Saison des Feuilles Vertes
L'eau est haute, et le paysage est méconnaissable. La pluie est toujours très présente, et la température vacille entre 10°C et 18°C. Le gibier est difficile à trouver.

cats destinycats destinycats destiny Dernière gazette parue

Partagez | .
 

 Le Vieux Temps ne me retient pas, je n'y suis pas attaché, et pourtant toute la volonté du monde ne pourrait effacer les souvenirs... dis-moi, t'en souviens-tu? | Ft Jumt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lieutenante du Clan de la Brume
avatar
LunyLieutenante du Clan de la Brume
Messages : 113Date d'inscription : 09/02/2015
MessageSujet: Le Vieux Temps ne me retient pas, je n'y suis pas attaché, et pourtant toute la volonté du monde ne pourrait effacer les souvenirs... dis-moi, t'en souviens-tu? | Ft Jumt.   Sam 25 Avr - 2:26

  
C'était un soir, un soir qui n'était pas différent des autres. Un soir qui n'apportait pas de nouvelles tristes ni rien d'autre, juste un soir comme les autres, qui ne différait en rien. Et pourtant, dans un gîte, tout était différent ce soir-là, une haine était présente dans l'air, envahissait tout, puait et un ancien s'agitait, ses yeux étincelants de quelque chose... d'impossible à décrire, à comprendre, à discerner. Il semblait ne plus voir, ne plus comprendre, ne plus savoir où il était et son lit de mousse était entièrement piétiné. Par chance, aucun autre chat n'était dans cette tanière, ainsi il ne dérangeait personne. Il était seul dans cette crise, et il n'y avait que la solitude pour voir cette éclat de rage, ce chat qui ne savait plus trop ce qu'il faisait, il savait juste que la colère qui régnait dans tout son être à cet instant semblait impossible à épuiser. Une colère froide qui glaçait l'atmosphère, une colère que l'on ne pouvait comprendre et qui pourtant était bien là, existait. Personne ne pouvant remettre en doute l'existence de cette rage, de ce qui faisait qu'il était ainsi bien fou aux yeux de certains. Et sa violence en ce moment précis n'avait pas de limite, elle ne s'arrêtait pas, il ne savait plus ce qu'il faisait. Il marchait, semblait s'attaquer à un ennemi invisible et puis un chat entra et alors, l'ancien se jeta sur lui, une force décuplée par la rage qui l'envahissait. «Chant Oublié! C'est moi, Étoile de Mandragore!» avait lancé l'individu deux fois après que l'ancien ait chargé de nouveau et puis le doyen du Clan se calme, la voix l'ayant apaisé. Son regard exprimait la désolation, la culpabilité. Et les mots flottaient dans l'air : Désolé.

Chant Oublié se trouvait là, dans la tanière des anciens, tout simplement seul, sans personne ne lui tenant compagnie étant donné qu'il était le seul ancien du Clan. C'était bien loin de lui déranger, lui qui appréciait être seul, les apprentis venant que très rarement tenter de s'occuper de lui parce qu'il avait bien faire comprendre aux novices que même étant ancien, il parvenait à s'occuper de lui tout seul. On lui laissait donc son indépendance dont il avait de besoin pour ne pas perdre son envie d'aider le Clan, pour ne pas tout perdre déjà qu'il a très peu. Pour ne pas perdre ce qui lui reste... donc le respect qu'on lui accorde et sans doute son ancien apprenti, Étoile de Mandragore. Présentement, il était seul complètement, même la présence inexistante de la solitude ne semblait pas être là et pourtant, ça ne lui dérangeait pas. Parce qu'après tout, c'était toujours le cas, il était toujours là, sans personne, dans le gîte des anciens, et alors? Pourquoi cela devrait-il le déranger? Il se sentait bien lui, ainsi, parce que le silence pouvait régner sans qu'il n'ait quoi que ce soit à faire, quoi que ce soit à dire. Ça, ça lui plaisait bien, de n'avoir rien à dire pour obtenir le silence.

