Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Dim 8 Fév - 23:00



Depuis l'aube de sa vie, Etoile de Mandragore a tant aimé. Dès l'instant où son cœur s'est mit à battre, c'était devenu inévitable. L'amour qu'il avait pour sa mère était inconditionnel, intemporel. Aujourd'hui encore, elle reste la première dans son cœur. L'amour d'une mère est irremplaçable, elle chéri et soutient son enfant à chaque instant de sa vie. L'amour pour son frère était indestructible, quelque soit leurs chemins. Jusqu'à son dernier souffle, Silence du Cerfeuil lui avait prouvé que malgré leurs différences, ils veillaient l'un sur l'autre. L'amour pour ses amis était vital, sans eux il n'aurait pu être ce qu'il était aujourd'hui. Chaque jour de sa vie ses proches l'on accompagnés dans le meilleur et le pire. Et pourtant, même si Etoile de Mandragore était entouré et aimé, il se sentait seul. Il ne connaissait pas le sentiment d'être un père, un compagnon. Ce sentiment si incroyable qui vous transperce de part en part. Pourtant ce matin là, Etoile de Mandragore se réveilla avec le cœur gonflé d'un amour nouveau.

Ouvrant les yeux, le meneur fut réveillé par les lueurs de l'aube. Sa nuit fut courte malgré tous ses efforts pour trouver le sommeil. Depuis sa rencontre avec Rivière Étoilée, il repensait sans cesse à elle. Mais jusqu'à la veille, ces pensées étaient insignifiantes. Mais à l'instant où ils s'étaient interposés l'un et l'autres contre les leurs, et que leurs regards s'étaient croisés, Etoile de Mandragore avait ressenti une émotion inconnue. Comme un pincement au cœur. Aussi douloureux que chaleureux. Au fond de lui le mâle savait ce que c'était, ce que son corps lui criait depuis déjà de nombreux jours. L'amour, le vrai, le seul. Il ne l'avait jamais connu, et n'avait pas voulu l'admettre. Mais comment l'ignorer alors qu'il était si fort, qu'il ne demandait qu'à sortir. Il l'aimait de tout son être, c'était évident. La guerrière des Lueurs avait fait chavirer son cœur sans retour possible. Aujourd'hui il le réalisait.

Le coeur palpitant, Etoile de Mandragore se leva sans prendre le temps de s'étirer, et sortit de sa tanière en toute hâte. Le Clan se réveillait en douceur quand il surprit son chef courir en direction de la sortie. La lieutenante voulu l'interpeller et lui demander pourquoi il était si pressé, mais le meneur ne prit pas le temps de s'expliquer. Son coeur dictait sa conduite, et ses pattes le menait vers son destin. Traversant le territoire enneigé de la Brume sans s'arrêter pour reprendre son souffle, il franchit la frontière du Clan des Lueurs sans un remord. Mais plus il s'enfonçait dans le territoire plus il ralentissait, sachant qu'il risquait gros si le Clan ennemi tombait sur lui. Il avançait plus lentement, se cachant dès qu'il sentait une présence. Contournant des chemins régulièrement fréquentés, il cherchait en vain l'élue de son coeur. Pourtant, quand il allait finir pour renoncer, il finit par voir la belle guerrière grise. Ses yeux s'illuminèrent. Se redressant, il cria à plein poumon pour attirer la douce femelle vers lui.

« Rivière Étoilée ! Oh, Rivière Étoilée ! »

HRP:
 
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Mar 10 Fév - 13:50

La guerrière argentée était heureuse aujourd'hui, et ne pensait pas à grand chose d'autre que cela : Étoile du Papillon avait enfin fait quelque chose de censé. Pour certainement la première fois depuis... Au moins depuis sa naissance, la meneuse semblait reconnaitre un tant soit peu les qualités de Rivière Étoilée et lui avait confié une tâche. Comme une apprentie qui apprenait qu'elle allait participer à sa première Assemblée, Rivière en était toute émoustillée. Bon, ce n'était pas une mission de la plus haute importance ou que sais-je encore mais... C'était tout de même une petite marque de confiance ! On lui avait confié une patrouille ! Pour la première fois la féline dirigeait une patrouille ! Ok, ce n'était ni une patrouille de reconnaissance, ni d'espionnage ou d'avertissement, encore moins une escorte pour des accords inter-clans et pas même une patrouille frontalière. En fait cela était même à peine officiel, la chef avait simplement levé la tête de ce qu'elle faisait et sorti un truc comme "Oh tiens, Rivière Étoilée, puisque tu es là, prends quelques amis et tentez de rapporter ce que vous pourrez, ce sera certainement les dernières proies avant la saison des feuilles nouvelles". D'accord, après réflexion ce n'était même pas une patrouille. Mais elle était tout de même d'une certaine manière à la tête du petit groupe ! Et puis, s'ils satisfaisaient Étoile du Papillon, elle grimperait dans son estime. Encore fallait-il la satisfaire... Voilà déjà une heure que le petit groupe pataugeait dans une neige boueuse et glacial qui leur remontait jusqu'à la base des oreilles, recouvrant le "champ de fleurs". Comment trouver du gibier là-dedans ? Voilà, décidément les monologues intérieurs n'étaient pas bon du tout. Cette journée qui avait si bien commencé était en réalité un désastre. Elle avait simplement était envoyé pour une tâche impossible de second ordre.
La guerrière soupira, et en voyant ses compagnons se retourner vers elle, interrogateurs, elle se rendit compte qu'un meneur ne découragerait jamais le reste du groupe. Il ne se découragerait même pas lui même mais bon, pour cela c'était déjà trop tard. Au moins, se devait-elle de sauvegarder le moral du reste du groupe en espérant que leur persévérance les mène à quelque chose, elle, elle n'en pouvait plus. Rivière informa donc rapidement ses amis qu'elle avait flairé une mince piste en les exhortant de continuer sans elle et s'échappa rapidement de la bande. Se retrouvant près du ruisseau, elle s'allongea, pensive, sur la berge enneigée et regarda son reflet sur la fine pellicule de glace qui avait figée l'eau. Une féline au pelage gris foncé détrempée lui rendit un regard vide. Depuis quelques temps, elle ne savait pas très bien pourquoi, mais elle ne se sentait pas bien. Comme si quelque chose n'était pas à sa place. Un matou, qu'elle ne reconnut pas tout de suite, se mis alors à l'appeler.

« Rivière Étoilée ! Oh, Rivière Étoilée ! »

En entendant le cri, la féline fut brutalement sorti de sa réflexion, n'eut que le temps de sentir fugacement l'odeur d'un félin de la Brume, voulut se relever dans un sursaut de panique, dérapa sur la berge à demi verglacée et s'écrasa tête la première sur la surface scintillante du ruisseau avec un glapissement, surface qui céda sous son poids. Effrayée, la féline senti un froid glaciale lui pénétrer les os tant dis qu'elle luttait pour remonter à la surface.

