faire après tout.

© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Sam 21 Fév - 13:34


« Ici, on se trouve à l’Étang aux Nénuphars, c'est un endroit plutôt frais à la saison des feuilles vertes, à cause de tous les arbres qui l'entourent. »

Rien de très nouveau pour le moment. Quoi que connaître les noms que donnaient les Clans aux différents lieux pouvait être avantageux. Jusqu'ici, rien de plus logique, ils ne s'étaient pas vraiment foulés à chercher. Au moins cela serrait plus simple à retenir. Sans perdre son temps, le rouquin se leva pour prendre un chemin. Avec un dernier coup d’œil sur l’Étang pour bien garder en mémoire chaque recoins, je me mis à le suivre. Après quelques instants de marche où j'observais attentivement par où Réel Embrasement me faisait passer, nous arrivâmes près d'une très vieille souche. Elle était plutôt grande, et dominait une grande clairière. Le mâle grimpa au sommet, ce que je fis également. De là, l'on pouvait voir la petite plaine dans son ensemble, et même au delà. Je suppose que ce que je voyais appartenait aux Clans. Et je devais avouer que de là où je me tenais, je me sentais... puissante, plus que d'habitude. Ici, tous pouvaient me regarder, m'aduler, me vénérer. Chaque chat de cette région pourrait voir en moi l'élu qu'ils attendaient. Et avant même qu'ils ne s'en rendent compte, ils étaient déjà finis. Le guerrier me sorti de ma rêverie, et je cachais ma frustration en faisant mine d'être intéressée.

« Maintenant, nous nous trouvons à la Souche Ancienne. Je pense que tu te doute du pourquoi ce lieu s'appelle comme ça, n'est-ce pas ? Chaque pleine lune, les clans se réunissent ici, pour parler des nouveautés, c'est le moment où il n'y a aucun conflit entre les clans. »

Ainsi, cette souche était un point stratégique, et grandement important pour les Clans. Peut être une fois je viendrais assister à une de ces assemblées sans me faire voir, afin de comprendre comment se déroulait cette nuit de pleine lune, et surtout découvrir qui étaient les chats importants parmi les Clans. Peut être même pourrais-je voir comment chacun se comporte avec son voisin. Je pourrais me faufiler parmi eux, écouter, apprendre et repérer pour mieux les avoir. Oh oui, cette information n'était pas passée dans les oreilles d'une sourde, cette découverte était précieuse. Quand le rouquin descendit de la souche, je fis de même pour ne pas me faire distancer. Arrivés près d'un petit ruisseau, je remarquais des petite pierres le traversant.

« Ici, c'est le Petit Gué, on passe souvent par là quand on a pas envie de se mouiller les pattes. »

Rien de très intéressant par ici. Toujours sans commentaire, je suivis mon guide vers un grand saule bordant une rivière. Je devais avouer que l'endroit était beau, avec ces longues branches tombantes, cachant le tronc volumineux.

« Nous sommes maintenant au Saule Solitaire. C'est un endroit magnifique je trouve, à la fois apaisant et reposant. C'est un peu le jardin secret des clans. »

Rien d'étonnant, de nombreux couples ou amis devaient se rejoindre là. Cette vision d'amour me dégoûta, à la belle saison il ne devait pas y avoir endroit plus apaisant, le clapotis de l'eau berçant les félins amoureux, comme c'était... pitoyable. Faisant mine d'être impressionnée par ce bel arbre, je fis le tour du tronc. J'en profitai pour observer la rive opposée, probablement le début d'un territoire de Clan, revenant en face de Réel Embrasement, je fis semblant d'être très impressionnée.

« Si j'ai donc bien compris, je dois me limiter à cette zone. Mais même pendant cette pleine lune, je risque d'être en danger, si tous les félins rappliquent, je ne donne pas cher de ma peau. J'avoue que... votre nombre et votre puissance... m'effraie un peu. »

Mimant un frisson, mon visage semblait apeuré, comme si j'avais peur de me retrouver face à l'un d'eux, et de devoir subir sa colère. Je devais paraître fragile pour gagner la sympathie et peut être même la protection du mâle.

HRP:
 
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Chef du Clan des Lueurs
avatar
Étoile du PapillonChef du Clan des Lueurs
Messages : 1318Date d'inscription : 06/07/2013Age : 19
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Sam 2 Mai - 2:20


« Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. »


PV → Blanche Neige.