Son regard n'était pas fermé, il ne dormait pas. Comme si la nuit ne servait qu'à dormir. Non, lui, il ne dormait pas. Il demeurait là, les yeux dans le vide, sans aucune prise. Il ne bougeait pas, seule une moustache de temps en temps et il revenait dans le passé profitant de la nuit pour laisser le présent ne serait-ce qu'un petit instant. Ce passé qu'il laissait bien souvent là où il était, n'aimant point s'y accrocher parce que les choses passaient que s'y accrocher serait espérer quelque chose d'impossible. Parce que lui préférait voir le temps passer et les choses évoluer afin de voir le monde grandir et de savoir vers où les générations futures se dirigeaient. Parce que ces dernières assuraient le monde de demain tout comme eux, les anciens, et ceux qui étaient assez âgés, assuraient la continuité des souvenirs d'avant. Parce que mine de rien, le passé peut très bien être important. Bien trop important.

Le soleil était haut dans le ciel, il brillait tellement que les feuilles semblaient vouloir brûler, s'assécher. Le soleil était meurtrier, ici, il semblait vouloir tout tuer alors que la veille, la pluie tombait encore et encore, inondant plusieurs endroits, mais épargnant comme par miracle le camp. Ce camp qui avait été détruit plusieurs, mais qui était désormais dans un point stratégique de l'endroit à la température aussi destructrice qu'instable. Et dans ce fameux camp, un chaton s'amusait à tout observer, tout découvrir. Une feuille par ici, un caillou par-là tandis que le regard du chat sur un rocher se posait sur lui, brillant. Au loin, près de la pouponnière, une chatte observait le chaton, la peur dans les yeux, une peur qui ne s'exprimait pas, mais qui était malgré tout là. Et lorsque celui-ci s'approcha doucement du meneur, une lueur admirative dans l'œil, son nom fut crié par la chatte. «Mélodie, reviens!»

Son passé n'a jamais été beau. Couturé de cicatrices, son physique le prouvait. Et pourtant, il avait survécu. Aussi difficile son passé avait-il été, il en était ressorti vivant et sans doute encore plus fort qu'il ne l'était à la base. Parce qu'après tout, quand tu vivais après tant d'événements, il était évident que ta force mentale était rudement mise à l'épreuve. Et aujourd'hui, après tant d'efforts et d'épreuves traversées, Chant Oublié était sage et respecté dont nul doutait de savoir, ou alors seulement les plus vantard, ceux qui prenaient plaisir à rabaisser les autres dans le but de s'hausser dans des rangs plus hauts. Ce qui était ridicule, mais le novice des Lueurs avait été ainsi, donc c'était la preuve que ce type de chats existait bel et bien. Les yeux de l'ancien finirent pas quitter le vide afin de trouver des prises sur le monde réel et lui, il se roula en boule, afin de profiter de la nuit, afin que son corps ait un peu de repos pour calmer ne serait-ce qu'un peu les douleurs de ses articulations et de ses muscles. Il ne trouvait pas de positions adéquates qui lui permettraient de ne pas sentir la blessure sur son flanc gauche lui élancer.

Cette blessure...c'était un enfer, un calvaire. Un problème et plus encore. Non seulement elle ne cessait de se rouvrir et d'être à vif, d'élancer, mais elle était aussi la plus douloureuse en matière de souvenirs. Elle provenait d'un pseudo combat avec des solitaires ayant voulu faire payer quelque chose à la chatte unique qu'il avait aimé et lui, il n'avait pas su la protéger...elle est morte. Il s'en voudrait toujours de ne pas être morte à sa place, de ne pas avoir pu lui sauver la vie. Et ce sentiment de culpabilité demeurera à jamais dans son cœur et son âme, il ne pourrait rien y changer quoi qu'il veuille ou fasse.