HRP :
 


Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Mar 10 Fév - 14:55


Etoile de Mandragore se ressaisi, il s'était rapidement emballé en voyant la belle guerrière et réfléchit à une manière plus douce et délicate de s'adresser à Rivière Étoilée. Après tout, il était sur un territoire ennemi, ce qui n'était certainement pas une situation avantageuse. Dans l'ordre des choses le meneur n'aurait jamais agit de la sorte. C'était contre ses principes, et même en temps que chef il se devait de suivre le code du guerrier à la lettre. Hors il n'y avait rien "d'important" à proprement parler pour qu'il entre dans le territoire du Clan des Lueurs. Peut être même que la femelle grise le chasserait quand elle le verrait, alors il aurait de véritables problèmes. Toutes ces conséquences désastreuses défilèrent dans la tête du bicolore, imaginant le pire des situations. Pourtant, une chose plus horrible encore qui arriva. Alors qu'Etoile de Mandragore se préparait à rejoindre Rivière Étoilée, cette dernière sembla prendre peur en entendant son nom. Elle glissa sur la surface du ruisseau glacé, qui céda sous son poids. La guerrière tomba dans l'eau gelée, et ne semblait pas revenir à la surface. Face à cette scène, le meneur ne perdit pas une seconde de réflexion, et fonça vers la berge. Il analysa rapidement toutes les possibilités, qui malheureusement étaient maigres. Il était bon nageur, et saurait remonter à la surface avec un corps supplémentaire. Même si le souvenir n'était pas agréable, il avait déjà nagé dans une eau glaciale, il savait à quoi s'attendre. Le seul vrai problème, c'était la glace. Il ne pourrait revenir que par ce trou, ce qui ne serait pas une mince affaire. Ne perdant pas plus de temps, Etoile de Mandragore plongea alors à son tour, au secours de la guerrière.

Le meneur avait beau avoir déjà nagé dans l'eau glaciale, cela n'enlevait pas pour autant la douleur du froid. L'eau s'infiltrait entre ses poils, gelant chaque extrémité de son corps. Les muscles endoloris par le courant glacé peinaient à fonctionner. Les sens réduits, le meneur lutta contre l'envie de faire demi-tour. Lui savait comment nager et se battre contre le froid, pas Rivière Étoilée. Lui avait une chance de s'en sortir seul, celles de la guerrière étaient limitées. Etoile de Mandragore se remémorait les conseils de son mentor. Très exigent, il avait tenu à apprendre à son apprenti à se débrouiller dans toutes les situations. Dans le Clan de la Brume, tous les apprentis devaient apprendre à nager, c'était un passage obligatoire. Certains mentors poussaient l'entraînement plus loin en exerçant les novices dans une eau froide à la Saison des Neiges. Etoile de Mandragore en faisait parti, et ce ne fut d'ailleurs pas une très bonne expérience. Mais il fallait bien que cet entrainement serve un jour, et aujourd'hui le meneur remercia son mentor qui devait veiller sur lui dans les étoiles. A intervalle de coups de pattes, le mâle avançait difficilement dans l'eau glacée, à la recherche de la guerrière. Les yeux mi-clos, il aperçu la femelle plus loin, se débattant corps et âme. Cette vision le fit frémir, lui rappelant la mort de Silence du Cerfeuil. Emporté par les eaux, il avait perdu la vie sous ses yeux, et le meneur avait mit un certain temps à pouvoir se confronter de nouveau à l'eau. Ce souvenir pourtant lointain, il prit peur de perdre à nouveau un être cher. Il avait trouvé en Rivière Étoilée ce qu'il lui manquait, et refusait de la voir mourir. Accélérant la nage, il se retrouva à sa hauteur et attrapa la femelle par la peau du cou. Elle était déjà horriblement froide, il fallait la sortir rapidement. Faisant machine arrière, il mit plus de temps à retrouver la sortie. Le poids des deux chats le tirait vers le fond, mais quand la lumière extérieure était à portée de patte, il donna tout ce qu'il lui restait.

Émergeant de l'eau, Etoile de Mandragore hissa Rivière Étoilée à la surface, la traînant sur la neige. Après l'avoir lâchée, le meneur s'ébroua pour tenter de se réchauffer. Encore frigorifié, il s'allongea pour reprendre son souffle et ce reposer quelques instants. Il ne pensait pas qu'à son âge il serait encore capable de tels gestes, mais il était surtout rassuré que la femelle était saine et sauve. Il toussa quelques gorgées d'eau fraîche et se tourna vers la guerrière, haletant.

« Je crois que c'est notre destin de sauver la vie de l'autre. »
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Mer 11 Fév - 13:12

Rivière Étoilée paniquait. Elle ne voyait plus rien, son pelage lui semblait horriblement lourd et déjà elle ne sentait plus le bout de ses pattes, de sa queue et de ses oreilles. Elle avait l'impression de se débattre au ralentie, dans une mélasse épaisse. Si elle ne sentait plus le froid, un étau lui compressait le cœur et les poumons tant dis que son cerveau ralentissait. Puis soudain, une poussée. La guerrière ne comprit pas ce qu'il se passa ensuite mais alors qu'elle allait perdre connaissance, elle se retrouva soudainement à l'air libre, dans la lumière grisâtre du jour. Les pattes tremblantes, la tête bourdonnante, elle se laissa tomber au sol et crachota de l'eau avant de pouvoir enfin prendre une inspiration qui sembla lui bruler tout l'intérieur de son corps.

« Je crois que c'est notre destin de sauver la vie de l'autre. »

Rivière Étoilée n'avait pas assez de force pour sursauter mais elle se rappela alors des raisons de sa chute et tourna lentement la tête sur le coté. Elle avait senti un félin de la Brume, mais ce n'était pas possib... Étoile de Mandragore. Mais... Qu'est-ce que cela signifiait ? À voir son pelage et son souffle court, et d'ailleurs ses paroles qui n'atteignaient son cerveau que maintenant, il venait de lui sauver la vie. Quoiqu'il était également responsable de sa chute. Mais que faisait-il là ? Un chat de la Brume sur leur territoire ? D'accord, la frontière n'était pas très loin, mais tout de même ! La féline resta un long moment prostrée au sol tant dis qu'elle essayait de remettre en marche son cerveau, et de comprendre, grelotante de froid et respirant par à coups. Mais la seule idée un tant soit peu logique était que... Dans un miaulement rauque qui lui arracha la gorge, elle sortit ses griffes, les oreilles plaquées en arrière, sans prendre le temps de réfléchir plus avant.

« On nous attaque ! »

La guerrière grise se leva soudainement d'un bon, s'étala de tout son long, ses pattes encore engourdies, et tenta de s'élancer vers son camp, rampant à moitié.


Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Mer 11 Fév - 14:12


Lorsqu'elle entendit ses paroles, la femelle tourna lentement la tête vers lui. Etoile de Mandragore était heureux de la revoir, même s'ils ne s'étaient quittés que la veille. Son cœur lui criait de s'élancer vers elle pour se presser contre son corps froid, la réchauffer et enfin sentir le doux pelage de la guerrière contre le sien. Tout en lui voulait se comporter comme un jeune chat fougueux, mais son expérience lui disait qu'il n'était pas sage d'agir ainsi. D'une car il était intrus ici, sa présence en elle même pouvait être mal vue, alors se montrer si impoli signerait son arrêt de mort. Et d'autre part, seuls les apprentis réagissaient de cette façon inconvenante. Il ne serait pas respectueux d'imposer ce comportement à la femelle, et cela ne lui ressemblait pas. Si le meneur devait afficher ce qu'il ressentait, il le ferait en toute pudeur. Après tout cela pouvait très bien ne pas être réciproque, lui même avait du mal à comprendre toute l'étendue de ses sentiments. Mais alors qu'il s'attendait à tout de la part de la femelle, il n'avait pas envisagé qu'elle réagisse ainsi.

« On nous attaque ! »

Rivière Étoilée tenta de détaler malgré ses membres tremblants et son souffle coupés. Etoile de Mandragore eu soudain un haut le cœur. C'était la dernière chose qu'il souhaitait ! Évidement qu'il avait prit des risques en s'aventurant sur le territoire des Lueurs, il en avait prit d'autre en surprenant la guerrière, mais s'il se faisait repérer par un autre félin, s'en était finit de lui. Etoile du Papillon était clémente, mais elle n'était pas stupide. Un chef ennemi sur son territoire sans raison apparente, Etoile de Mandragore ne ferait pas non plus de faveurs. Il devait donc retenir la femelle avant qu'elle n'alerte tout le Clan, et la ressaisir. Se levant avec difficulté, le meneur utilisa toutes ses forces pour s'élancer à la suite de Rivière Étoilée. Ils étaient tous les deux affaiblis par leur trempettes, si bien qu'il peinait à la rattraper. Mais il semblerait qu'il ait encore plus d'énergie que la combattante, si bien qu'il se jeta sur elle, et l’aplati au sol.

« Non d'une souris, tais-toi et écoute moi ! »

Essoufflé, il attendit qu'elle cesse de se débattre. Décidément, Rivière Étoilée était plutôt caractérielle, bien qu'elle puisse le cacher. Sentant qu'ils étaient tous deux à bout de force, il laissa la guerrière se relever et se posa debout près d'elle, reprenant son souffle.

« Avant tout je te conseille de te calmer, je ne viens en aucun cas vous attaquer. Tu peux le voir, je suis seul, et si j'ai osé venir ici ce n'est pas pour rien. Mais pour l'amour du Clan des Etoiles, soit plus discrète. »

Il avait parlé avec une voix douce, à la fois pour la rassurer, et lui montrer qu'il ne venait pas en ennemi. Ils se connaissaient assez désormais pour qu'elle sache s'il mentait ou non, n'est-ce pas ? Du moins il l'espérait de tout cœur, du moins qu'elle soit assez saine d'esprit pour le laisser s'expliquer.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Mer 11 Fév - 18:17

Tant dis que Riv' avait l'impression que ses poumons allaient exploser d'une minute à l'autre, elle entendit un bruit de cavalcade haletante derrière elle. Le bicolore la poursuivait ! La femelle tenta de continuer malgré tout mais elle était bien trop faible et ses pattes finirent par l'abandonner alors que le mâle la roulait au sol avec elle et la maintenait.

« Non d'une souris, tais-toi et écoute moi ! »

Le premier réflexe de la guerrière fut de se débattre avec l'énergie du désespoir mais en ne se sentant pas attaqué, à bout de force, elle fini par se rendre. Dans le même temps, la pensée qu'elle avait peut-être réagis un peu trop vite fini de faire son chemin jusqu'à son cerveau. Quelles raisons avait Étoile de Mandragore de lancer une attaque sur leur clan ? À part peut-être son alliance avec les Ténèbres... Non ce n'était pas si idiot finalement. Mais il s'était toujours montré si gentil, notamment la veille, alors qu'un de ses guerriers avait eu u différent avec Nuage Agonisant... Et il lui avait sauvé la vie pour la deuxième fois ! De toute façon elle était trop crevée pour avoir d'autre choix que de l'écouter. Rivière Étoilée se releva donc doucement, vacilla, se repris, enroula sa queue autour de ses pattes et fixa ses prunelles interrogatives sur le bicolore tout en reprenant son souffle.

« Avant tout je te conseille de te calmer, je ne viens en aucun cas vous attaquer. Tu peux le voir, je suis seul, et si j'ai osé venir ici ce n'est pas pour rien. Mais pour l'amour du Clan des Etoiles, soit plus discrète. »

Sans le lâcher des yeux, la féline au pelage foncé par l'eau inclina la tête pour réfléchir. Ainsi, il était seul. Du moins le disait-il. Et il était venu pour quelque chose de spécifique. Cela n'avait aucun sens, pourquoi venir de ce coté du territoire ? S'il voulait parler à Étoile du Papillon, il aurait fait le trajet tout droit jusqu'à la forêt, où il se serait fait guidé par une patrouille jusqu'à l'antre de la cheffe. Et tout cela escorté par deux ou trois guerriers de son propre clan. Pouvait-elle lui faire confiance ? Elle n'en avait aucune idée, pas tant qu'il ne se serait pas expliqué en tout cas. Elle inspira donc une bonne fois pour voir si sa gorge allait un peu mieux et reprit la parole d'une voix toujours un peu rauque.

« Désolée, je... j'ai paniqué... »

La guerrière toussota avant de reprendre, un peu adouçie mais les prunelles toujours emplies de méfiance.

« Au fait, merci de m'avoir de nouveau sauvé la vie... Tu as raison, c'est sans doute notre destin. Mais... Cela ne me concerne certainement pas mais... Que fait un chef seul au beau milieu d'un territoire ennemi ? »


Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Mer 11 Fév - 19:20


A bout de souffle, la guerrière semblait encore perturbée. Rien d'étonnant après tout. En y repensant, Etoile de Mandragore ne l'avait pas joué finement. Débarquer ainsi dans le champ découvert n'était pas très futé. Le meneur espérait ne pas avoir fait trop peur à la femelle, mais étant tombée à l'eau il en avait sans doute fait trop.

« Désolée, je... j'ai paniqué... »

Evidemment, la pauvre. Le chef s'en voulait beaucoup, s'il n'avait pas été la chercher elle serait morte par sa faute. Il remercia mentalement son mentor d'où il était, pour avoir persisté à l’entraîner dans toutes les conditions, sans quoi il aurait encore perdu un être aimé. Mais elle restait méfiante, et il y avait de quoi. Même s'il avait un peu réussit à l'adoucir, elle ne savait toujours pas pourquoi il était là. Mais comment lui dire ? Je crois que je t'aime Rivière Étoilée. Mais bien sur, avec ça elle fuirait encore plus. Il n'était même pas sûr que c'était ce qu'il ressentait, après tout c'était un sentiment inconnu pour lui. Mais quand il la regardait là, il ne voyait que ça, il ne voyait qu'elle. C'était comme si tout autour perdait de sa beauté à côté d'elle. La neige si pure semblait si fade en comparaison, ou le soleil était moins éblouissant.