Blanche Neige semblait impressionnée par l'énorme tronc d'arbre, elle en fit même le tour. Je ne peux pas m'empêcher de sourire légèrement, je n'avais jamais vu ça. Quelqu'un qui soit impressionnée par un arbre, aussi énorme soit-il. Pour moi, ce n'était qu'un arbre que j'ai l'habitude de voir à force, même si ce lieu reste toujours fidèle à lui même avec les saisons qui passent. Elle revint vers moi, le regard toujours brillant.

« Si j'ai donc bien compris, je dois me limiter à cette zone. Mais même pendant cette pleine lune, je risque d'être en danger, si tous les félins rappliquent, je ne donne pas cher de ma peau. J'avoue que... votre nombre et votre puissance... m'effraie un peu. »

Je vis un frisson parcourir son corps, avait-elle peur de nous à ce point ? J'avais appris avec le temps que les clans pouvaient se chercher des noises entre eux, mais je n'ai pas encore entendu d'histoire y mêlant un solitaire, elle n'avait donc aucune raison d'avoir peur de nous, de moi.

« En réalité, pendant la pleine lune tu n'as rien à craindre, tous les chats sont sous une sorte de trêve, qui interdit le combat en quelque sorte. Tu n'as rien a craindre de nous, pas tant que tu ne commet pas de faute grave. »

Je n'ai pas non plus envie de dévoiler tout ce qui concerne les coutumes des clans, mais ça sort tout seul de ma bouche. Je n'ai pas envie qu'elle ai peur de moi, cela ne fait pourtant pas longtemps que je la connais, mais elle m'a l'air bien sympathique. Et puis, peut-être connait-elle mon frère ? Je ne lui en parlerais pas. Pas pour le moment du moins, pas avant que j'ai essayé de le retrouver par moi-même.

© Codage par Waize




Murmure Enchanté, Nuage du Paon & Voleur des Bois:
 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    Ven 8 Mai - 14:56


« En réalité, pendant la pleine lune tu n'as rien à craindre, tous les chats sont sous une sorte de trêve, qui interdit le combat en quelque sorte. Tu n'as rien a craindre de nous, pas tant que tu ne commet pas de faute grave. »

Visiblement, Réel Embrasement voulait m'apaiser et me rassurer. Voilà qui était bien joué, il semblait s'inquiéter au moins un peu de mon sort. Et voilà que j'en avais apprit plus sur cette pleine lune. Je pourrais facilement assister à ce genre d’événement. Un aussi grand regroupement de chats passifs étaient un jeu d'enfant à infiltrer. Les odeurs se mélangeraient, et tant que je n'entrerais en contact avec personne, il était impossible qu'on décèle ma présence. Fière de moi, je me retint de sourire. Je soupira plutôt d'apaisement, faisant comprendre au guerrier que j'étais tranquillisée. Je devais désormais terminer de le persuader que j'étais innocente et que je cherchais simplement à trouver ma place dans cette contrée. Reprenant un air serein, je fis mine d'être sincère.

« De faute grave ? Mais je ne compte ennuyer personne, je pensais qu'ici je pourrais vivre en paix. Je sais généralement me faire discrète, j'espère ne pas me faire trop remarquée. Excuses-moi si je t'ai importunée en tout cas, et merci pour tout encore une fois. »

Je me penchai comme pour le saluer, afin de le remercier pour tout ce qu'il avait fait. Bien sur, tout était calculé. Mais je devais continuer mon petit manège, j'avais déjà commencé à gagner sa sympathie. Au fond de moi, je jubilais. Il ne fallait cependant pas s'éterniser. Une première rencontre n'était jamais celle décisive, il fallait donc faire bien et court. C'était fait.

« Je ne souhaite pas t'embêter trop longtemps, peut être as-tu beaucoup à faire pour ton Clan ? Tu dois avoir de grandes responsabilités, j'avoue être impressionnée par tout ton savoir. »

Encore quelques compliments, et je repartirais de mon côté. Réel Embrasement était prit au piège.

HRP:
 
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement    

 
Ton dernier soupir dans le noir, c'est mon chant d'espoir. || Réel Embrasement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAM X BICHON NOIR 12 ANS 8 MOIS DANS LE 59
» Torse-nu dans le noir... [PV Haley]
» "xXx" Danse avec moi, ondule, ondule dans mes bras, pour ensuite servir d'écrin à mon dernier soupir. Je veux que tu sois l'étalon qui m'y plongeras.
» [Octobre 97] Des avantages d'être dans le noir [Abigail]
» Début de soirée en milieu hostile ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: Terres Libres :: Terres Libres de la Forêt :: Étang aux Nénuphars-