C'est le pépiement des oiseaux qui réveilla l'ancien. Il s'était endormi, roulé en boule, la douleur le faisant trembler et les larmes coulant. Son sommeil avait éte habite de souvenirs qu'il n'aimait pas et maintenant... il connaissait une reponse plus adéquate à la question que lui avait pose ce novice. S'il ne s'attachait point au passé, c'est qu'il n'avait aucune raison de le faire, ses cicatrices n'étaient le résultat que de souffrance, et il ne souhaitait pas s'attacher à ca. 115 lunes de douleur, il voulait effacer ça du mieux qu'il le pouvait. Il se leva en grimaçant, sa vieille blessure sur le flanc gauche affreusement rouge, le poils n'avait jamais repoussé. Et tous ses muscles semblaient froissés ce jour-ci. Il grogna, mais sortit tout de même de son antre avant de s'avancer directement vers la tanière du chef. Il irait chasser pour lui plus tard, refussnt de manger le fruit de la chasse des guerriers simplement parce qu'il avait mal.

Il s'anonça doucement lorsqu'il fut rendu à la tanière du meneur avant d'entrer pour ne pas le surprendre. Il était peut-être le seul à être resté familier avec ce chat quand bien même c'était le chef, et le doyen ne se gênait pas de reprocher des choses au félin, mais une complicité était restée entre eux, ils pouvaient donc se taquiner plus aisément que les autres avec le meneur.

- La chasse est bonne, Étoile de Mandragore?
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Le Vieux Temps ne me retient pas, je n'y suis pas attaché, et pourtant toute la volonté du monde ne pourrait effacer les souvenirs... dis-moi, t'en souviens-tu? | Ft Jumt.   Sam 25 Avr - 13:00


Chaque naissance est une bénédiction pour un Clan. Elle apporte avec elle la joie et l'espoir. La prospérité et la force. Souvent, elle fait grandir les cœurs et donne de l'amour aux plus démunis. Elle est symbole d'abondance et de renouveau. Les premiers miaulements, les premiers pas et les premières découvertes. En ce tout petit être que peut être un chaton, de grands pouvoirs et de grandes forces peuvent résider, et à la simple naissance d'un félin, tout l'avenir d'un Clan peut se jouer. Lorsqu'Etoile de Mandragore est né, il n'était qu'un chaton parmi les autres, si l'on peut dire qu'un chaton est banal. Pourtant, il avait sa place comme tout un chacun, et son histoire a fait de lui ce qu'aujourd'hui le Clan peut admirer, un meneur empli de sagesse. C'est pourquoi le bicolore octroie une place particulière à chaque membre de son Clan. Car à tout âge, toute expérience et toute personnalité, chacun fait vivre le Clan à sa manière. A chaque mise bas d'une reine, le meneur est aux premières loges pour accueillir les nouveaux nés. Il tient également à suivre et avoir un compte rendu détaillé de tous les entraînements d'apprentis. Sans oublier qu'il prend du temps pour chaque guerrier, prenant régulièrement de leurs nouvelles. Mais celui pour qui il avait le plus de respect n'était autre que son valeureux mentor, seul ancien du Clan. S'il y avait un matou qui avait eu une longue et difficile vie, c'était bien Chant Oublié. A lui seul il pouvait en enseigner plus à un vétéran qu'il n'avait pu apprendre durant sa vie. L'expérience du vieux mâle en laissait souvent plus d'un perplexe, et tous les félins de la Brume reconnaissaient et respectait l'ancien. Seuls les plus jeunes et les plus téméraires osaient le provoquer, mais ils ne mettaient pas longtemps avant de comprendre à qui ils avaient affaire. Pourtant, le caractère du noiraud de plaisait pas à tous, si bien qu'il n'avait que peu de visites. Etoile de Mandragore lui, était toujours fidèle au poste, et rares étaient les journées sans qu'il passait sans aller le voir. Parfois, ils pouvaient passer une matinée à parler d’antan. Cela replongeait un instant le meneur dans sa jeunesse parmi les siens, et il oubliait tous les soucis du quotidien.

Au cœur de la nuit, deux grands yeux jaunes scrutaient l'horizon. Emplis de sagesse et de souvenirs, ils suivaient du regard les gouttes tomber doucement devant la tanière. Cette pluie, le meneur l'avait observé maintes fois dans son existence. On ne peut pas dire qu'Etoile de Mandragore aimait ce temps, mais il le rendait mélancolique, quelque peu nostalgique. Il se rappelait de tant de choses, rien qu'en levant les yeux au ciel. Comme cette soirée si particulière, il y a déjà de nombreuses lunes.