« Au fait, merci de m'avoir de nouveau sauvé la vie... Tu as raison, c'est sans doute notre destin. Mais... Cela ne me concerne certainement pas mais... Que fait un chef seul au beau milieu d'un territoire ennemi ? »

Au moins, elle ne ce sentait plus autant menacée. Mais il devait toujours se justifier, et faire le grand saut. Avec un peu de chance, ce serait réciproque. Etoile de Mandragore n'imaginait même pas la douleur qu'il aurait si elle refusait ses avances.

« C'est moi qui tiens à m'excuser, j'aurais dû faire plus attention. Et si je suis dans le coin, ce n'est autre que pour te parler Rivière Étoilée. »

Le meneur resta un peu évasif. Après tout, il n'était même plus sûr de vouloir tout lui révéler. Ou alors devait-il trouver une façon plus délicate de faire passer le message ? L'idée même de lui en parler le rendit nerveux, si bien qu'il se dandinait d'une patte sur l'autre.

HRP:
 
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Mer 11 Fév - 21:31

Rivière Étoilée attendait une explication de la part du mâle mais celle-ci ne fut pas réellement ce qu'elle imaginait.

« C'est moi qui tiens à m'excuser, j'aurais dû faire plus attention. Et si je suis dans le coin, ce n'est autre que pour te parler Rivière Étoilée. »

Pour lui parler ? Mais... Pourquoi ? Seuls des chefs, voir des lieutenants s'entretenaient afin de discuter de problèmes importants concernant les deux clans, comme des manquements aux frontières, des ajustements à faire, des terrains de chasse où les règlementations n'étaient pas tout à fait clair... Mais pourquoi parler à un guerrier ennemi ? Bien sûr, de nombreux félins de clans différents discutaient lors d'Assemblées, sur les terres libres ou même lors de patrouilles frontalières si les deux groupes sont en bons termes. Il est plus rare de voir lieutenants et chefs se mêler d'une même manière aux autres mais cela est tout de même possible bien que légèrement étrange, Riv' et Étoile de Mandragore avaient d'ailleurs déjà souvent parlé de la sorte. Mais qu'un chef ennemi transgresse ainsi toutes les lois claniques pour traverser le territoire des Lueurs sans autre raison que de parler à l'une des guerrières... Voilà qui dépassait tout entendement. Et maintenant, le matou semblait dérangé par quelque chose, comme gêné, et se balançait d'une patte à l'autre. Décidément, la situation était très étrange. Plus encore que lors de leurs dernières rencontres. Pourtant, de pâles rayons de soleil séchant petit à petit le pelage de la féline et chassant progressivement le froid qui lui transperçait les os, elle se sentit bientôt presque bien. Et si elle ne s'en rendit pas compte sur le moment, son malaise avait disparu. Néanmoins, elle restait perplexe.

« Je... Je dois t'avouer que je ne comprends pas. Me parler ? Y a -t-il un problème ? »

Soudain, une idée totalement saugrenue mais qui semblait être la plus plausible qu'elle puisse trouver en cet instant lui traversa l'esprit.

« Oh, serait-ce un message du Clan des Étoiles ? Une mission de la plus haute importance, pour aider les clans, dont tu devrai me parler dans le plus grand secret ? »

Maintenant toute excitée, les prunelles de la guerrière pétillaient d'enthousiasme et sa queue frétillait presque comme celle d'une chatonne.


Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Jeu 12 Fév - 14:08


« Je... Je dois t'avouer que je ne comprends pas. Me parler ? Y a -t-il un problème ? »

Au premier abord, c'était forcément un peu déconcertant. Pourquoi un chef voulait-il tellement parler à une guerrière ennemie, au point d'enfreindre les codes des territoires ? Cela n'avait pas de sens, en général il aurait prit une escorte et se serait adressé à Etoile du Papillon elle-même. Là il était seul, face à elle, sans raison apparente. Comment pouvoir lui expliquer sa venue sans paraître pour un fou et qu'elle ne la repousse pas ? Peut être devait-il détourner la chose pour la lui faire comprendre. Un instant, il regrettait d'avoir agi ainsi. Il n'allait avoir que des ennuis, pour des raisons stupides. Il s'était emporté par ces sentiments nouveaux, comme un chaton l'aurait fait. Il se décevait, à quoi allait-il ressembler quand elle saurait. Elle prendrait pour un immature, un taré ou on ne sais quel autre fou. Peut être que s'il partait maintenant, elle oublierait cette intrusion. Ce serait encore plus stupide. Qu'il aille au bout désormais, il n'avait plus rien à perdre.

« Oh, serait-ce un message du Clan des Étoiles ? Une mission de la plus haute importance, pour aider les clans, dont tu devrai me parler dans le plus grand secret ? »

La queue toute frétillante et le poil gonflé donnait à la belle chatte un aspect de jeune chat surexcité. Etoile de Mandragore la trouva attendrissante, si bien que son cœur fit un bond dans sa poitrine. Au risque de la décevoir, le Clan des Etoiles n'avait rien à voir là dedans, et il n'accepterait d'ailleurs surement pas ce qui était en train de ce passer. Déjà, les relations interclans étaient très mal vues, alors qu'un chef enfreigne tant de règles en si peu de temps, Etoile de Mandragore risquait d'être puni par ses ancêtres. Même s'il avait peur de ne pas les rejoindre à cause de ses fautes, il préférait n'avoir rien à regretter quand il partirait. Et il se sentirait rongé par le remord s'il n'avouait pas tout à la féline. Prenant son courage à deux pattes, il se lança, légèrement gêné.

« Non... C'est à propos de toi et moi plutôt. »

Bon, peut être pas si courageux tout compte fait, mais il préférait amener le sujet plus doucement. Peut être même comprendrait-elle avant qu'il n'ai à le dire, mais il avait peu d'espoir. Il avait l'impression de tourner autour du pot, mais il n'avait jamais fait une telle chose, Etoile de Mandragore était désemparé face à cette situation.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Ven 13 Fév - 20:31

Le meneur semblait de plus en plus gêné, ce qui, bien entendu, exacerbait la curiosité de rivière Étoilée.

« Non... C'est à propos de toi et moi plutôt. »

À propos de... ? Mais... Alors elle n'avait pas été choisi par le Clan des Étoiles pour être la porteuse d'un message existentiel. Malgré l'improbabilité de cette espérance, l'humeur de la féline s'en trouvait soudainement douchée. Elle n'avait rien de spéciale, rien qui ne la fasse sortir de la masse commune des guerriers d'un clan. À part peut-être le fait qu'elle soit la seule mentor à flipper devant son apprenti. Ce qui n'avait rien, rien de glorieux. La chatte argentée ne pu retenir un léger soupir de déception avant de revenir au sens de la réponse du meneur. Il voulait lui parler de quelque chose... À propos de leur relation ? Et cela était si important qu'il avait du enfreindre des règles primordiales pour lui faire parvenir ce message, message qu'il n'avait pas pu faire parvenir par un intermédiaire, et qu'il n'avait pas non plus pu retarder, pour le lui délivrer lors d'une assemblée par exemple. Riv' était perplexe. Puis, soudain, la réponse s'imposa à son esprit, parfaitement claire, et tout prit soudain son sens.

« Oh... Je... Je comprends, bien sûr, il est logique que tu souhaite garder ton autorité et ta crédibilité de chef. Ne t'inquiètes pas, je n'ai jamais parlé de l'incident avec le chien, ni de nos autres rencontres. Et puis si tu ne préfères pas fréquenter un guerrier ennemi, je le comprends aussi tout à fait bien sûr ! Je suis désolée que nos chemins se soient croisés aussi souvent, j'espère que cela ne t'a pas déjà porté préjudice au sein de ton clan ? »

La féline était fière de parvenir à cacher sa déception. Déception qu'elle ne comprenait d'ailleurs pas très bien, ni l'espoir ridicule que le matou démente ses paroles. Tout cela était logique, et c'était ainsi que cela devait terminer, elle le savait parfaitement depuis le début. Il n'était néanmoins pas nécessaire de souligner le fait que le mâle lui paraissait plus en tort qu'elle dans leurs rencontres à répétitions, et particulièrement dans cette dernière. Elle ne voulait pas se faire un peu plus étiqueter par un chef rival.

HRP :
 


Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Ven 13 Fév - 23:57


Contre toute attente, la guerrière semblait déçue. Peut être qu'elle espérait tout autre chose, et qu'elle et lui n'était pas sa priorité. Peut être même qu'elle ne ressentait même pas de l'amitié pour lui, et que sa présence ici n'inspirait que des interrogations à la féline. Pour elle, il e devait être qu'un chef adverse, lui ayant seulement sauvé la vie deux fois. C'était d'ailleurs surement pour cela qu'elle lui adressait encore la parole. Etoile de Mandragore en fut très perturbé, il devrait probablement garder ses sentiments pour lui s'il ne voulait pas passer pour un marginal. Peut être même devait-il arrêter là la conversation, s'en aller et ne plus jamais chercher à la revoir. Si c'était si simple.

« Oh... Je... Je comprends, bien sûr, il est logique que tu souhaite garder ton autorité et ta crédibilité de chef. Ne t'inquiètes pas, je n'ai jamais parlé de l'incident avec le chien, ni de nos autres rencontres. Et puis si tu ne préfères pas fréquenter un guerrier ennemi, je le comprends aussi tout à fait bien sûr ! Je suis désolée que nos chemins se soient croisés aussi souvent, j'espère que cela ne t'a pas déjà porté préjudice au sein de ton clan ? »

Rivière Étoilée attendrissait encore le meneur. Elle était si... bienveillante. Peut être qu'au fond d'elle elle disait cela pour ne plus avoir à revoir le mâle, mais cela sonnait si tendrement. Comme si elle se souciait de lui, qu'il n'ai pas de problème à cause d'elle. Décidément, Etoile de Mandragore ne pouvait pas rester indifférent au charme de la féline. Quoi qu'elle faisait, elle était attachante. Sa voix si mélodieuse aurait put le bercer et faire fuir tous ses mauvais rêves. Il ne pouvait plus en douter, il était dingue de la femelle. Son cœur battait la chamade au moindre de ses regards et de ses mots. Le bicolore devait tout faire pour la faire succomber à son tour. Il ne pouvait pas se comporter en lâche et faire machine arrière. Il était Etoile de Mandragore, et à 89 lunes il ce devait d'assumer pleinement ses actes. Personne ne s'occuperait de son destin à sa place. Il avait enfin trouvé l'amour, impossible de le laisser passer. Rivière Étoilée était la seule, elle résumerait sa vie.

« Non, rien de tout cela. Je n'ai aucunement honte de ta présence, et... je ne pourrais surtout pas m'en passer. »

Quoi qu'elle lui réponde, il était décidé. Il allait tout lui dire en suivant, quelle qu'en soit l'issue. S'il ne dessinait pas son destin, qui le ferait ?
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Sam 14 Fév - 18:57

Étoile de Mandragore lui avait toujours paru bienveillant et sage. Aussi Rivière Étoilée s'attendait à ce que le meneur parusse soulagé de sa compréhension, s'excuse et se retire rapidement pour rejoindre son clan avant qu'un malheur n'arrive, mais il n'en fit rien et considéra même un instant la féline d'un œil attendri.

« Non, rien de tout cela. Je n'ai aucunement honte de ta présence, et... je ne pourrais surtout pas m'en passer. »

La guerrière ne comprit pas tout de suite ses paroles, comme à l'accoutumé en fait. Puis plusieurs émotions différentes traversèrent rapidement ses yeux. Tout d'abord de l'incompréhension, puis de la méfiance, était-ce ironique ? Ou une certaine moquerie ? Ce qu'elle chassa rapidement puisqu'il s'agissait là d'un matou à propos duquel la seule chose dont elle était sûre est qu'il n'était ni mesquin, ni cynique. Puis le doute la pris à son tour, avait-elle bien entendu ? Et enfin, tandis qu'elle sondait les prunelles légèrement anxieuses du mâle, une douce chaleur l'envahie jusqu'à la pointe de ses oreilles. Il y avait là un félin qui appréciait sa présence. Le meneur ne semblait finalement pas la considérer comme une idiote. À moins que ce ne fut cela qu'il apprécia chez elle. Un chef l'appréciait. Un chef d'un autre clan l'appréciait. Elle avait l'impression d'enfin être quelqu'un. Elle existait, et plus seulement dans sa petite famille.
Néanmoins, la perplexité revient bientôt. Qu'est-ce que cela signifiait exactement ? S'il la considérait comme une amie... - Un chef la considérait comme une amie ! - elle en était heureuse mais pourquoi prendre tous ces risques pour le lui annoncer ? Plusieurs félins de clans rivaux étaient amis, mais se rencontraient simplement lors d'assemblées, de trêves. C'était la coutume. Il aurait pu le lui dire à un moment comme cela. À moins qu'il n'ai honte de l'approcher devant les autres meneurs ? Rivière se sentait affreusement mal, trop de questions se bousculaient dans sa tête ces derniers jours. Pourquoi accordait-elle autant d'importance au regard des autres, à ce qu'ils pensaient d'elle ? C'était ridicule. Pourquoi se compliquer autant la vie, pourquoi avoir peur d’entrainer son apprenti ? Elle était totalement déboussolée. Ce bref moment de plénitude en entendant la réponse du bicolore lui semblait terriblement lointain.
La féline se leva d'un mouvement brusque pour essayer de faire taire ses pensées, se rendit compte de son geste, se rassit aussi dignement que possible et se concentra sur le regard doré du meneur pour se calmer avant de faire une grosse bêtise comme aller se noyer dans la rivière. Encore.