Nuage de Mandragore leva les yeux vers l'extérieur de la tanière. Apprenti depuis peu, il sentait qu'une nouvelle vie allait commencer. A ses côtés, son frère ouvrit également les yeux, et suivit son regard. Dehors, les gouttes de pluies formaient déjà des flaques sur l'herbe détrempée. Se levant tous deux, ils vinrent s’asseoir à l'entrée de la tanière. Nuage de Cerfeuil et lui, se sentaient prêts à affronter tous les dangers. Les yeux rivés sur les nuages sombres, Nuage de Mandragore se demandait ce que l'avenir pouvait bien leur réserver. Ils avaient tous deux des mentors bien différents, mais il savait qu'ils seraient bien formés. Le bicolore veillerait sur son frère quoi qu'il advienne.
- Nuage du Cerfeuil, promet moi que nous resterons unis. Quelques soit notre route, notre lien du sang surpassera le reste.
- A jamais mon frère.


A jamais. Même après la mort, l'esprit de Silence du Cerfeuil était toujours présente. Mais des moments comme celui-ci étaient douloureux. Toujours après un doux souvenir avec son frère, et la vision de sa noyade revenait à lui. Soupirant, Etoile de Mandragore posa sa tête au sol. Inutile de ressasser les vieux souvenirs, quand bien même ils étaient agréables. Fermant les yeux, il parvint enfin à trouver le sommeil. Sommeil où il pouvait retrouver sa douce Rivière Étoilée, qu'il avait droit d'aimer sans retenue.

A son réveil, Etoile de Mandragore ne resta pas longtemps seul. Alors qu'il commençait doucement à s'étirer afin de réchauffer ses membres engourdis, on demanda à entrer. Sans même humer l'odeur arrivante, il reconnu la voix de Chant Oublié. Sans plus attendre, il l'invita à entrer. Avoir la visite de son ancien mentor réchauffait toujours le cœur du félin.

« La chasse est bonne, Étoile de Mandragore? »
- Malheureusement, rien de fameux. Bien sur, nous avons de nouveau du poisson, mais avec toute cette pluie, le gibier continu de se cacher, et ce n'est pas de bonne augure pour le Clan. »


Il était vrai, le mauvais temps gardait les proies dans leurs nids. Et même si la famine semblait loin, ils avaient besoin de bien plus pour que le Clan se remette sur pied. Et avec se temps, nombreux parmi les guerriers perdaient l'envie de se lever pour affronter une nouvelle averse. Les beaux jours étaient loins, mais c'était avec des moments amicaux comme ceux là que la bonne humeur revenait, et donnait l'envie de continuer à se battre.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Lieutenante du Clan de la Brume
avatar
LunyLieutenante du Clan de la Brume
Messages : 113Date d'inscription : 09/02/2015
MessageSujet: Re: Le Vieux Temps ne me retient pas, je n'y suis pas attaché, et pourtant toute la volonté du monde ne pourrait effacer les souvenirs... dis-moi, t'en souviens-tu? | Ft Jumt.   Dim 26 Avr - 4:25

Chant Oublié regarda son ancien apprenti avant d’aller s’installer devant lui, son œil valide de la couleur du ciel se plantant dans le regard du meneur. L’autre, translucide, ne prenait appui sur absolument rien, se perdant dans le vide. L’ancien avait usé de formalité, comme à son habitude, habitué aux coutumes ancestrales des Clans bien qu’il parvenait à se tromper de temps en temps avec les coutumes encore plus vieilles de la Tribu de la Brise, Tribu qui existait à l’époque des Grands Chats. Son poil noir luisait sous la faible lumière qui transperçait la protection du gîte du chef malgré les nombreuses cicatrices qui le rendaient plutôt affreux à regarder. Mais tous savaient, dans le Clan, que sa laideur n’avait d’égal que sa sagesse et son savoir rendant ses yeux si expressifs d’une douleur ancienne, d’une sagesse prise dans les expériences qui ne manquaient point.