« Et bien... Je... Je suis flattée... Je... Je suis également heureuse de vous connaitre. »

Voilà que ces bégaiements ridicules reprenaient. Mais là ce n'était vraiment pas de sa faute. Elle ne comprenait plus rien à sa vie et était bien trop perturbée pour réfléchir correctement.




Dernière édition par Pistache Ambrée le Ven 27 Fév - 22:59, édité 1 fois
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Sam 14 Fév - 21:49


Comme il s'y attendait, Rivière Etoilée se leva brusquement, comme pour marquer sa surprise. Mais le meneur ne savait pas si ce sursaut cachait un certain dégoût, de la peur ou peut être une satisfaction quelconque. Non, il ne comprenait pas du tout ce qu'avait put ressentir la guerrière quand il avait dit ça. Mais peut importe, maintenant il devait lui dire, il devait lui dire qu'il l'aimait.

« Et bien... Je... Je suis flattée... Je... Je suis également heureuse de vous connaitre. »

Voilà qu'elle se mettait à le vouvoyer ? Elle semblait perdue, perplexe. Rien d'étonnant, lui même aurait été touché qu'on lui dise de cette façon qu'on tenait à lui. Et au moins, elle ne lui avait pas dit en pleine face qu'elle n'avait aucune affection pour lui, elle était "heureuse de le connaître". Que devait-il comprendre ? Le considérait-elle comme un ami ? Etoile de Mandragore en fut confus, la réponse de la guerrière l'avait fait douter. Pourquoi le meneur était-il si perturbé au moindre fait et geste de la femelle ? Il ne comprenait toujours pas tout ce que cachait l'amour, mais il avait bien vu que tout ce que faisait Rivière Étoilée n'était pas anodin pour lui. Comme s'il était lié à elle. Sa joie faisait la sienne, et sa tristesse l'accablait. Il ne pouvait plus faire sans elle.

« Rivière Étoilée, je crois être tombé amoureux de toi. »

Le cœur du chef s'arrêta sous le stress. Tendu, il attendit de voir la réaction de la femelle.

HRP:
 
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Dim 15 Fév - 2:21

« Rivière Étoilée, je crois être tombé amoureux de toi. »

La féline en resta figée de surprise un instant. Enfin, même un peu plus qu'un instant. Voir beaucoup plus. Elle réussit finalement à bouger juste assez pour décoller son regard de celui du meneur et regarder ses pattes.
Alors... Ce n'était pas de l'amitié, une relation pure et sincère, basée sur du respect mutuel, tout ce qu'elle espérait. Non... Il fallait que ce soit... de l'amour ? Qu'était-ce ?
Contrairement aux autres, Rv' n'avait jamais fais l'expérience d'un amour sincère. La perte de sa mère avait laissé un vide plus important que ce qu'elle croyait dans sa vie. Qu'était-ce que l'amour que lui portait son père ? Rien d'autre qu'un amour destiné à sa mère, qu'il tentait désespérément de reporter sur quelqu'un afin de ne pas sombrer. L'amour qu'elle même portait à sa mère de lait ? Le sentiment réservé à sa mère qu'elle était également obligée de reporter. L'amour, ce n'était que mensonge, douleur et tristesse. Elle n'avait vraiment pas besoin de cela en ce moment ! Ce n'était pas possible, tout l'univers avait-il décidé de se liguer contre elle en pleine saison des neiges alors qu'elle était à deux doigts de la dépression nerveuse ? Horrifiée, la guerrière senti des sanglots remonter dans sa gorge et détourna soudainement les talons, ses yeux brillant déjà.

« Je... Excuse moi.. »

Rivière détala tandis que les larmes ruisselaient sur ses joues. La fatigue, le stress accumulé ces derniers jours et toutes les perturbations de sa vie, s'en était trop. Elle n'arrivait même pas à réfléchir, elle ne s'était même pas posé la question de ses sentiments. Elle n'avait pas envie de le faire, elle voulait juste courir jusqu'à ce qu'elle ai pu laisser ses pensées derrière elle.


Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Dim 15 Fév - 14:47


« Je... Excuse moi.. »

Tout dans le monde d'Etoile de Mandragore s'écroula en quelques instants. Lui qui se voyait si bien en compagnie de la guerrière, qui ne demandait qu'à pouvoir sentir son pelage chaud contre le sien. Son cœur s'était remit à battre follement, totalement en perdition. L'idéal aurait été que Rivière Étoilée lui avoue être aussi tombée sous son charme, et ils auraient été heureux ensemble, simplement. Mais visiblement, il n'en était pas ainsi. Le meneur se sentit affreusement bête d'avoir espéré la voir tomber dans ses pattes. Il était vieux, d'un Clan ennemi, inintéressant, elle n'avait aucune raison d'aimer un félin comme lui. Peut être même était-elle déjà amoureuse, il n'en savait rien après tout. Il se demanda s'il n'était pas condamné à aimer l’inatteignable. S'il n'allait pas perdre chacun des êtres qui lui étaient chers les uns après les autres. Il n'avait plus que Nuit d'Orage, fils de son frère. Et son mentor Chant Oublié, qui ne serait probablement plus très longtemps parmi eux. Il avait beaucoup vécu, il était normal que ses proches partent chacun leur tour, mais ce n'était pas pour autant plus facile. Dire au revoir à un être aimé était un sentiment déchirant. Et aujourd'hui, alors qu'il pensait pouvoir regonfler son cœur d'amour, cœur qu'il pensait vidé de toute sensibilité. Alors qu'il avait perdu toute son énergie, sa joie de vivre, elle avait sut lui rendre ce qu'il n'avait plus. L'espoir.

Etoile de Mandragore ne pouvait pas laisser passer cette chance. Il se devait de la rattraper, de lui faire part de ce qu'elle représentait. Car c'était ça l'amour, tout donner et tout sacrifier. Se lançant à sa suite, le meneur utilisa toute l'énergie qui lui restait pour courir derrière elle. Bien qu’essoufflé, il réussit enfin à la rejoindre, et sauta devant elle pour lui barrer la route. Qu'elle veuille l'écouter ou non, le meneur n'en avait rien à faire.

« Rivière Étoilée, avant de te connaître ma vie n'avait plus vraiment de sens, j'avançais sans but, je dirigeais le Clan sans joie, je n'avais plus aucune vivacité et déléguait toute responsabilité à ma lieutenante. J'avais réellement perdu confiance en demain. Mais dès l'instant où nous nous sommes croisés, c'était comme un miracle, je renaissais. Je me levais le matin avec un regain d'énergie, j'avais envie de profiter de tout ce qui me restait. Et surtout, j'avais envie de te revoir, inconsciemment. Je ne l'ai compris qu'il y a peu. C'est en étant près de toi que garde espoir. C'est ta présence qui me rend ma foi. Je sais que l'amour est douloureux, mais quand je te vois, j'y crois à nouveau. Je t'aime Rivière Étoilée, c'est une évidence. »

Les yeux dans les yeux, une flamme nouvelle brillait dans le regard du bicolore. Animée par toute la puissance de son amour, il ne voyait plus qu'elle.