Il resta là, silencieux, après sa question. Même si le silence ne dura point longtemps, le doyen du Clan de la Brume, élément de taille durant sa jeunesse, eut le temps d’en savourer l’existence tout comme il appréciait la compagnie d’Étoile de Mandragore, le meneur pour qui il éprouvait le plus de respect et de reconnaissance. S’étaient-ils bien entendus dès le départ ou avaient-ils pris du temps avant d’éprouver ce respect mutuel et cet attachement non feint ? Il n’aurait su le dire, mais ça ne changeait rien au fait que les deux se respectaient profondément et que si l’un avenait à être mal, l’autre le remarquait rapidement et s’inquiétait. C’était la relation qui les unissait tous les deux et ça leur allait parfaitement.

Chant Oublié inclina la tête et tendit l’oreille lorsque son ancien apprenti lui répondit et l’atmosphère sembla immédiatement plus lourde, chargée de menace. Le mâle frémit légèrement et soupira doucement. Les temps se faisaient décidémenr mauvais avec la pluie qui ne voulait pas s’arrêter, et puis… ils ne pouvaient rien faire sinon attendre que tout se règle, que tout se calme, mais allait-il se calmer, le mauvais temps ou la nature ainsi que le Clan des Étoiles leur réservaient-ils quelque chose de plus sombre, plus inquiétant ? La réponse flottait sans aucun doute dans l’air tandis que tous l’ignoraient, soucieux et convaincus de se tromper, voulant se tromper.

Qui souhaiterait que son Clan ou même la forêt entière ne sombre dans des temps que plus difficile ? Sans doute un solitaire voulant abolir les Clans ou encore un chat clanique assoiffé de pouvoir voulant profiter de la moindre faille dans la protection des Clans, mais sans aucun doute pas un guerrier ou même un chaton loyal qui n’aspire qu’à voir son propre Clan prospérer comme les meneurs actuels et la majorité des guerriers du Clan de la Brume. Ainsi, le temps sombre se profilant à l’horizon n’enchantait point les chats, rendant l’ambiance que plus électrique et les tensions que plus intenses.

L’ancien dévia son regard vers les détails du gîte de son ancien apprenti avait qui il avait tant de souvenirs, tant de moments en commun et d’histoiees avec lui et soupira une nouvelle fois. Entre eux deux, une confiance absolue régnait quoi que… un non-dit était là. Le chef ne savait lui-même pas la nature de la blessure de son ancien mentor pour qui il avait beaucoup d’estime et ce dernier ne savait pas tout également sur son meneur. Il ne savait pas à qui appartenait le cœur d’Étoile de Mandragore. Un jour, peut-être, oui un jour… peut-être que le temps sera aux confidences ou alors peut-être chacun mourra en emportant ce secret avec lui. Seul le temps pourra le dire.

- Le mauvais temps inquiète tout le monde, même les autres Clans. Je me demande ce qui nous est réservé pour l’avenir…


|| EDIT HRP : N'upez pas le sujet, moi et Jumt' avons besoin de temps pour répondre aux sujets [Je vous permet d'uper si vers la fin juin il n'y a toujours aucune réponse :')]
Chef du Clan de la Brume
avatar
Étoile de MandragoreChef du Clan de la Brume
Messages : 1484Date d'inscription : 18/01/2012Age : 20
MessageSujet: Re: Le Vieux Temps ne me retient pas, je n'y suis pas attaché, et pourtant toute la volonté du monde ne pourrait effacer les souvenirs... dis-moi, t'en souviens-tu? | Ft Jumt.   Sam 9 Mai - 14:39