HRP:
 
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Dim 15 Fév - 15:42

Lorsque le meneur bondit au devant d'elle pour lui couper la route, à moitié aveuglée par ses larmes, Rivière failli bien lui rentrer dedans mais parvint à s'arrêter à temps, les pattes flageolantes. Que lui voulait-il ? Le mâle n'avait-il pas compris qu'elle avait besoin d'être seule ? Elle ne voulait pas qu'il la voit ainsi, elle se sentait tellement pathétique. Elle passa rapidement un coup de patte sur son museau pour sécher ses yeux rougis, tenta de ravaler ses larmes.

« Rivière Étoilée, avant de te connaitre ma vie n'avait plus vraiment de sens, j'avançais sans but, je dirigeais le Clan sans joie, je n'avais plus aucune vivacité et déléguait toute responsabilité à ma lieutenante. J'avais réellement perdu confiance en demain. Mais dès l'instant où nous nous sommes croisés, c'était comme un miracle, je renaissais. Je me levais le matin avec un regain d'énergie, j'avais envie de profiter de tout ce qui me restait. Et surtout, j'avais envie de te revoir, inconsciemment. Je ne l'ai compris qu'il y a peu. C'est en étant près de toi que garde espoir. C'est ta présence qui me rend ma foi. Je sais que l'amour est douloureux, mais quand je te vois, j'y crois à nouveau. Je t'aime Rivière Étoilée, c'est une évidence. »

Les yeux dorés du meneur brillaient. Il semblait si convaincu par ce qu'il disait... La guerrière, elle, était perdue. Et pourtant... Elle avait tant besoin de se raccrocher à quelque chose de solide en ce moment. Ce qui n'était pas le cas de l'amour. Néanmoins, Rivière ne parvenait pas à se détacher du regard intense d'Étoile de Mandragore. À quoi pouvait bien ressembler le sien ? Certainement quelque chose de proche de celui d'une bête traquée. Elle ferma doucement les yeux et imagina soudainement la sensation d'un chaud pelage noir et blanc contre le sien. Avec un sursaut imperceptible, elle chassa cette image de son esprit, inspira un coup et rouvrit les yeux, hésitante.

« Je... Je crois que j'ai également perdue confiance dans le lendemain, mais... je ne suis pas sure de l'avoir retrouvé... Écoute, je... je n'arrive pas à réfléchir... Tout... Tout va mal en ce moment. Je ne sais pas... Il y a mon apprenti qui veut ma mort et... Je ne comprends rien ! »


Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Dim 15 Fév - 16:11


« Je... Je crois que j'ai également perdue confiance dans le lendemain, mais... je ne suis pas sure de l'avoir retrouvé... Écoute, je... je n'arrive pas à réfléchir... Tout... Tout va mal en ce moment. Je ne sais pas... Il y a mon apprenti qui veut ma mort et... Je ne comprends rien ! »

Touché, Etoile de Mandragore ne savait pas qu'elle était aussi désespérée. Elle semblait si perdue, fragile... seule. Le meneur n'avait pas imaginée qu'elle se sentait si désemparée. Pourtant lors d'une rencontre précédente, ils avaient conversé autour du quotidien de la guerrière, et il avait bien vu qu'elle n'était pas vraiment emballée par sa vie. Mais le bicolore ne pensait pas que c'était à ce point. Quant à son apprenti, il avait bien vu la veille à quel point il était insolent. S'il avait été dans son Clan, le novice aurait été gravement puni pour son comportement. Mais il n'imaginait pas que Nuage Agonisant était capable de vouloir la mort de l'un des siens, et encore moins sa mentor. Rivière Étoilée était si douce et aimable, pourquoi l'apprenti se montrait-il si dur envers elle ? Avait-il lui aussi une haine en lui, un passé si blessant qui le poussait à se rebeller de cette façon ? Etoile de Mandragore se dit que la combattante devait parler de son apprenti avec Étoile du Papillon, mais il comprenait que ce n'était pas des plus facile. Si elle se sentait si mal, elle ne devait pas le garder pour elle, elle devait se confier à un chat de confiance. Peut être qu'au fond, ils étaient un peu les mêmes. Le chef avait perdu toute sa famille et beaucoup de ses amis. Rivière Étoilée devait avoir également connu la tristesse qu'apportait la mort et beaucoup ne s'en remettaient pas.

« Je suis là pour t'aider, si tu le veux. »

Soupirant, Étoile de Mandragore savait qu'il ne pouvait plus rien faire si elle ne le laisser pas venir vers elle. Il désirait ardemment lui donner toute l'aide qu'elle avait besoin, de la soutenir et de la faire retrouver son bonheur perdu. Mais Rivière Étoilée devait y faire face avant tout. Elle devait accepter son aide et reprendre son destin entre ses pattes.

« Mais tu es la seule à pouvoir faire ce choix. »

Le meneur fit doucement demi-tour, s'éloignant lentement vers ses propres terres. Il lui laissait le choix. Ou elle le rattrapait et acceptait de l'aide, ou il devrait se résoudre à oublier et la laisser avec elle-même.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Dim 15 Fév - 16:54

« Je suis là pour t'aider, si tu le veux. »

Rivière Étoilée ferma de nouveau les yeux pour se reprendre et respirer calmement. L'aider, ce qui l'aiderai actuellement... Elle ne savait pas trop en réalité. Elle était trop perturbée. Mais ce qu'elle savait c'était qu'elle ne voulais pas finir comme son père. S'attacher, c'était risquer de perdre l'être auquel on s'attache. Et si comme tous les compagnons, il décidait d'avoir... des chatons ? Pourquoi diable se posait-elle cette question de toute manière ? Elle n'était pas du tout amoureuse. Elle ne connaissait pas vraiment ce sentiment mais elle ne pouvait pas être amoureuse.

« Mais tu es la seule à pouvoir faire ce choix. »

Elle ne voulait pas souffrir. Et certainement pas emmener quelqu'un dans cette souffrance et tous ces ennuis. Soudainement décidée, la féline releva la tête vers le matou. Elle allait lui dire qu'elle était désolée mais ne souhaitait s'engager.

« Étoile de Mandragore... »

Il n'était plus là. Dans son combat intérieur, elle ne s'était pas aperçu de son départ. Et soudain, à sa grand surprise, son cœur s'affola tandis que ses pattes se mettaient en mouvement pour le retrouver sans qu'elle ne l'ai consciemment commandé. Et lorsque qu'elle aperçut enfin le bicolore, qui s’apprêtait à traverser la frontière, un immense soulagement l'envahi, celui que l'on ressent en retrouvant un repère familier et rassurant. Avant que Rivière ne pu s'en empêcher, elle murmura dans un souffle :

« Reste avec moi. »




Dernière édition par Pistache Ambrée le Ven 27 Fév - 23:00, édité 1 fois
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Dim 15 Fév - 18:27


Etoile de Mandragore traversa le territoire des Lueurs en étant le plus discret possible. Il devait se faire une raison, Rivière Étoilée ne voulait pas de lui. Il allait reprendre normalement sa vie, diriger le Clan et demander conseil près de son mentor. Il allait les guider quand ils seraient perdus, car c'est ce qu'ils attendaient tous. Tout un Clan avait besoin de lui, il ne pouvait pas se morfondre pour une déception idiote. Il avait eu tort de s'aventurer en territoire ennemi. Il aurait voulu effacer cet événement de l'esprit de la guerrière, et faire comme s'ils s'étaient quittés la dernière fois à la frontière. Lui serait simplement repartit avec Murmure Enchanté, et elle aurait continué son entraînement avec Nuage Agonisant, sans qu'ils n'aient plus à se revoir. C'est de cette façon que tout aurait dû ce passer, leurs vies n'aurait jamais dues se croiser.

Chassant ces souvenirs trop proches, le meneur arriva sur le Monticule Poussiéreux, frontière des deux Clans. Une fois de son côté, il pourrait tourner la page. Mais alors qu'il allait la franchir, il entendit des pas derrière lui, et se retourna. Rivière Étoilée se tenait là, l'ayant rattrapé. Posant son regard sur elle, il l'entendit murmurer.

« Reste avec moi. »

Le meneur resta interdit. Lui qui était presque sûr qu'elle n'avait aucune envie de sa présence, qu'elle veuille rester seule, la voilà qui lui demandait de ne pas la laisser. Finalement, tout en elle hurlait avoir besoin d'aide, avoir besoin de quelqu'un. Elle se refusait de se laisser aller, mais au fond d'elle elle ne demandait que ça. Alors qu'il allait lui répondre, des odeurs qu'il reconnu immédiatement vinrent à lui. Une patrouille de chasse très probablement. Etoile de Mandragore ne pouvait pas rester là avec la guerrière, au risque qu'on les découvre ensemble. Soit ils pouvaient accuser Rivière Étoilée d'être entrée sur le territoire, soit ils comprendraient la situation. Dans un cas comme dans l'autre, il ne pouvait pas lui faire courir le risque. Avant de se retourner vers les siens, il s'adressa à elle une dernière fois.

« Je dois y aller. Rivière Étoilée, rappelle toi que tu n'es jamais seule. »

Etoile de Mandragore lui lança un dernier regard avant de détaler vers la patrouille. Une fois devant les siens, Nuage de Roseau, Nuage de Rainette, Graine de Pavot et Eau Douce se retournèrent vers lui, étonnés. Après leur avoir expliqué qu'il avait essayé de chasser de son côté, aucun des chats ne posèrent plus de questions, et le meneur reparti avec eux. Les deux apprentis tenaient chacun une proie. Bien que maigres, elles pourraient au moins nourrir les anciens et quelques chatons. Sur le chemin du retour, le chef préféra ne pas repenser à Rivière Etoilée. Il avait dû la laisser avec elle-même, et n’aimait pas cette idée d'abandon. Il finirait par la revoir, mais il ne pouvait pas risquer de retourner sur le territoire des Lueurs. Avec espoir qu'elle retrouve le sourire, il s'engouffra dans l'entrée du camp, retrouvant l'animation habituelle de la Brume.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Guérisseuse du Clan de la Lumière
avatar
Pistache AmbréeGuérisseuse du Clan de la Lumière
Messages : 2054Date d'inscription : 22/07/2013Age : 20Localisation : Bonne question
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   Dim 15 Fév - 18:57

Qu'avait-elle fait ? Horrifiée, Rivière Étoilée ne comprenait pas pourquoi elle n'avait pas dis ce que sa raison lui dictait. Elle avait irrationnellement peur de voir Étoile de Mandragore s'éloigner d'elle... Alors que c'était précisément ce qu'elle voulait. Était-ce cela l'amour ? Si oui, cela la confortait dans son dégout de ce sentiment. Le meneur s'arrêta alors pour se retourner vers elle et Rivière le considéra sans savoir quoi dire lorsque soudain, du mouvement provenant des terres de la Brume lui épargna cette peine. Une patrouille devait arriver, comme sembla le comprendre le mâle.

« Je dois y aller. Rivière Étoilée, rappelle toi que tu n'es jamais seule. »

La gorge serrée, la féline regarda le bicolore s'éloigner rapidement avec de grands yeux paniqués de manga. Pourtant, me voilà seule ! De frustration, elle planta ses griffes dans le sol gelé à s'en faire mal. Voilà. Tout ce passait comme prévu. Elle avait prit le risque de s'ouvrir à ses sentiments malgré tout et elle souffrait. C'était inévitable. La féline s'enjoigna au calme avant de finir par s'arracher les griffes et tenta de réfléchir à la situation. Peine perdu, comme depuis tous ces derniers jours. Pourtant, un grand calme fini par l'envahir peu à peu tandis qu'elle restait assise là, au sommet du monticule poussiéreux, à regarder le soleil descendre sur l'horizon. Peut-être... Peut-être était-elle amoureuse de ce félin à la démarche si majestueuse et au regard rassurant. Et alors quoi ? Elle serait plus forte que les autres.

Lorsque la nuit se fit, la féline au pelage scintillant sous les étoiles fini par se lever doucement pour rentrer au camp. Elle n'y voyait presque rien sous les arbres du bois mais elle s'en fichait. Elle prenait son temps pour se guider à l'odeur de ses odeurs si familières et rassurantes. Demain, elle reprendrait en main l’entrainement de son apprenti. Mais avant cela, elle aurait une discutions avec lui. Il fallait discuter. Ensuite, elle parlerait avec Étoile du Papillon. Peut-être tout cela lui permettra-t-il de ne pas trop penser à ce chat noir et blanc.
Lorsque Rivière se roula enfin en boule sur sa tanière, après cette journée épuisante, elle s'endormit paisiblement pour la première fois depuis maintenant quelques lunes.

|| FIN ||

Edit : +10 points de réputation pour la Brume et les Lueurs +10 points pour la Brume ( coachs )


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]   

 
Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus le temps passe et plus je sens en moi ces choses là qu'on ne se dit pas. [ Rivière Étoilée ]
» • « Ils disent que le temps passe, que les gens changent, et qu’on arrive à s’oublier comme un rien. » ― TYEE.
» Songes du Temps ~ Parce que tout est éphémère
» Tu vois au début je t'aimais pas beaucoup. Mais là plus le temps passe moins je peux te saquer ~ Hansel
» "Petit" questionnaire pour passer le temps :P

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: Nostalgie :: Archives :: Rp terminés ou abandonnés :: Rp Terminés-