Quand il regardait son ancien mentor, il pouvait voir en lui toute sa sagesse et son courage. Même aujourd'hui, alors que le temps l'avait affaibli. Quand il n'était qu'un apprenti, le bicolore respectait déjà grandement le matou. Il le savait plein de bravoure, et d'une loyauté sans faille. Il avait même été fier d'en être le novice. A cet âge, tous les jeunes rêvent d'être entraînés par le lieutenant ou le chef, et s'ils n'était pas disponibles, les vétérans étaient toujours des mentors respectables. A l'époque, Chant Oublié était encore trop jeune pour faire parti des vaillants combattants ayant servi le Clan toute une vie. Mais Etoile de Mandragore avait toujours su qu'il était différent. Nombre de guerriers aguerris changeaient une fois passés chez les anciens, ils devenaient grognards et dépendants de tous. C'était une situation que tous jugeaient normale, mais Chant Oublié ne vivait pas de cette façon. Il gardait un esprit fort et une détermination. C'est cette volonté qu'avait découvert le meneur à son plus jeune âge. Il n'aurait jamais voulu apprendre auprès d'un autre. Aujourd'hui encore, il était incroyablement fier de lui, et jusqu'à sa dernière heure, le respecterait et l'écouterait plus que quiconque.

« Le mauvais temps inquiète tout le monde, même les autres Clans. Je me demande ce qui nous est réservé pour l’avenir… »

C'était vrai, de telles pluies étaient inhabituelles. Etoile de Mandragore avait vécu de nombreux caprices du climat, mais ce temps maussade durait étrangement. Il n'était pas le seul à s'en soucier. Le gibier se cachait pour tous les Clans, et cette grisaille démoralisait les guerriers. Les apprentis ne prenaient aucun plaisir à aller s'entraîner, et les chatons restaient le plus possible à l'abris, eux qui d'ordinaires étaient si aventureux. La vie au camp n'était plus si agréable, le meneur voyait bien que tous se forçaient à se lever, redoutant une nouvelle journée pluvieuse. Soupirant, le vieux mâle porta son regard un instant sur l'extérieur. D'ordinaire, l'activité était à son maximum à cette heure de la journée. Lune Éternelle donnait habituellement ses ordres aux patrouilles, et tous se réveillaient en saluant l'autre, de bonne humeur. Les apprentis bavardaient déjà sur leur programme, et le guérisseur allait de tanière en tanière pour faire ses inspections. Mais ces temps-ci, les guerriers traînaient des pattes, le regard las et l'envie bien lointaine. Etoile de Mandragore reporta alors ses yeux ambrés sur l'ancien, avant de répondre.

« Je n'ai rien reçu du Clan des Etoiles, aucun signe ni rêve. Ce n'est probablement qu'une mauvaise passe. Il nous faut juste remonter le moral des troupes, et cela finira par passer. »

D'ordinaire, les ancêtres lui parlaient toujours, à lui ou au guérisseur. Mais il n'avait eu de contact avec eu depuis plusieurs lunes. Signe qu'il suffisait d'attendre. Et comme il venait de le dire, autant se motiver, et ne pas y penser. Pour ne pas plomber l'ambiance, Etoile de Mandragore reprit, voulant mener la conversation vers un autre sujet.

« Cela me rappelle ce jour où, alors que la Saison des Neiges s'abattait froidement sur la forêt, tu m'avais obligé à me lever pour partir nous entraîner. »

C'était un souvenir commun, et joyeux. Peut être qu'à l'époque il avait grogné contre son mentor, qu'il avait encore le poil ébouriffé du réveil et les pattes congelées à se déplacer dans la neige, mais il aimait s'en souvenir. Ces petits moments heureux, qui lui rappelait qu'ils avaient encore la chance d'en parler.
http://catsdestiny.forumgratuit.org







Adulte:
 




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Vieux Temps ne me retient pas, je n'y suis pas attaché, et pourtant toute la volonté du monde ne pourrait effacer les souvenirs... dis-moi, t'en souviens-tu? | Ft Jumt.   

 
Le Vieux Temps ne me retient pas, je n'y suis pas attaché, et pourtant toute la volonté du monde ne pourrait effacer les souvenirs... dis-moi, t'en souviens-tu? | Ft Jumt.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parlons du bon vieux temps (PV)
» Comme au bon vieux temps [libre]
» Comme au bon vieux temps. || Patrick Sandman
» CANICHES d'élevage Tous âges URGENT à placer - VAR
» Au bon vieux temps ◓ Odaël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Destiny :: CLAN DE LA BRUME :: Camp :: Tanière du Chef-